Les officiels israéliens ont appelé dimanche Israël à entreprendre une opération de grande ampleur contre la bande de Gaza à la suite d’une semaine d’attaques de roquettes qui ont détruit une usine à Sderot.

Le ministre des Affaires étrangères Avidgor Liberman, s’exprimant aux médias dimanche matin, a déclaré que l’armée israélienne devrait considérer reprendre un contrôle total de la bande de Gaza.

Plus d’une dizaine de roquettes ont été tirées dans le sud d’Israël de Gaza au cours du week-end.

Une roquette a détruit une usine de peinture, blessant quatre personnes. L’aviation israélienne a répliqué en frappant douze sites dans la bande, y compris des lanceurs de roquettes cachés et des « sites terroristes », a-t-on annoncé à l’armée.

« Nous devons décider si nous nous dirigeons vers le scénario d’une reprise de contrôle total de la bande », a déclaré Liberman dans un entretien avec la Radio de l’armée. « Nous avons vu qu’une opération limitée renforce simplement le Hamas, alors l’alternative est claire. Il n’y a pas d’autre scénario ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, s’exprimant lors de la réunion hebdomadaire du cabinet, a déclaré que Jérusalem « était prête à étendre les actions autant que nécessaire ».

Le ministre de l’Economie Naftali Bennett a visité Sderot dimanche et a déclaré qu’Israël s’assurerait que ses ennemis seraient forcés à se cacher dans des bunkers.

« Au cours du week-end, le gouvernement israélien a prouvé que la main de l’armée pouvait frapper n’importe où », a-t-il déclaré, selon le site d’information israélien Ynet.

« Ce que l’on voit à Sderot, des attaques de roquettes la nuit, et le matin des gens qui retournent au travail et continuent leurs vies, c’est le style de vie de l’Etat d’Israël ».

Israël s’est retiré de Gaza en 2005, mais a mené deux grandes offensives contre le Hamas dans la bande, en 2009 et 2012, pour arrêter les tirs de roquettes.