Des assaillants non identifiés ont tiré mercredi sur des soldats israéliens qui patrouillaient dans le nord de la Cisjordanie.

Aucun blessé n’a été signalé, mais un véhicule militaire a subi de légers dégâts. Des troupes ont été envoyées pour ratisser et sécuriser la zone.

Dans un événement distinct survenu egalement mercredi, un Palestinien armé d’un couteau a été arrêté par des soldats israéliens alors qu’il tentait de passer de la bande de Gaza en Israël pour commettre un attentat.

L’affaire fait l’objet d’une enquête.

Un porte-parole de l’armée a dit ne détenir aucune information sur le tir ni sur la tentative d’infiltration.

Les rapports initiaux n’étaient pas clairs quant à l’origine des coups de feu en Cisjordanie. Cependant, plusieurs médias en hébreu ont suggéré qu’ils venaient d’une voiture qui circulait.

L’incident est survenu au carrefour Jit, sur l’artère principale de la Cisjordanie, la route 60, sur un tronçon qui contourne Naplouse en direction de Jénine.

La route est largement utilisée par des automobilistes palestinien et israélien, puisqu’elle relie aussi bien les implantations juives que les villes palestiniennes.

La zone a été le théâtre d’attaques dans le passé.

Le 30 avril 2013, Samal Zagal de Tulkarem avait poignardé et tué Evyatar Borowsky, 32 ans et père de cinq enfants alors qu’il faisait du stop au carrefour Tapuah juste au Sud de Jit.

En décembre de l’année dernière, trois Palestiniens ont été arrêtés pour avoir grièvement blessé un homme à proximité du carrefour Alon avant de prendre la fuite.