Le président syrien Bashar el-Assad a félicité mardi son allié iranien pour l’accord sur le nucléaire conclu avec les grandes puissances, le qualifiant de « grande victoire » et de « grand tournant » pour l’Iran, rapporte l’agence officielle Sana.

« La République islamique d’Iran a remporté une grande victoire en parvenant à un accord final avec les pays du groupe 5+1 », a indiqué le président syrien dans une lettre adressée au guide suprême iranien Ali Khamenei.

« Au nom du peuple syrien, je vous félicite et félicite le peuple iranien pour cet exploit historique », a poursuivi le président qui a également envoyé une missive à son homologue Hassan Rouhani.

« La signature de cet accord est considérée comme un grand tournant dans l’histoire de l’Iran, de la région et du monde et une claire reconnaissance de la part des puissances mondiales du caractère pacifique du programme nucléaire iranien », a souligné Assad dont le régime dépend largement du soutien de Téhéran dans sa guerre contre les rebelles depuis plus de quatre ans.

Le ministère syrien des Affaires étrangères s’est félicité de son côté de « l’accord historique » qui souligne « l’importance de la diplomatie et des solutions politiques pour le règlement des désaccords internationaux », selon un communiqué.

L’Iran fournit au régime Assad une aide militaire et un important soutien économique dans la guerre qui ravage la Syrie depuis plus de quatre ans.

Téhéran est devenu la bête noire de l’opposition et de la rébellion syrienne, de même que le Hezbollah libanais, groupe terroriste chiite parrainé par l’Iran qui combat les insurgés aux côtés de l’armée syrienne.

Le président Assad est considéré comme un paria par une bonne partie de la communauté internationale depuis la répression sanglante en 2011 des manifestations pacifiques contre son régime qui ont par la suite dégénéré en une guerre brutale ayant fait plus de 230 000 morts.