L’avocat de la famille du collectionneur d’art juif français Paul Rosenberg, dont des oeuvres ont été volées par les nazis sous le Troisième Reich, a indiqué lundi que ses héritiers devraient récupérer un tableau de Matisse d’ici la fin de l’année.

Interrogé sur le fait de savoir si « Femme assise », dont la valeur est estimée à quelque 20 millions de dollars, pourrait être restitué d’ici la fin décembre, Christopher Marinello a répondu à l’AFP: « Je l’espère. Je pense que ce n’est plus qu’une histoire de papiers » à remplir.

Un groupe d’experts mandaté par l’Allemagne a établi que ce tableau d’Henri Matisse avait été volé par les nazis à Paul Rosenberg, grand-père de la journaliste française Anne Sinclair.

Il avait été découvert dans une vaste collection d’oeuvres d’art retrouvées chez un octogénaire allemand Cornelius Gurlitt, en 2012, et dont le Musée des Beaux-Arts de Berne a accepté lundi l’héritage.

La secrétaire d’Etat allemande à la Culture, Monika Grütters, a souligné que l’Allemagne était prête à restituer immédiatement cette oeuvre à ses ayants droit.

L’avocat basé à Londres a précisé que la famille Rosenberg était « heureuse » que le musée ait accepté cette encombrante collection qui comprend des oeuvres spoliées à des Juifs, tout en confiant les oeuvres litigieuses à ce groupe d’experts.

Il a également insisté sur le fait que l’affaire Gurlitt montrait à quel point il restait du travail à faire en matière de restitution des oeuvres volées aux Juifs durant la période nazie. « D’une manière générale, je dirais que le problème des oeuvres d’art volées par les nazis est encore tout à fait d’actualité 75 ans après les faits et je pense que la raison, c’est que ni les musées, ni les collectionneurs, ni les institutions culturelles ne se sont suffisamment préoccupés de la question ».