Le bilan des pertes humaines s’alourdit dans les deux camps. Les secours palestiniens parlent de 572 morts, des milliers d’autres ont été blessés – et quelque 100 000 ont été déplacés, selon l’ONU.

Côté israélien, la nation pleure ses soldats, au nombre de 25 tombés au combat à Gaza. Certains dans des embuscades perpétrées par les terroristes du Hamas, à l’aide de leurs « tunnels d’attaques », un deuxième soldat a été tué à cause d’un « tir ami ».

Les roquettes ont continué de s’abattre sur le sol israélien – le Dôme de fer continue d’en intercepter certaines.

L’on compte parmi les victimes militaires israéliennes, Jordan Bensemhoun, 22 ans, a immigré en Israël. Il était originaire de Lyon, une ville du sud en France, car il voulait « faire sa part » pour l’Etat d’Israël. Ses funérailles auront lieu demain à 17H.

Les efforts diplomatiques pour arracher un cessez-le-feu se poursuivent au Caire où le secrétaire général de l’Onu Ban ki-Moon et le secrétaire d’Etat américain John Kerry se sont rendus aujourd’hui. Le Hamas a quant à lui réitéré ses exigences. Gaza a reçu des aides financières considérables aujourd’hui de la part des Etats-Unis et des Emirats arabes unis.

La Turquie continue de montrer son soutien à Gaza, en déclarant 3 jours de deuil national, mais surtout en affichant son sentiment anti-israélien.

Les manifestations en Europe se poursuivent – Londres, Amsterdam, Berlin. La France est le seul pays où celles-ci dégénèrent. Les organisateurs justifient ces dangereux actes de violences et ces actes de vandalisme par l’interdiction du gouvernement. Celui-ci par l’intermédiaire du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dénonce plutôt un antisémitisme affiché, suite aux événements de Sarcelles. 2 autres manifestations sont prévues mercredi et samedi dans l’Hexagone.

A Nazareth, la plus grande ville arabe israélienne, trois milliers de personnes ont manifesté en dénonçant « le génocide à Gaza » et des heurts ont éclaté avec la police qui a arrêté 16 manifestants.

Pour connaître les événements d’hier, vous pouvez cliquer ici.

Fin du direct

Washington confirme la mort de 2 citoyens américains

Le département d’Etat a annoncé dimanche soir la mort de deux citoyens américains à Gaza, sans confirmer les informations de presse indiquant qu’ils s’agissaient de soldats des forces militaires israéliennes.

« Nous pouvons confirmer la mort des citoyens américains Max Steinberg et Sean Carmeli à Gaza », a indiqué la porte-parole du département d’Etat Jen Psaki dans un bref communiqué, précisant n’avoir « plus rien à ajouter pour le moment » par respect pour leurs proches.

Selon le Los Angeles Times et le Jewish Journal of Greater Los Angeles, les deux hommes étaient membres de l’armée israélienne, et qui selon le Los Angeles Times faisaient partie de la brigade Golani.

Carmeli, 21 ans, né de parents israéliens, a grandi au Texas, tandis que Steinberg, 24 ans, était originaire du sud de la Californie.

Steinberg avait rejoint l’armée israélienne à la fin de 2012 et était un tireur d’élite de la brigade Golani, ont rapporté ces deux médias.

– AFP

Tentative d’infiltration déjouée par l’armée

Moshe Malko, 20 ans, est l’un des 13 soldats Golani

Moshe Malko, 20 ans, est l’un des 13 soldats de la Brigade Golani tués dimanche matin, a indiqué l’armée.

Le résident de Jérusalem laisse dans le deuil huit frères et sœurs, et est promu à titre posthume au grade de sergent-chef.

Il doit être inhumé à 16 heures au cimetière militaire du Mont Herzl dans la capitale.

Les habitants vivant près de la bande de Gaza en état d’alerte

Les localités israéliennes situées à proximité de la bande de Gaza ont été mises en état d’alerte lundi matin et les habitants ont été appelés à ne pas sortir de chez eux, a indiqué la radio militaire.

La radio a affirmé qu’en raison de la censure elle ne pouvait pas donner de détails. Cette procédure d’alerte est notamment utilisée dans les cas de tentatives d’infiltration de Palestiniens de la bande de Gaza en territoire israélien.

A Gaza, les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste Hamas, a affirmé dans un communiqué qu’elles avaient conduit une opération « derrière les lignes ennemies », c’est-à-dire en territoire israélien, au nord de la bande de Gaza, et qu’une jeep militaire israélienne avait été détruite.

Le communiqué a ajouté que des combats se poursuivaient. Elles n’ont pas précisé le lieu précis de l’opération du commando du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

Les Brigades al-Qassam ont affirmé que cette attaque a été conduite en représailles au « massacre de Chajaya », une banlieue à l’est de la ville de Gaza, où au moins 72 Palestiniens ont été tués dans des bombardements israéliens dimanche.

La branche armée du Hamas avait revendiqué samedi une infiltration via un tunnel en Israël, près de la partie centrale de la bande de Gaza, qui avait tué deux soldats israéliens.

– AFP

Les combats reprennent à Chajaya

Selon Walla, l’aviation israélienne et l’unité de combat des Golani ont repris les combats à Chajaya.

Les sirènes ont retenti à Tel Aviv, Rishon Lezion

A Ashdod, Ashkelon, Kiryat Malachi, Yavne aussi.

Le Dôme de fer a intercepté 4 roquettes visant Tel Aviv

Nasrallah convaincu de la prochaine victoire de la « résistance » à Gaza

Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah a affirmé sa solidarité avec la « résistance » à Gaza et s’est déclaré convaincu de sa victoire contre les forces israéliennes, selon un communiqué publié lundi par le mouvement chiite.

Dans un entretien téléphonique dimanche soir avec le chef du Hamas en exil Khaled Meshaal, il a assuré son interlocuteur que le « Hezbollah et la résistance libanaise se tiennent ardemment aux côtés de l’Intifada et de la résistance du peuple palestinien et appuient la stratégie du Hamas et ses conditions justes pour terminer le conflit ».

Le Hamas exige « la fin de l’agression contre le peuple palestinien », la levée complète du blocus de Gaza, l’ouverture du poste-frontière de Rafah avec l’Égypte et la libération de prisonniers.

Hassan Nasrallah (Crédit : AFP/ANWAR AMRO)

Hassan Nasrallah (Crédit : AFP/ANWAR AMRO)

Hassan Nasrallah a affiché sa « confiance absolue dans la capacité de la résistance à se défendre fermement et à réussir une deuxième victoire en juillet », faisant allusion à l’échec d’Israël à écraser le Hezbollah lors de son offensive au Liban en juillet 2006.

Par ailleurs, dans un autre entretien téléphonique avec Ramadan Abdallah Challah, secrétaire général du Jihad islamique, le second groupe armé à Gaza, le chef du Hezbollah l’assure que son organisation et « la résistance libanaise ont la volonté de coopérer totalement pour que se réalisent les objectifs de la résistance palestinienne et pour faire échouer l’agression » israélienne.

1 roquette touche Tel Aviv

Les Arabes israéliens font grève contre l’opération Bordure protectrice

La communauté arabe israélienne lance une grève nationale et un jour de deuil.

Une manifestation à grande échelle de Nazareth est prévue pour cet après-midi à 16 heures contre l’opération Bordure protectrice dans la bande de Gaza.

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman appelle les citoyens à boycotter les entreprises arabes israéliennes participant à cette grève générale contre l’offensive terrestre israélienne en cours.

Netanyahu affirme que l’opération poursuit son but assigné

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dit que les Forces de défense israéliennes « avancent comme prévu » et que l’opération Bordure protectrice va se poursuivre et être étendue jusqu’à ce que son objectif soit atteint : la restauration du calme pour les citoyens israéliens pendant une longue période.

« Les résultats obtenus dans les combats sur le terrain sont importants », a dit Netanyahu lors de consultations sur la sécurité dans le sud en présence du ministre de la Défense Moshe Yaalon, le chef d’état-major de Tsahal Benny Gantz et le chef du Commandement Sud Sami Turgeman.

« Je suis impressionné par l’activité de détruire les tunnels, ils obtiennent des résultats au-delà de ce que nous attendions », dit le Premier ministre.

« Je suis sûr qu’ensemble, avec les forces réunies, nous allons atteindre l’objectif. »

– Raphaël Ahren

Gaza alimente la dispute entre les Emirats et le Qatar

Les Emirats arabes unis accusent la chaîne Al-Jazeera et des sites internet proches des Frères musulmans et du Qatar de « fabriquer » des informations laissant entendre qu’ils soutiennent l’opération israélienne à Gaza, ce qui ajoute à la tension entre les deux pays arabes du Golfe.

Le ministre d’Etat aux Affaires étrangères, Anwar Gargash, a demandé à Al-Jazeera de « s’excuser publiquement » pour avoir repris une information faisant état d’une rencontre entre les chefs de la diplomatie des Emirats et d’Israël.

Selon cette information, qui figure sur le site d’Al-Jazeera Mubasher Misr, cheikh Abdallah ben Zayed, aurait proposé à Avigdor Liberman de financer « l’agression israélienne » contre Gaza, pour « venir à bout du Hamas ».

Al-Jazeera a repris l’information d’un site appelé « Arabi 21″, qui dit la tirer de la 2è chaîne de la télévision israélienne, qui, à son tour, a démenti, selon les médias des Emirats, en être à l’origine.

Sur son compte Twitter, cheikh Abdallah, a indiqué qu’il n’éprouvait même pas le besoin de démentir avoir rencontré Avigdor Liberman, tellement il trouvait cette information fantaisiste.

Selon Abou Dhabi, une mission du Croissant-rouge dans la bande de Gaza, fait l’objet d’une vive campagnes de sites internet proches des Frères musulmans et du Hamas.

Ces sites accusent la mission d’être composée d' »espions » des Emirats arabes unis se livrant à des activités de nature à aider Israël dans son opération.

Ces accusations ont suscité de l’indignation dans la presse des Emirats, dont l’un des commentateurs s’est élevé lundi, sur les colonnes du quotidien Al-Ittihad d’Abou Dhabi contre « une campagne systématique du Qatar et des Frères musulmans contre les Emirats ».

Alors que le Qatar soutient ouvertement les Frères musulmans, les Emirats ont déclaré la guerre à la confrérie et jugé et emprisonné plusieurs de de ses membres pour complot.

Les relations entre les deux pays sont déjà mauvaises. Le Qatar a indiqué le 10 juillet que deux de ses ressortissants ont été arrêtés aux Emirats où ils ont été présentés comme des « espions ».

Les Emirats, avaient été le 5 mars, l’un des trois pays du Golfe avec l’Arabie saoudite et Bahreïn, à rappeler son ambassadeur à Doha.

Cette démarche sans précédent avait été accompagnée d’accusations contre le Qatar d’ingérence dans les affaires de ses voisins et de soutien à la mouvance islamiste soupçonnée de chercher à déstabiliser les régimes de la région.

– AFP

Lapid approuve une aide de 30 millions de shekels pour l’hôpital d’Ashkelon

Lors d’une visite à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon, Yair Lapid, ministre des Finances annonce qu’il va transférer 30 millions de NIS au centre médical dont il faut immédiatement fortifier les murs de l’hôpital.

Il s’engage également à indemniser les résidents du sud, affirmant : « Nous n’abandonnerons pas les résidents du sud. »

La ministre de la Santé Yael German l’accompagne dans sa tournée du sud.

Sirènes entendues à Ashkelon

Réunion d’urgence du Conseil des droits de l’Homme mercredi

« Le Conseil des droits de l’Homme tient une session extraordinaire le mercredi 23 juillet sur la situation des droits de l’Homme dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est », a indiqué l’ONU dans un communiqué.

Médecins sans frontières appelle Israël à cesser de bombarder des civils

L’ONG Médecins sans frontières (MSF) appelle Israël à « cesser de bombarder les civils pris au piège dans la bande de Gaza et de respecter le personnel médical comme les structures de santé ».

« Depuis le début de l’offensive +Bordure protectrice+, la majorité des morts à Gaza sont des civils (…) A l’hôpital Al-Shifa où travaille MSF, la plupart des blessés qui arrivent en salle d’urgence sont des femmes et des enfants », a indiqué MSF dans un communiqué à l’AFP.

« En salle de réanimation des urgences, la moitié des cas sont morts dans les minutes qui ont suivi leur arrivée à l’hôpital, l’autre moitié avait besoin de chirurgie d’urgence et au moins la moitié d’entre eux sont des enfants », selon le témoignage à Gaza de la coordinatrice des activités médicales de MSF, Audrey Landmann.

« Alors que le discours officiel soutient que l’offensive terrestre a pour but de détruire les tunnels, ce que l’on voit sur le terrain, c’est que les bombardements sont indiscriminés et que ceux qui en meurent sont des civils », affirme le coordinateur du projet de MSF à Gaza, Nicolas Palarus.

– AFP

Peres console les familles de soldats tués

Le président Shimon Peres rencontre les familles endeuillées des soldats de Tsahal tués pendant leurs missions.

Dans le ménage Greenberg, le président se tourne vers le jeune fils de Amotz Greenberg, 45 ans, et fait l’éloge de son père.

« J’ai vu et entendu hier à l’enterrement de ton père », dit-il à 12 ans Uri. « De votre gorge, votre père a parlé – avec le même enthousiasme, l’amour et le dévouement – ce sont les valeurs qui retiennent l’Etat d’Israël ensemble. Comme président, j’ai le pouvoir de parler au nom de la nation et de dire aux enfants que la nation entière salue votre père et le remercie pour avoir risquer sa vie pour sauver les gens ».

Shimon Peres console la famille du réserviste Amotz Greenberg (Crédit : autorisation)

Shimon Peres console la famille du réserviste Amotz Greenberg (Crédit : autorisation)

Michael Oren : l’arrivée de Kerry est une mauvaise nouvelle pour Israël

Michael Oren, qui jusqu’à récemment a servi comme ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, dit que Kerry vient de la région « à notre douleur. »

Dans des commentaires étonnamment francs à la Deuxième chaîne, Oren cite la « longue histoire » de la diplomatie de Kerry qui a échoué dans la région, les relations tendues de l’administration Obama avec l’Egypte, et la «tension» dans les relations entre l’administration Obama et Israël.

Il dit que Kerry et l’administration Obama ont des liens étroits avec le Qatar et la Turquie, « qui ne sont pas dans les meilleurs termes avec l’Egypte en ce moment. »

Oren souligne que Kerry, comme en témoigne ses récents commentaires, n’a « pas été invité » à venir ici. Il a décidé que c’est ce qu’il voulait faire.

Michael Oren (photo credit: Wikimedia Commons CC-BY-Anne Mandlebaum)

Michael Oren (photo credit: Wikimedia Commons CC-BY-Anne Mandlebaum)

Les commentaires de Oren suivent les remarques faites hier par l’analyste de la Deuxième chaîne Ehud Yaari, qui a dit catégoriquement que le voyage de Kerry était « mauvais pour Israël » et que les Etats-Unis devraient laisser l’Egypte gérer les efforts de cessez-le-feu.

Le Koweït presse l’ONU de mettre fin à l' »agression israélienne » à Gaza

Le Koweït, qui assure les présidences tournantes du sommet arabe et du Conseil de coopération du Golfe (CCG), a reçu dimanche le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Meshaal.

Le Koweït a appelé lundi le chef de l’ONU Ban Ki-moon à mobiliser la communauté internationale pour mettre fin à l' »agression » d’Israël contre la bande de Gaza qui a fait plus de 500 morts dans ce territoire palestinien, en deux semaines.

Cet appel a été lancé lors d’une rencontre de M. Ban avec le ministre koweïtien des Affaires étrangères, cheikh Sabah Khaled Al-Sabah, selon l’agence officielle Kuna.

Le secrétaire général des Nations unies se trouvait lundi au Koweït, deuxième étape d’une tournée régionale, destinée à pousser vers une trêve à Gaza.

Il a eu, après son arrivée, un entretien avec l’émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah.

Le ministre koweïtien des Affaires étrangères a renouvelé au cours de sa rencontre avec M. Ban le « soutien de son pays au peuple palestinien et condamné les actes d’agression israéliens », a rapporté la Kuna.

Il a exhorté M. Ban « à demander à la communauté internationale d’assumer ses responsabilités et de mettre fin à cette dangereuse agression ».

Le ministre a réitéré l’appui du Koweït à la proposition égyptienne de cessez-le-feu, sans conditions, qui a été rejetée par le Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza.

– AFP

3 soldats de l’armée tués sont inhumés

Des milliers de personnes sont allées au cimetière de Haïfa pour les funérailles du capitaine Tzvika Kaplan, 28 ans, qui laisse derrière lui une femme et deux petits garçons.

« Mon Tzvika, tu étais un homme de vérité, d’humilité et de foi», déclare sa femme durant l’éloge funéraire d’Adi, selon le site Walla News.

« Les anges t’attendent à bras ouverts. Reposes en paix, tranquillement et calmement et nous irons bien.  »

Le capitaine Tsvi Kaplan du kibboutz Meirav mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Le capitaine Tsvi Kaplan du kibboutz Meirav mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Plus tôt dans la journée, le major Tsafrir Baror de Holon a été enterré dans sa ville natale. Baror laisse derrière lui une femme, enceinte de 8 mois, et une fille d’un an.

Le major Tsafrir Baror de Holon mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Le major Tsafrir Baror de Holon mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Son ami d’enfance Moshe Maman déclare : « Tzif, tu es mon héros, notre héros. Tu es le héros d’Israël. »

Au cimetière de Kiryat Shaul à Tel Aviv, le Sgt. Gilad Yacoby, 21 ans, de Kiryat Ono a été enterré plus tôt dans la matinée.

Il a été décrit par sa famille comme un amateur de sport et de musique qui était très motivé pour servir dans l’armée israélienne. Il laisse derrière lui ses parents et ses deux sœurs.

Le sergent Gilad Yacoby mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Le sergent Gilad Yacoby mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Livni : le conflit pourrait renouveler le processus de paix

La ministre de la Justice Tzipi Livni a dit que les combats à Gaza « pourraient créer les conditions » pour une relance du processus de paix.

Le président de l’AP Mahmoud Abbas et l’Egypte sont du même côté, dit-elle, et les choses pourraient changer dans la bande de Gaza.

« Mais ça ne se fera pas demain matin », prévient Livni.

Hatnua head Tzipi Livni (photo credit: Lior Mizrahi/Flash90)

Tzipi Livni (photo credit: Lior Mizrahi/Flash90)

Commerces fermés dans la Vieille Ville

Magasins dans le quartier chrétien de la vieille ville de Jérusalem ont les volets clos lundi après-midi dans le cadre de la grève et du jour de deuil contre l’opération Bordure protectrice dans la bande de Gaza à l’échelle nationale de la communauté arabe israélienne.

Une manifestation à grande échelle de Nazareth est prévue pour cet après-midi à 16 heures.

La Vieille Ville de Jérusalem - commerces fermés en raison des manifestations et du jour de duel national pour Gaza (Crédit : Sarah Tuttle-Singer/Times of Israel)

La Vieille Ville de Jérusalem – commerces fermés en raison des manifestations et du jour de duel national pour Gaza (Crédit : Sarah Tuttle-Singer/Times of Israel)

France : 2 nouvelles manifestations prévues

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a lu un tract sur BFM-TV qui a justifié selon lui d’interdire la manifestation : « Venez équipés de mortiers, d’extincteurs, de matraques… Venez nombreux, descente au quartier juif de Sarcelles ».

« Ces petits voyous qui cassent à Sarcelles ou ailleurs ne sont pas représentatifs de ce qu’est l’islam de France », a-t-il estimé.

Deux nouvelles manifestations propalestiniennes sont prévues à Paris mercredi soir et samedi après-midi.

Si elles « peuvent se tenir, elles se tiendront. S’il y a un risque à l’ordre public, elles seront interdites », a prévenu le ministre de l’Intérieur.

– AFP

Un soldat va être enterré à Jérusalem

Moshe Malko, l’un des 13 soldats Golani tués dimanche matin lors de combats, sera inhumé au cimetière militaire à 16h au Mont Herzl à Jérusalem.

Malko, un résident de Jérusalem de 20 ans, laisse huit frères et sœurs endeuillés.

Il a été promu sergent à titre posthume.

Moshe Malko mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Moshe Malko mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Sgt. Oz Mendelovich, 21 ans, sera enterré à 18 heures à Misgav. Il a été promu à titre posthume au rang de sergent.

Le sergent Oz Mendelovich mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Le sergent Oz Mendelovich mort au combat à Gaza (Crédit : autorisation)

Amende de 250 shekels pour un stationnement interdit

Un homme de Ramat Gan a affirmé à la radio de l’armée qu’il a eu une amende de 250 shekels pour stationnement interdit quand il a quitté sa voiture pour se mettre à l’abri pendant une alerte.

« Je ne suis parti que pendant huit minutes », explique-t-il. La ville a accepté d’annuler l’amende et à la place lui a donné un avertissement.

20 hommes armés du Hamas éliminés en sortant des tunnels

L’armée israélienne a éliminé 20 hommes armés du Hamas qui sortaient de la bouche des tunnels à l’intérieur de zones résidentielles de Gaza au cours des deux derniers jours, selon la Deuxième chaîne qui cite des sources militaires.

Il y a eu cinq incidents de la sorte.

Dans un cas, 10 hommes armés du Hamas ont émergé d’une ouverture d’un tunnel construit à l’intérieur d’une mosquée. Tous ont été éliminés.

En tout, l’armée israélienne a découvert et déjoué 18 « attaques de tunnels » à grande échelle, et a découvert 45 autres ouvertures de tunnel.

L’armée israélienne a éliminé 160 combattants du Hamas depuis le début de l’opération terrestre, déclarent les sources militaires.

Netanyahu : Nous sommes fiers de l’armée

Lors d’une visite dans le sud d’Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Moshe Yaalon et chef d’état-major Benny Gantz, abordent la situation actuelle dans la bande de Gaza devant les caméras.

Netanyahu : Nous sommes prêts à faire tout ce qui est nécessaire dans la bande de Gaza, et plus, pour protéger le peuple d’Israël. « Nous sommes fiers de l’armée », dit-il, et de la motivation de ceux qui ont pris la place des soldats qui sont tombés.

Yaalon : Pour notre plus grand chagrin, des soldats et des commandants sont tombés …. Nous allons continuer à travailler dans les prochains jours pour contrer cette menace [du Hamas].

Gantz : Le Commandement de la division d Sud et le reste de l’armée font des progrès d’heure en heure. Il y a parfois des victimes. Chaque collègue de ceux qui sont tombés veut que nous continuions.

Est-ce un tournant pour la communauté juive ?

Les retombées de l’opération Bordure protectrice sont virulentes et violentes dans de nombreuses communautés.

De violentes manifestations se sont déroulées ce week-end contre Israël et ont ébranlé la communauté juive alors que l’Etat a commencé son invasion terrestre pendant la deuxième semaine de l’opération Bordure protectrice.

Vendredi, des étudiants pro-Israël à Boston ont été « arrachés » par la police d’un « die-in » [manifestation où les gens se jettent au sol et lisent les noms des victimes].

Un adolescent de Kasmiri a été tué samedi lors d’une manifestation anti-Israël en Inde.

A Paris, où des centaines de Juifs ont été assiégés dans une synagogue la semaine dernière, des milliers de militants pro-Palestinien ont manifesté sans autorisation de la préfecture. Cela a entrainé des émeutes et 14 policiers ont été blessés.

Samedi, à Londres, il y a eu une manifestation où une foule de 15 000 personnes se sont réunis et ont scandé des slogans contre l’opération d’Israël à Gaza – et contre l’Etat juif en général.

Dimanche, il y a eu une manifestation pro-israélienne où il n’y a eu que 1 500 manifestants.

Il y a un nombre infini d’exemple de Cape Town à Berlin en passant par Sydney et New York.

Un juif russe à Moscou À UN RASSEMBLEMENT PRO-ISRAÉLIEN (cRÉDIT : Valery Melnikov/Kommersant/Flash 90)

Un juif russe à Moscou À UN RASSEMBLEMENT PRO-ISRAÉLIEN (cRÉDIT : Valery Melnikov/Kommersant/Flash 90)

Le Times Of Israel voudrait connaître votre opinion : rédigez-nous un blog, envoyez-nous un lien YouTube d’une vidéo que vous auriez faite (à french@timesofisrael.com), écrivez-nous quelques lignes sur notre page Facebook ou Twitter – avant mercredi minuit.

On veut vous entendre mais surtout pouvoir diffuser vos ressentis au monde.

Ban Ki-moon arrive en Egypte pour évoquer la situation à Gaza

Le patron de l’ONU Ban Ki-moon est arrivé lundi en Egypte pour évoquer la situation dans la bande de Gaza où plus de 500 Palestiniens ont péri en deux semaines d’offensive israélienne, selon des responsables de l’aéroport du Caire.

Dans le cadre d’une tournée au Moyen-Orient visant à mettre fin au conflit entre Israël et le Hamas palestinien qui contrôle Gaza, le secrétaire général des Nations unies doit rencontrer le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choukri, tandis que le secrétaire d’Etat américain John Kerry est attendu plus tard lundi dans la capitale égyptienne.

Ban Ki-moon, chef de l'ONU (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)

Ban Ki-moon, chef de l’ONU (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)

Les Juifs d’Allemagne s’inquiètent d’une « explosion » de l’antisémitisme

Le Conseil central des Juifs d’Allemagne a dénoncé lundi « une explosion de haine » antisémite en marge de manifestations propalestiniennes dans le pays.

Dans plusieurs villes d’Allemagne, des cortèges de manifestants contre l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza ont scandé des slogans antisémites au cours des derniers jours, rapportent les médias allemands.

« Nous assistons actuellement à une explosion de haine malfaisante et violente contre les Juifs, qui nous choque et nous consterne. Nous n’aurions jamais cru possible de voir de notre vivant des slogans antisémites scandés dans les rues allemandes, de la manière la plus nauséabonde et primitive », a déclaré Dieter Graumann, président du Conseil central des Juifs d’Allemagne, dans un communiqué.

Selon lui, « les Juifs sont de nouveau menacés en Allemagne et parfois agressés, des synagogues dégradées et désignées comme la cible d’attaques ».

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche dans plusieurs villes et capitales européennes contre l’offensive israélienne à Gaza.

Près de Paris, une manifestation propalestinienne interdite a dégénéré en violences et actes de vandalisme.

– AFP

2 semaines : 18 tunnels détruits, plus de 1930 roquettes tirées

L’armée israélienne affirme que plus de 82 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers Israël lundi, parmi lesquelles 14 ont été interceptées par le Dôme de fer. Depuis le début de l’opération Bordure Protectrice, près de 1930 roquettes ont été tirées sur Israël et 387 interceptées.

L’armée israélienne affirme avoir frappé environ 2 800 cibles terroristes dans la bande de Gaza dans le cadre de l’opération de deux semaines contre le Hamas, détruit 18 tunnels et trouvé 45 autres.

Depuis que les troupes au sol sont entrées dans Gaza, dans la nuit de jeudi, l’armée a frappé près de 587 cibles du Hamas et tué 150 agents terroristes, selon la Deuxième chaine.

18 soldats israéliens ont été tués et 101 sont blessés.

Selon le ministère de la Santé du Hamas, l’offensive israélienne dans la bande de Gaza a fait au moins 509 morts et 3150 blessés.

Selon l’UNRWA, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés Palestiniens, au moins 83 000 gazaouis se réfugient dans les écoles de l’organisation.

Une femme portant une ceinture d’explosifs éliminée par l’armée

Une unité de forces spéciales opérant de la bande de Gaza a éliminé une femme qui portait une ceinture explosive lundi matin, selon les dires de l’armée.

Une roquette frappe la banlieue d’Ashkelon

Une roquette frappe une banlieue résidentielle à Ashkelon, ne causant aucun dommage, mais plusieurs israéliens sont pris en charge suite au choc.

De nombreuses roquettes auraient été interceptées dans le dernier barrage.

Maccabi Haifa : Ne laissez pas Sean Carmeli se faire enterré seul

Une page de fan sur Facebook du Maccabi Haifa demande à son auditoire de faire « une grande mitsva », [bonne action], et assister aux funérailles du soldat américano-israélien Nissim Sean Carmeli tombé à Haïfa qui a lieu lundi.

Carmeli, originaire du Texas qui a émigré en Israël, aurait été un fan de l’équipe. Il était parmi les 13 soldats de la brigade Golani tués au combat dimanche matin dans la bande de Gaza.

« Sean Carmeli, » dit le message, « était un soldat seul et on ne veut pas que son enterrement soit vide. » Le post informe les utilisateurs de Facebook que Carmeli sera inhumé à 11 heures au cimetière militaire à Neve David à Haïfa et invite les gens « à venir rendre un derniers hommage à un héros qui a été tué afin que nous puissions vivre. »

« C’est le moins que nous puissions faire pour lui et pour notre peuple », dit le Maccabi Haïfa.

Au moment de cette annonce, près de 20 000 personnes avaient aimé le commentaire de la page Maccabi Haifa et il avait été partagé plus de 7 000 fois.

Hollande : tout faire « pour mettre un terme immédiat à la souffrance des populations à Gaza »

Le président français François Hollande a déclaré lundi que « tout doit être fait pour mettre un terme immédiat à la souffrance des populations civiles à Gaza », à l’issue d’un entretien téléphonique avec le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, selon un communiqué de l’Elysée.

Au cours de cet entretien portant sur la situation à Gaza et en Israël, M. Ban Ki Moon a fait part au président français « en détail des efforts qu’il déploie actuellement au Proche-Orient avec l’ensemble des partenaires et des protagonistes en cause pour parvenir le plus rapidement possible à un cessez-le-feu, puis à un règlement de la crise », indique ce communiqué.

– AFP

Obama : Kerry va pousser pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Le secrétaire d’Etat John Kerry, actuellement en route pour Le Caire, va pousser pour obtenir un cessez-le-feu immédiat à Gaza et en Israël, a déclaré le président américain Barack Obama lundi.

« Notre priorité et la priorité de la communauté internationale est d’obtenir un cessez-le-feu pour mettre fin aux combats et préserver la vie de civils innocents, tant à Gaza qu’en Israël », a déclaré M. Obama lors d’un point de presse depuis la Maison Blanche.

Routes fermées dans le sud pour « incident de sécurité »

La police a fermé les routes à proximité de la bande de Gaza en raison d’un « incident de sécurité. »

Les routes 232 et 34, les deux qui courent le long de la bande de Gaza, sont fermées pour une durée indéterminée.

Au cours des derniers jours, il y a eu un certain nombre de tentatives d’infiltration par des terroristes de Gaza dans la région, ainsi que plusieurs alertes qui s’se sont avérées être de fausses alertes.

Les Arabes israéliens protestent à Nazareth

Des milliers d’Arabes israéliens dans la ville du nord de Nazareth protestent contre l’opération dans la bande de Gaza.

Plusieurs manifestants auraient lancé des pierres à des agents de police lors de la manifestation, tandis que d’autres tentent de bloquer les routes.

La police répond avec des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes, selon Ynet.

Six manifestants sont arrêtés.

Ismael Haniyeh : Le Hamas ne reculera pas

Le leader du Hamas en exil, Ismael Haniyeh, donne une fière adresse enregistrée et diffusée à la télévision dans laquelle il appelle les Palestiniens à ne pas céder face à la campagne militaire d’Israël.

Haniyeh affirme que Gaza combat Israël avec son sang et que le groupe ne reculera pas dans ses exigences pour un cessez-le-feu.

« Les massacres commis contre les Palestiniens innocents nous donnent plus envie [pour] notre liberté, et de nous tenir à nos exigences », dit-il.

Cameron défend le droit d’Israël se défendre, appelle à la retenue

Le Premier ministre britannique David Cameron dit qu’il continue de soutenir le droit d’Israël à se défendre contre les missiles du Hamas, mais exprime une « grave préoccupation » sur le nombre « très inquiétant » de victimes civiles, appelant Israël à faire preuve de retenue.

« Cette crise a été déclenchée par le Hamas, à faire pleuvoir des centaines de roquettes sur les villes israéliennes, visant des civils, en violation de toutes les normes du droit humanitaire et sans discrimination », dit Cameron à la Chambre des communes.

« Ce barrage [de roquettes] sans précédent continue en ce moment, et le Hamas rejette toutes les propositions pour un cessez-le-feu. »

Le Hamas a besoin d’entrer dans des négociations sérieuses pour mettre fin à cette crise, Cameron dit, exhortant le groupe à « s’engager à » la proposition de cessez-le-feu égyptienne, qui avait été précédemment rejetée.

Cameron dit qu’il a été clair tout au long de l’opération de Bordure protectrice, Israël a le droit de se défendre. « Ceux critiquant la réponse d’Israël doivent se demander de quelle façon leur propre gouvernement aurait réagir si des centaines de roquettes pleuvaient sur ​​les villes britanniques aujourd’hui », dit-il.

Cependant, Cameron dit qu’il partage la « grave préoccupation » que beaucoup ont dans la communauté internationale sur ​​le « lourd tribut » de victimes civiles. « Les chiffres sont très inquiétants,» dit-il.

Rappelant ses appels téléphoniques avec le Premier ministre Netanyahu dimanche soir, dit-il, il a réitéré la reconnaissance par Londres du droit d’Israël à prendre des « mesures proportionnées » pour se défendre, et a réitéré sa condamnation du refus du Hamas de mettre fin à leur tirs de roquettes, malgré les efforts internationaux pour négocier un cessez-le-feu.

« Mais je l’ai exhorté à tout faire pour éviter les victimes civiles, à faire preuve de retenue et à aider à trouver des façons de mettre fin à cette situation », dit Cameron.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, devant le 10 Downing Street à Londres, 27 février 2014 (Crédit : Carl Court/AFP)

Le Premier ministre britannique, David Cameron, devant le 10 Downing Street à Londres, 27 février 2014 (Crédit : Carl Court/AFP)

Après que la situation se calme, Londres souhaite voir l’Autorité palestinienne de retour dans la bande de Gaza, dit-il.

– Raphaël Ahren

Liban : pour la première fois, les TV s’associent en soutien à Gaza

Pour la première fois dans l’histoire du Liban, huit chaînes de télévision que tout oppose ont décidé de s’associer pour présenter lundi soir un journal commun, sous le titre « Palestine: tu n’es pas seule », afin d’exprimer leur solidarité avec la population de Gaza.

L’émission débutera à 20H10 (17H10 GMT), de manière totalement inédite, par un éditorial lu par les présentateurs des deux chaînes ennemies : al-Manar, qui est celle du mouvement chiite Hezbollah, et Futur TV, qui appartient à Saad Hariri, fils de l’ancien Premier ministre sunnite Rafic Hariri, assassiné en 2005, selon les organisateurs.

Actuellement se tient à La Haye le procès de plusieurs membres du Hezbollah accusés de cet assassinat.

Soulignant que cette initiative est une « première », l’initiateur du projet, Talal Salmane, directeur du quotidien As Safir et journaliste très respecté au Liban, a affirmé que « malgré les divergences politiques et partisanes, tout le monde est d’accord avec cette action en raison de l’ampleur de la catastrophe à Gaza », cible d’une offensive israélienne depuis le 8 juillet.

Participent ainsi au projet la chaîne officielle TeleLiban, al-Jadid (indépendant), les chaînes du camp chrétien LBC et MTV, la chaîne sunnite Futur TV et les télévisions qui soutiennent le régime en Syrie, NBN du président chiite du Parlement Nabih Berri, al-Manar et OTV du général chrétien Michel Aoun.

« Nous n’avons pas la possibilité de livrer des aides, des armes ou des munitions (à Gaza) mais au moins nous pouvons (…) leur dire: ‘nous sommes avec vous (…), vos martyrs et vos blessés sont les nôtres' », a ajouté M. Salmane.

Durant ce journal télévisé d’une demi-heure, des reportages sur les dimensions humaines de la guerre, préparés par ces différentes chaînes, seront diffusés.

« Nos capacités sont limitées mais c’est un hommage à Gaza pour (…) dire que nous sommes solidaires », a expliqué à l’AFP Lara Zalloum, rédactrice en chef du journal télévisé de la LBC.

– AFP

Les hommes armés du Hamas éliminés portaient des uniformes de Tsahal

Les 10 combattants du Hamas tués dans une fusillade avec l’armée israélienne, ce matin, à la sortie d’un tunnel étaient déguisés en tenue militaire israélien complète, jusqu’aux bandes de caoutchouc nécessaires aux poignets de leurs pantalons, rapporte Ynet.

Les combattants du Hamas éliminés portaient des gilets de l’armée, bottes, casques, ainsi que des filets de camouflage similaires à ceux utilisés par l’armée israélienne.

Yisrael Hasson : Meshaal et Abbas ont les clés de la résolution

Yisrael Hasson (Kadima), un ancien haut fonctionnaire du Shin Bet, affirme que la clé de la résolution de ce conflit ne réside pas avec Kerry, mais, dans l’ordre, avec Khaled Meshaal du Hamas, Mahmoud Abbas et Abdel Fattah el-Sissi.

Netanyahu : le Hamas est l’ennemi des Palestiniens

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu poursuit sa campagne médiatique dans les chaînes de télévision étrangères, donne des interviews à Sky News en arabe, Fox News et NBC.

« Le Hamas est l’ennemi des Palestiniens – il prend l’argent destiné aux habitants de Gaza et au lieu de construire des jardins d’enfants avec, ils creusent des galeries qui sont censées exploser dans les jardins d’enfants [israéliens], » dit-il à Sky News.

« Le Hamas cache ses missiles dans les hôpitaux, mais interdit aux habitants de Gaza de venir à l’hôpital, que nous avons ouvert pour eux. » (Hier soir, Israël a ouvert des hôpitaux pour les Palestiniens, leur mettant à disposition différents services.]

Israël a accepté plusieurs offres de cessez-le-feu, mais le Hamas les a rejeté et les a violé, a ajouté le Premier ministre.

« Le Hamas est responsable de tout dommage causé aux habitants de Gaza. »

Yaakov Amidror explique pourquoi nous n’avons pas touché aux tunnels avant

Yaakov Amidror, ancien conseiller à la sécurité nationale de Netanyahu répond à la critique de l’échec du gouvernement à lutter contre les tunnels d’attaque dans la bande de Gaza plus tôt.

« Nous aurions pu les [les tunnels] attaquer il y a un an, mais le prix aurait été des missiles sur Tel Aviv. »

Il y aurait eu moins de compréhension en Israël et à l’étranger pour une telle opération, a-t-il confié à la Deuxième chaîne.

L’armée israélienne a eu le savoir-faire sur les tunnels il y a un an.

Le refus de l’offre de cessez-le-feu égyptienne, mardi dernier, a donné à Israël le temps et la patience nécessaires pour cette opération.

Kerry en Israël ce soir

Le secrétaire d’État américain se rendra en Israël ce soir, après la visite au Caire et avoir rencontré les dirigeants égyptiens et palestiniens.

Sept soldats de Tsahal tués dans la nuit

Quatre des sept soldats ont été tués durant la nuit dans l’embuscade de ce matin effectuée par le Hamas près de la bande de Gaza, quand un missile antichar a frappé leur jeep près du kibboutz Nir Am.

Puis d’autres soldats ont tué 10 hommes armés du Hamas.

Les trois autres ont été tués Chajàya, l’un d’eux peut-être par les forces de Tsahal par erreur.

Les derniers décès font grimper le bilan des morts à 25 soldats de Tsahal lors de l’opération Bordure protectrice.

Au moins 30 soldats de Tsahal blessés au combat, dont 3 grièvement

L’armée israélienne a également signalé que dans la journée trois soldats ont été grièvement blessés, huit modérément blessés et 19 légèrement blessés au combat dans la bande de Gaza.

La Turquie décrète trois jours de deuil contre le « massacre » de Palestiniens par Israël

La Turquie a déclaré lundi trois jours de deuil en hommage aux victimes palestiniennes de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza, qualifiant de « massacre » l’opération militaire.

« Nous condamnons le massacre par Israël du peuple palestinien », a déclaré à la presse à Ankara le vice-Premier ministre turc Bulent Arinc alors que le bilan des Palestiniens morts dans le conflit a atteint 500. « Dans un geste de solidarité à l’égard du peuple palestinien, trois jours de deuil ont été déclarés à compter de demain matin » (mardi).

– AFP

Yuval Dagan, 22 ans, de Kfar Saba, mort au combat

Tsahal donne le nom de l’un des soldats tués ce matin, le premier sergent Yuval Dagan, 22 ans, de Kfar Saba. Il sera inhumé à 20 heures ce soir au cimetière militaire de sa ville natale.

Madrid : la réponse d’Israël au Hamas doit être proportionnée

Le ministre espagnol des Affaires étrangères José Manuel Garcia-Margallo a appelé lundi à un cessez-le feu immédiat dans la bande de Gaza, exigeant qu’Israël respecte « le principe de proportionnalité » dans sa réponse au Hamas, face aux plus de 500 Palestiniens tués dans l’offensive israélienne en cours, selon les chiffres des secours palestiniens.

« Nous avons parlé de ce qui se passe à Gaza qui fait frémir tous les hommes et toutes les femmes de ce monde », a affirmé M. Margallo dans un conférence de presse commune avec le président de l’Assemblée générale de l’ONU John Ashe à l’issue de leur rencontre.

« Tout en reconnaissant le droit d’Israël à protéger ses citoyens, je rappelle que ce droit doit s’exercer suivant le principe de proportionnalité et en respectant toujours les normes et les règles du droit humanitaire international », a souligné le ministre.

« Le cessez-le-feu doit être immédiat. Et l’Espagne rappelle que ce n’est pas un événement inédit, que ce sont des événements qui se répètent depuis 1948 », date de la création de l’Etat d’Israël, a affirmé M. Margallo.

« L’unique solution à ce problème de fond, c’est une négociation entre les deux parties qui garantisse, j’insiste, le droit d’Israël à exister, avec une marge de sécurité, et le droit de la Palestine à bâtir un Etat viable économiquement, autosuffisant et prospère », a-t-il poursuivi.

Le ministre a ajouté qu’il se rendrait en Tunisie et en Egypte après le Conseil européen des Affaires étrangères de Bruxelles de mardi, « pour tenter de régler la situation à Gaza qui constitue une authentique tragédie humaine ».

– AFP

Washington : Israël doit faire plus pour protéger les civils

Les Etats-Unis ont appelé lundi Israël à faire plus pour protéger les civils au 14e jour de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza qui a fait 560 morts parmi les Palestiniens.

« Nous souhaiterions que les Israéliens prennent des mesures encore plus importantes pour s’assurer de la protection des civils », a déclaré Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche.

Rassemblement pour Gaza, heurts entre policiers et manifestants arabes israéliens

Des heurts ont éclaté lundi dans la ville de Nazareth, nord d’Israël, entre la police et des manifestants qui protestaient contre l’opération israélienne.

Dix personnes ont été arrêtées lors de ces heurts, a indiqué la polie israélienne alors que Nazareth comme la Cisjordanie étaient paralysées lundi par une grève générale en solidarité avec la population de Gaza.

– AFP

L’armée n’a pas l’identité de tous les soldats tués

Certains des corps des soldats israéliens tués n’ont pas encore été identifiés, ont précisé des sources militaires. C’est pourquoi tous les noms des 13 soldats tués n’ont pas été donnés.

À ce jour, sept soldats ont été nommés.

« La violence doit cesser immédiatement », réclame Ban Ki-moon

Le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a réclamé lundi que les hostilités entre Israël et le Hamas palestinien cessent « immédiatement », lors d’une conférence de presse au Caire où il est arrivé pour tenter de parvenir à une trêve.

Les efforts diplomatiques se sont récemment intensifiés dans la capitale égyptienne.

– AFP

L’identité des 7 derniers soldats tués au combat

Lt. Col. Dolev Kedar, 38 ans, Modiin

SSgt. Tal Yifrach, 21 ans, Rishon Lezion

SSgt. Yuval Dagan, 22 ans, Kfar Saba

Sgt. Nadav Goldmacher, 23 ans, Beer Sheva

SFC Baynesain Kasahun, 39 ans, Netivot

Sec. Lt. Yuval Hayman, 21 ans, Efrat

SSgt. Jordan Ben Simon, 22 ans, Ashkelon

Un des soldats est mort à cause de « tir ami »

L’un des sept soldats tués dans la bande de Gaza dans la journée passée est mort par des tirs amis, et deux ont été tués à Chajaya quand un missile antichar a été tiré sur le bâtiment dans lequel ils se protégeaient à environ 04h30

Les quatre autres sont morts dans une embuscade du Hamas sur les troupes de Tsahal près du kibboutz Nir Am peu après.

Les hommes armés du Hamas ont tiré un missile antichar sur la jeep dans laquelle ils se trouvaient.

Des missiles antitanks sont stockés près d’un hôpital

L’armée israélienne affirme dans un communiqué que selon des enquêtes sur des rapports de missiles antitanks dans un hôpital de Gaza, « une cachette de missiles antitanks à été découverte tout près de l’hôpital Al-Aqsa ».

« Cette cachette a été ciblée avec succès par les forces de Tsahal », a déclaré le porte-parole de l’armée israélienne.

« Les victimes civiles sont une conséquence tragique et inévitable de l’exploitation brutale et systématique des maisons, des hôpitaux et des mosquées à Gaza. Alors que l’armée israélienne prend toutes les mesures possibles pour minimiser les pertes civiles, le Hamas et sa tactique délibérée d’introduction de ses activités terroristes au sein d’un environnement urbain est le vrai responsable. »

Plus tôt dans la journée, un responsable médical et un médecin de Gaza ont déclaré que des obus israéliens ont frappé un hôpital dans le centre de la bande de Gaza. Selon le responsable médical, les obus ont tué au moins quatre personnes et en ont blessé 60, dont 30 membres du personnel médical.

Selon un membre du personnel, Ashraf al-Kidra, 12 obus ont touché l’hôpital Al-Aqsa dans la ville de Deir Al-Balah. Les obus auraient touché le bâtiment de l’administration, l’unité de soins intensifs et le service de chirurgie.

L’armée est engagée dans de lourds combats

La Deuxième chaîne rapporte que l’armée israélienne est en ce moment engagée dans de lourds combats.

Plus de détails à venir.

ONU : Plus de 100 000 Palestiniens déplacés à Gaza

Plus de 100 000 Palestiniens ont été déplacés depuis le début de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza le 8 juillet, a annoncé lundi l’ONU.

« Le nombre de personnes cherchant refuge auprès de l’Agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a passé la barre des 100 000 personnes », a indiqué l’ONU dans un communiqué.

– AFP

Emirats : aide de 41 M de dollars pour la reconstruction de Gaza

Les Emirats arabes unis, un riche pays pétrolier du Golfe, ont annoncé lundi une aide de près de 41 millions de dollars pour la reconstruction des habitations touchées par l’offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza.

Cette aide de 150 millions de dirhams a fait l’objet d’un accord conclu à Abou Dhabi entre le Croissant rouge émirati (CRE) et l’Office des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), selon un communiqué du CRE.

Cette initiative porte sur « la reconstruction des maisons endommagées et la réhabilitation des établissements hospitaliers, d’éducation et de services », a indiqué le président du CRE, cheikh Hamdane Ben Zayed Al-Nahyane, cité dans le communiqué.

Les Emirats arabes unis avaient déjà annoncé une aide humanitaire de 25 millions de dollars aux Palestiniens de la bande de Gaza, aux premiers jours de l’offensive israélienne.

Des centaines d’habitations ont été détruites ou fortement endommagées depuis le début de l’offensive israélienne contre Gaza, déclenchée le 8 juillet. Plus de 570 Palestiniens, en grande majorité des civils, ont été tués dans les hostilités, sellons des sources palestiniennes de Gaza et 27 Israéliens, dont 25 soldats.

– AFP

Sirènes à Beer Sheva

Une roquette explose près de Rosh Ha’ayin

Une roquettes explose dans un terrain vague près de la ville de Rosh Ha’ayin – à environ 80 kilomètres de la bande de Gaza – près de la route 5, une grande autoroute est-ouest.

Pas de blessés ni de dommages sont signalés.

Le Hamas réitère ses exigences sur un cessez-le-feu

Le dirigeant du Hamas en exil Ismael Haniyeh a réitéré lundi les conditions de son groupe islamiste en vue d’un cessez-le-feu avec Israël, à savoir la levée du blocus israélien et la libération des prisonniers du Hamas.

Dans une déclaration télévisée alors que deux semaines d’offensive israélienne ont coûté la vie à 570 Palestiniens, M. Haniyeh a énuméré « les conditions de la trêve: arrêter en premier lieu l’agression et éviter de répéter une telle opération, lever intégralement le blocus et ensuite libérer des détenus arrêtés récemment en Cisjordanie ».

« Nous ne pouvons plus revenir en arrière, à la¨’mort lente' », a-t-il dit, en allusion au blocus imposé depuis 2006 à Gaza.

Selon lui, « la guerre terrestre est une reconnaissance claire de l’échec de la guerre aérienne et des bombardements » à l’artillerie. « La résistance palestinienne héroïque fait face à l’ennemi israélien vaincu à nos frontières malgré ses avions, ses chars et ses soldats ».

Le Hamas avait refusé la semaine dernière une initiative de trêve égyptienne — acceptée par Israël–, conditionnant son accord à un cessez-le-feu à une levée du blocus israélien, l’ouverture de la frontière avec l’Egypte et la libération de dizaines de détenus.

Les centaines de Palestiniens dont le Hamas réclame la libération des prisonniers qui avaient été arrêtés en Cisjordanie après l’enlèvement des trois Israéliens.

– AFP et Times of Israël

Kerry promet 47 millions de dollars d’aide aux civils à Gaza

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a promis dans la nuit de lundi à mardi 47 millions de dollars d’aide humanitaire aux civils de la bande de Gaza.

M. Kerry est arrivé lundi soir au Caire pour oeuvrer en faveur d’un cessez-le-feu dans l’enclave palestinienne densément peuplée et sous blocus où plus de 570 Palestiniens, dont des dizaines d’enfants, ont été tués en deux semaines, des milliers d’autres ont été blessés et quelque 100 000 déplacés, selon les chiffres des secours palestiniens et l’Onu pour le nombre de déplacés.

– AFP et Times of Israel

Le chef de la Ligue arabe presse le Hamas d’accepter le cessez-le-feu égyptien

« La proposition égyptienne appelle de façon claire à un cessez-le-feu. Nous espérons que le Hamas l’acceptera », a déclaré M. Arabi aux journalistes après une rencontre avec le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, au Caire pour plaider pour un cessez-le-feu à Gaza.

Le chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi a pressé dans la nuit de lundi à mardi le mouvement islamiste palestinien Hamas d’accepter la proposition égyptienne de cessez-le-feu pour mettre fin à deux semaines de conflit à Gaza qui ont coûté la vie à plus de 570 Palestiniens.

Le Caire a récemment proposé une initiative pour un cessez-le-feu, soutenue par la Ligue arabe, acceptée par Israël mais rejetée en l’état par le Hamas, furieux de ne pas avoir été consulté en amont.

Le Hamas conditionne son accord à une trêve à une levée du blocus israélien imposé depuis 2006 contre la bande de Gaza, l’ouverture de la frontière avec l’Egypte, qui refuse, et la libération de dizaines de détenus.

– AFP

Les Etats-Unis déconseillent de se rendre en Israël et à Gaza

Les Etats-Unis ont émis lundi un avertissement demandant à leurs ressortissants de ne pas se rendre en Israël, dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie, en raison des vives tensions qui secouent la région.

« Le département d’Etat met en garde les citoyens américains contre les risques de voyager en Israël, en Cisjordanie ou à Gaza en raison des hostilités actuelles », a-t-il indiqué, ajoutant qu’il recommandait de « différer les voyages non essentiels vers Israël ».

Le Lone Soldier Center pleure Jordan Bensemhoun, un franco-israélien

Michael Levin Lone Soldier Center exprime ses condoléances sur Facebook à la famille de Jordan Bensemhoun, qui a été tué dans les combats de Gaza lundi matin.

Jordan Bensemhoun, 22 ans, a immigré en Israël à partir de Lyon, une ville du sud en France.

« Jordan est venu ici seul, pour faire sa part, pour défendre chacun de nous et garder tout citoyen israélien, en sécurité et libre », écrit le centre.

Bensemhoun est le troisième soldat tué solitaire dans les deux derniers jours de combats.

Dimanche, Nissim Sean Carmelli et Max Steinberg, tous deux originaires des États-Unis, ont été tués au cours de combats dans la bande de Gaza.

The Lone Soldier Center, à Raanana, est ainsi appelé pour rendre hommage à la mémoire de Michael Levin, un soldat seul de l’américain tué lors de la Seconde guerre du Liban en 2006.

Plus de 12 000 personnes aux funérailles de Nissim Sean Carmeli à Haïfa

Plus de 12 000 personnes se sont rendus au cimetière militaire de Neve David à Haïfa pour les funérailles du soldat Nissim Sean Carmeli, tué au combat à Gaza par des terroristes du Hamas.

Plus tôt lundi, les fans de l’équipe de Maccabi Haifa avaient affiché sur Facebook un message appelant des personnes à assister à l’enterrement de Carmeli.

Un jeune Palestinien tué au nord de Jérusalem, les circonstances restent incertaines

Un jeune Palestinien aurait été tué par les forces de sécurité israéliennes dans une zone située au nord de Jérusalem, mais les circonstances de l’incident ne sont pas claires.

Selon l’AFP qui cite une source de sécurité palestinienne, le Palestinien a été abattu par un civil israélien après avoir jeté des pierres sur sa voiture entre Ar-Ram et le checkpoint Hizma près de Ramallah en Cisjordanie.

La source de sécurité palestinienne l’identifie comme Mahmoud Shawamreh, 21 ans, d’Ar-Ram.

« L’enquête sur l’incident dans lequel le Palestinien a été tué lors d’une violente émeute près de Ramallah est menée par la police militaire, » a déclaré un porte-parole de l’armée israélienne à l’AFP.

Un Commandant d’une unité d’élite grièvement blessé

Le commandant de l’unité d’élite Egoz de l’armée israélienne a été grièvement blessé dans des combats à Gaza lundi, rapporte Ynet, après que l’information ait pu être publiée.

Egoz fait partie de la brigade Golani, qui a subi de lourdes pertes dans des combats féroces de Gaza au cours des deux derniers jours.

Une trêve humanitaire de 5 heures à 10 heures

Une station de télévision palestinienne affiliée au groupe terroriste du Jihad islamique signale qu’une trêve humanitaire de cinq heures a été convenue avec Israël, à partir de 10h00, a rapporté Ynet.

Israël n’a pas encore confirmé le rapport.

Un ou plusieurs Palestiniens armés ont sur un Israélien en Cisjordanie

Un homme de 25 ans, israélien est dans un état grave après avoir été victime de coup de feu en Cisjordanie par un ou plusieurs Palestiniens armés.

L’armée israélienne a dit que l’homme se tenait près de la jonction de Rehelim, au sud-ouest de la jonction de Tapuah, quand on lui a tiré dessus à partir d’un véhicule.

Il a été emmené à l’hôpital Beilinson à Petah Tikva.

Les forces de Tsahal sont à la recherche des coupables.

Un ou plusieurs Palestiniens armés ont tiré sur un Israélien en Cisjordanie

Un homme de 25 ans, israélien est dans un état grave après avoir été victime de coup de feu en Cisjordanie par un ou plusieurs Palestiniens armés.

L’armée israélienne a dit que l’homme se tenait près de la jonction de Rehelim, au sud-ouest de la jonction de Tapuah, quand on lui a tiré dessus à partir d’un véhicule.

Il a été emmené à l’hôpital Beilinson à Petah Tikva.

Les forces de Tsahal sont à la recherche des coupables.

4 Gazaouis emmenés à l’hôpital israélien Tel Hashomer

Quatre civils de Gaza sont emmenés à l’hôpital Tel Hashomer, près de Tel Aviv pour se faire soigner.

Un mari et une femme dans un état raisonnable, un garçon de 14 ans, également dans un état modéré et une petite fille de six ans avec des blessures légères ont été traités à l’hôpital.