La police métropolitaine de Tokyo aurait arrêté un homme qui est soupçonné d’avoir participé aux actes de vandalisme sur les centaines de copies du « Journal d’Anne Frank » dans les bibliothèques de la ville.

Le résident de Tokyo, un « homme au chômage âgé de la trentaine » a fait une déclaration dans laquelle il admettait une certaine implication dans les actes de vandalisme des livres en février dernier, selon Rocket news 24, citant MSN Sankei News.

La police a arrêté l’homme le 7 Mars pour avoir mis des affiches sans autorisation dans une librairie du quartier d’Ikebukuro. Le contenu des affiches reste inconnu.

Des images des caméras de sécurité du magasin montrent l’homme en train d’aller et venir dans les rayons des livres consacrés à l’Holocauste en février, soit la même période où une partie des exemplaires d’Anne Frank avaient été déchirés.

De nombreuses pages ont été arrachés à au moins 265 exemplaires du Journal d’Anne Frank.

La police a confisqué le téléphone et l’ordinateur portable de l’homme arrêté et a visionné des images de la sécurité d’autres endroits où le vandalisme a eu lieu et ont repéré l’homme dans les vidéos , selon Sankei .

Environ 30 000 touristes japonais visitent la Maison d’Anne Frank à Amsterdam chaque année, soit près de 5 000 visiteurs de plus que le nombre de visiteurs en provenance d’Israël.

Le Japon est aussi le seul pays d’Asie de l’Est à posséder des statues et un musée à la mémoire d’Anne Frank.