L’immigration juive en Israël au cours du premier trimestre de 2014 a augmenté de 50 % par rapport à la même période de l’année dernière, principalement en provenance de France et d’Ukraine.

Au total, 6 101 immigrants sont arrivés en Israël pendant les quatre premiers mois de 2014 contre 4 073 pour 2013, selon les données compilées par l’Agence juive pour Israël avant la réunion de son Conseil de gouverneurs, qui devrait ouvrir ses portes dimanche à Jérusalem.

Les chiffres ne couvrent pas l’immigration d’Ethiopie, qui a pris fin l’année dernière avec l’arrivée du dernier des Juifs éthiopiens.

Presque toute l’augmentation provient d’Europe occidentale et d’Ukraine.
Sur les 2 652 nouveaux immigrants qui ont fait leur alyah d’Europe occidentale au premier trimestre de 2014, plus de 80 % viennent de France, où les dirigeants de la communauté juive ont mis en garde contre l’antisémitisme croissant.

Pendant la même période de 2013 seulement 789 nouveaux immigrants étaient arrivés en Israël en provenance de cette partie du monde, dont 58 % étaient des Français.

Depuis l’Ukraine, où le gouvernement a été renversé cette année par une révolution qui a déclenché un conflit territorial armé avec la Russie et les séparatistes soutenus par la Russie, l’Agence juive a réussi à faire venir en Israël 1 107 Juifs de janvier à avril de cette année, en comparaison à 592 nouveaux immigrants au cours des mêmes mois l’année dernière.

L’immigration en provenance d’autres parties de l’ex-Union soviétique a augmenté de 10 % au cours du premier trimestre de 2014, soit 1 642 olim [nouveaux immigrants].

L’immigration en provenance d’Amérique du Nord au cours du premier trimestre de 2014 a atteint 621, une augmentation de 18 % par rapport au 525 de 2013.