Washington a démenti lundi la possibilité que l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair soit contraint de quitter son poste d’émissaire du Quartette pour le Proche-Orient, régulièrement remis en cause en raison de l’absence de progrès dans le processus de paix.

Selon le Financial Times lundi, Tony Blair devrait voir son rôle d’émissaire du Quartette (Nations unies, Union européenne, Etats-Unis et Russie) pour le Proche-Orient révisé cette semaine à cause de ses mauvaises relations avec l’Autorité palestinienne.

Ces informations sont « inexactes », a affirmé lundi la porte-parole du département d’Etat Jennifer Psaki lors de son point de presse quotidien.

« Il n’y a pas eu d’initiative pour lui faire quitter son rôle actuel de représentant du Quartette », a-t-elle ajouté.

Mme Psaki a confirmé que M. Blair avait rencontré le secrétaire d’Etat américain John Kerry ce week-end en Egypte dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge.

M. Blair est « un partenaire très estimé dans nos efforts pour la paix au Proche-Orient. Nous continuerons à valoriser son aide », a-t-elle affirmé. Les Etats-Unis lui sont « reconnaissants de son service et de ses efforts menés au nom du Quartette ces huit dernières années ».

Mais, a-t-elle ajouté, « il y a un temps naturel pour réfléchir à l’avenir du processus de paix au Proche-Orient et au futur rôle du Quartette ».

Selon le Financial Times, le rôle de M. Blair devrait devenir plus régional même s’il devrait continuer à travailler sur l’économie palestinienne.

Tony Blair a été nommé à ce poste en juin 2007 pour organiser l’aide internationale aux Palestiniens et guider des initiatives visant à soutenir l’économie et les institutions palestiniennes en préparation de l’éventuelle création d’un Etat palestinien.

M. Blair n’a aucun rôle formel dans les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens mais l’absence de progrès sur ce sujet a conduit ses détracteurs à remettre en question son travail tandis que sa proximité supposée avec Israël a suscité de la frustration chez les Palestiniens.

La chef de la politique étrangère de l’Union européenne Federica Mogherini, avait suggéré que le Quartette, créé en 2002, soit élargi à d’autres pays notamment arabes.

Mme Mogherini a laissé entendre que le rôle de l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair en tant qu’émissaire du Quartette pourrait être modifié, comme l’a rapporté le Financial Times.

« Nous avons discuté de l’avenir du Quartette. La responsabilité de Blair est de se concentrer sur le développement économique (des territoires palestiniens) et ce n’est pas actuellement la question centrale, qui est la relance du processus de paix », a-t-elle indiqué.

L’UE nomme un nouvel émissaire pour le Proche-Orient

L’Union européenne a nommé lundi l’Italien Fernando Gentilini comme nouvel émissaire pour le Proche-Orient, un poste vacant depuis début 2014, dans l’espoir de contribuer à la relance du processus de paix entre Israël et les Palestiniens.

M. Gentilini occupera cette fonction créée en 1996 après la signature des accords d’Oslo, a annoncé la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, à l’issue d’une réunion ministérielle à Bruxelles.

« Nous regardons comment faire revivre le Quartette », a affirmé Mme Mogherini alors que les Nations unies, l’Union européenne, les Etats-Unis et la Russie espèrent peser pour une reprise des pourparlers de paix entre Israël et les Palestiniens.

Dans cette perspective, les Européens « regardent avec attention ce qui se passera lors des élections » qui ont lieu mardi en Israël, a dit Mme Mogherini. « Cela sera un facteur clé ».

Son prédécesseur, Catherine Asthon, avait supprimé le poste d’émissaire pour le Proche-Orient en janvier 2014 afin de centraliser les démarches de l’Union européenne sous sa casquette de Haute représentante, malgré l’opposition de plusieurs Etats membres.

Gentilini est directeur pour l’Europe occidentale, les Balkans occidentaux et la Turquie au sein du service diplomatique de l’UE. Sa nomination doit encore être officiellement entérinée par les 28.