Trois personnes ont été blessées à Jérusalem dans une attaque à la bombe incendiaire sur une voiture lundi soir.

Une femme israélienne a été lègèrement blessée par le cocktail Molotov, elle souffre de brûlures sur le corps. La femme et son mari ont abandonné leur voiture en feu qui a continué à rouler et percuté un piéton de 20 ans qui a été lègèrement blessé.

Un troisième homme a été lègèrement blessé après avoir essayé d’éteindre la voiture.

La police cherche les assaillants.

La femme a été évacuée par l’Hôpital Hadassah Ein Kerem et les hommes blessés ont été transférés au Centre médical Shaare Zedek pour être traités.

L’attaque a eu lieu près du quartier de Beit Hanina à Jérusalem Est.

Le maire de Jérusalem Nir Barkat a condamné l’attaque et a ordonné un renforcement de la sécurité dans le nord de Jérusalem.

« Chaque pierre et cocktail Molotov lancés constitue une sérieuse attaque terroriste qui ne sera pas acceptée, a-t-il déclaré. Nous ne céderons pas à la terreur et nous ne changerons pas notre vie quotidienne ».

L’attaque de Jérusalem est intervenue quelques jours après l’attaque fatale à la bombe incendiaire dans le village palestinien de Duma en Cisjordanie, qui aurait été perpétrée par des extrémistes juifs, tuant un bébé de 18 mois et laissant ses parents et son frère de quatre ans gravement blessé.

L’assistant du ministère de la Défense Eli Ben Dahan (HaBayit HaYehudi) a incité lundi « tous ceux qui ont condamné les attaques terroristes du week-end à condamner l’attaque qui a eu lieu ce soir, blessant deux personnes, et qui, par miracle, n’a tué personne ».

« Il n’y a pas de terreur juive ou arabe, il y a simplement de la terreur, et elle tue », a-t-il déclaré.