Le dépôt des candidatures à l’élection présidentielle prévue cet été en Syrie, dans un pays en guerre depuis plus de trois ans, débutera le 21 avril, a affirmé jeudi à l’AFP une source gouvernementale.

« Lundi 21 avril, le Conseil du peuple (Parlement) consacrera une séance pour l’ouverture du dépôt des candidatures, et fixera la date de l’élection » présidentielle, a déclaré cette source.

La séance du Parlement sera diffusée en direct par la télévision officielle, et « la Cour constitutionnelle suprême annoncera le nom des candidats », a indiqué la source gouvernementale.

Jusqu’à présent Bashar el-Assad et son père précédemment, avait été élus par référendum. La nouvelle Constitution approuvée en 2012 donne pour la première fois la possibilité à plusieurs candidats de se présenter, en théorie.

En réalité, les conditions requises limitent fortement le nombre de candidats.

Le parlement syrien a ainsi approuvé le 14 mars des clauses qui empêchent de facto les figures de l’opposition en exil de se présenter, car elles stipulent que le futur président doit avoir vécu en Syrie de manière continue au cours des 10 dernières années.

Bashar el-Assad, qui n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature, avait affirmé en janvier dans une interview à l’AFP qu’il y avait « de fortes chances » qu’il se représente.