Tous les vols à l’arrivée et au départ de l’aéroport Ben Gurion de Tel Aviv ont été maintenus jeudi matin, malgré une mise en garde la veille de la branche armée du Hamas, a indiqué l’Autorité aéroportuaire israélienne.

« Il n’y a eu aucun changement à l’atterrissage ou au décollage. Il y a eu une interruption de dix minutes des vols, pour des raisons de sécurité que je ne peux pas détailler plus », a indiqué à l’AFP le porte-parole de l’Autorité aéroportuaire israélienne, Ofer Lefler.

La branche armée du Hamas palestinien a lancé mercredi soir une mise en garde aux compagnies aériennes étrangères atterrissant à Tel Aviv.

Abou Obeida, porte-parole des Brigades al-Qassam, les a exhortées à ne plus se poser à l’aéroport Ben-Gourion à compter de jeudi 03H00 GMT. Il n’a pas précisé la nature de la menace, mais la branche armée du Hamas a à plusieurs reprises déjà, et de nouveau mercredi, revendiqué des tirs de roquettes en direction de l’aéroport international de Tel Aviv.

Aucune roquette n’a été tirée sur le secteur de l’aéroport jeudi matin, a indiqué une porte-parole de l’armée à l’AFP.

Fin juillet, la chute d’un de ces engins à proximité de l’aéroport Ben Gurion avait entraîné sa brève fermeture et de nombreuses annulations de vols.

La suspension des vols avait été saluée comme une « grande victoire » par le Hamas.