L’Iran a nié que le secrétaire d’Etat américain John Kerry a exprimé sa préoccupation au sujet des tests de missiles à longue portée de la République islamique lors d’entretiens avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad, Zarif mercredi, selon la radio militaire.

Le porte-parole du département d’Etat, John Kirby, avait informé après la réunion que « [le] secrétaire a exprimé ses préoccupations aujourd’hui auprès du ministre des Affaires étrangères [Mohammad Javad] Zarif ».

L’Iran a tiré deux missiles balistiques de longue portée mercredi, dont l’un aurait été estampillé avec des menaces d’anéantir Israël rédigées en hébreu et en perse. L’Iran poursuit les tests militaires au mépris des sanctions américaines et des mises en garde de Washington.

La télévision d’Etat de l’Iran a claironné au sujet des tests mercredi tandis que les responsables se sont vantés d’avoir a démontré la puissance du pays contre ennemi de longue date, Israël, avec au moins un missile arborant les mots « Israël doit être effacé de la surface de la Terre », selon l’agence de presse Fars.