L’armée israélienne a annoncé mercredi qu’un obus de mortier tiré depuis la Syrie avait frappé le nord du plateau du Golan sans faire ni blessés ni dégâts.

« Les premiers éléments indiquent qu’il s’agit d’une erreur de tir », a précisé à l’AFP une porte-parole de l’armée ajoutant qu’à la suite de ce tir, le système de défense antimissile « Iron Dome » déployé dans le secteur avait été « activé », sans donner plus de détails.

Cet incident a eu lieu quelques heures après l’annonce de la victoire à l’élection présidentielle syrienne de Bashar el-Assad. Le scrutin s’est déroulé dans les zones contrôlées par le régime, soit 40 % du territoire où vivent 60 % de la population.