Taglit a dédié un mémorial dans le nord d’Israël à Max Steinberg, l’Américain de 24 ans qui est mort en combattant dans les rangs de l’armée israélienne pendant la guerre de l’été dernier à Gaza.

La stèle a été créée à l’ancienne synagogue dans la réserve naturelle d’Arbel en Basse Galilée, où une cérémonie a eu lieu jeudi, a déclaré l’organisation. Y participaient la famille du défunt soldat, des soldats avec lesquels il avait servi et des amis de son voyage avec Taglit, ainsi que des représentants de Taglit.

Steinberg, qui est originaire de Californie du Sud, a été tué en juillet par des explosifs du Hamas alors qu’il circulait dans un véhicule blindé à Gaza avec six autres membres de la brigade Golani, lors de l’opération Bordure protectrice en Israël. Il s’était enrôlé dans l’armée quelques mois après son voyage Taglit, sa première visite en Israël.

Funérailles de Max Steinberg au Mont Herzl à Jérusalem (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Funérailles de Max Steinberg au Mont Herzl à Jérusalem (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

« Nous savons que Max serait si heureux de savoir qu’on se souviendra de son sacrifice dans cet endroit très spécial et de cette façon très spéciale », a déclaré son père, Stuart Steinberg.

« Mais plus important encore, Max serait si heureux de savoir que son héritage permettra d’aider les soldats seuls. Les soldats seuls apprendront l’histoire et l’expérience de la beauté d’Israël en tant que participants à des programmes comme Taglit ».

Des rénovations et les efforts de préservation seront organisées au cours de la prochaine année pour préserver les ruines de l’ancienne synagogue entourant le site du mémorial, le rendant plus accessible aux visiteurs et pour les activités éducatives.