Sept employés de Leumi Card, anciens et actuels, l’un des plus grands fournisseurs de cartes de crédit d’Israël, ont été arrêtés sur des soupçons de tentative d’extorsion au management de l’entreprise et de menaces de divulgation d’informations privées de près de 2 000 000 de titulaires de cartes de crédit, a fait savoir samedi la police.

Un huitième suspect a également été arrêté.

Selon la police, l’incident est considéré comme l’un des cas les plus graves de cybercriminalité au cours des dernières années. Surtout depuis la prise de conscience que les menaces des suspects auraient entraîné des répercussions financières graves et auraient causé des dommages sans précédent dans l’économie israélienne.

Leumi Card a rapporté le cas à la police, il y a deux semaines, après que l’un des suspects, un homme qui avait été licencié de l’entreprise un an plus tôt, avait envoyé un courriel de menaces au management de Leumi Card. Selon la direction, le suspect aurait dit qu’il avait recueilli des renseignements privés sur les clients de la banque quand il était en poste, et a exigé des millions de dollars en échange de la suppression des informations sensibles.

Le suspect aurait aussi menacé de vendre des informations secrètes au plus offrant si ses demandes n’étaient pas satisfaites, a indiqué Ynet.

Après les menaces alléguées, l’élite de l’unité de cybercriminalité de la police, Lahav 433, a lancé une enquête confidentielle sur l’affaire et a déterminé que le suspect avait été assisté par au moins sept autres personnes, dont six qui avaient travaillé ou qui travaillent encore pour Leumi Card.

Les noms de cinq des suspects ont été publiés tôt dimanche matin : Ziv Darin, Avraham David, Assaf Mor, Elad Abulafia et Moti Shilon. La Cour de Rishon Lezion a prolongé leur détention provisoire de cinq jours jusqu’à jeudi.

Six des suspects, a indiqué la police, ont piraté un ordinateur central et ont copié des fichiers sensibles.

Sept suspects ont été arrêtés dans plusieurs villes israéliennes, et un huitième, l’homme qui a envoyé les menaces, a été arrêté en Thaïlande dans une opération conjointe des polices israélienne et thaïlandaise. Il a ensuite été transféré en Israël.

La police recherche actuellement d’autres personnes impliquées dans l’affaire, et si l’information a encore transité par un tiers.

Selon la radio israélienne, et en raison des graves dommages potentiels portés à l’économie israélienne, l’enquête est assistée par la Banque d’Israël, le National Cyber Bureau, et le procureur général, entre autres organes compétents.

Le PDG de Leumi Card, Hagai Heller, a déclaré qu’ « il n’y a aucune crainte de dommage de quelque type que ce soit pour nos clients. Nous traitons l’incident avec le plus grand sérieux, et quand l’enquête se terminera et que nous recevrons les résultats complets, nous tirerons les enseignements nécessaires et les exploiterons en conséquence. »