Un projectile a été tiré lundi à l’aube du territoire syrien vers une position de l’armée israélienne sur le plateau du Golan, sans faire de victime, a indiqué un porte-parole de l’armée.

« Un projectile tiré à partir de la Syrie a explosé près d’une position israélienne sur le Mont Hermon », le point culminant du plateau du Golan, a précisé à l’AFP le porte-parole.

« L’armée israélienne a répliqué en procédant à des tirs d’artillerie vers le secteur d’où avait été lancé ce projectile », a-t-il ajouté.

Selon la radio militaire, trois obus de mortier ont été tirés à partir de la Syrie dont un a atteint la partie israélienne du Golan tandis que les deux autres sont tombés du côté syrien.

Dans un communiqué, le lieutenant colonel Peter Lerner, un autre porte-parole militaire a qualifié cette attaque de « violation flagrante de la souveraineté israélienne. Nous considérons cette attaque avec la plus extrême sévérité », a ajouté cet officier.

Israël est officiellement en état de guerre avec la Syrie. Il occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan, une décision que n’a jamais reconnue la communauté internationale, environ 510 km2 restant sous contrôle syrien.

La situation à la frontière israélo-syrienne est tendue depuis l’éruption du conflit en Syrie en 2011, mais les incidents sont restés mineurs, avec quelques tirs à l’arme légère ou au mortier ayant atteint des objectifs de l’armée israélienne qui a souvent répliqué.