Tokyo – le seul restaurant casher certifié du Japon va ouvrir ses portes le mois prochain.

Ce nouveau restaurant a commencé à se mettre en place il y a plusieurs semaines, a déclaré vendredi à JTA le rabbin Mendy Sudakevich, l’émissaire de Habad-Loubavitch au Japon. Cependant, « Chana’s Place » – c’est son nom – est actuellement ouvert uniquement sur rendez-vous.

« Au départ, le restaurant pourra accueillir 14 personnes dans sa petite salle à manger, mais il possède une autre salle avec 48 places qui peuvent être utilisées pour les grands groupes ou si la clientèle se développe », a déclaré Mendy Sudakevich, qui vit au Japon depuis 2000.

En plus de la population juive de la ville – quelques centaines de personnes en provenance d’Israël, d’Amérique du Nord et de France – le nouveau restaurant, qui est situé au Beth Habad, dans le quartier Takanawa, dans le centre de Tokyo, s’adresse aux Japonais, mais aussi et surtout aux touristes israéliens, qui l’an dernier ont atteint les 13 000.

« La communauté juive a diminué au cours des dernières années, et le tremblement de terre de 2011 n’a pas arrangé les choses », a ajouté Sudakevich. « Mais récemment, nous avons assisté à une légère hausse du tourisme en provenance d’Israël qui ne fera qu’augmenter si les deux pays affichent une coopération plus importante encore. »

En plus de la signature cette année de plusieurs mémorandums pour le renforcement de la sécurité et des relations commerciales, le Japon et Israël ont annoncé au mois d’octobre qu’ils lanceraient un visa d’une durée d’un an, qui permettra aux touristes de travailler légalement dans les deux pays pendant une période d’un an.

Cette décision « peut donner à la vie juive au Japon un sérieux coup de pouce », a déclaré Sudakevich.

Il a ajouté que, à sa connaissance, « Chana’s Place » est le premier restaurant certifié casher de Tokyo, bien que la ville dispose déjà d’un falafel casher, « King Falafel », qui est certifié par un autre rabbin Habad de Tokyo, Binyomin Edery.

Tokyo a également plusieurs restaurants et épiceries fines israéliennes non-casher, y compris un « houmous bar » à l’israélienne.

Sudakevich a affirmé que le nouveau restaurant servira également des spécialités typiquement israéliennes comme du houmous, de la shakshuka et du babaganoush et mettra en vedette un jardin traditionnel japonais.