Six bédouins du sud d’Israël, soupçonnés de soutenir l’organisation djihadiste Etat islamique (EI), ont été arrêtés, a annoncé lundi le Shin Bet, le service de sécurité intérieure israélien.

Dans un communiqué, le Shin Bet présente les six hommes, dont quatre enseignants, comme membres d’une même famille et habitant dans le Néguev.

Il les accuse de s’être réunis « en secret pour étudier la doctrine de l’EI ». « Certains voulaient diffuser l’idéologie de cette organisation parmi leur famille et leurs amis, d’autres projetaient d’aller en Syrie pour combattre dans les rangs de cette organisation terroriste meurtrière », ajoute le Shin Bet.

Les enseignants ont été accusés de promouvoir l’idéologie djihadiste dans leurs classes en « profitant de leur statut pour gagner [la confiance] des gens pour le bien de Daesh [EI], parmi les étudiants et les enseignants, dans l’enceinte de l’école », a déclaré le Shin Bet.

Un quatrième enseignant est soupçonné de soutenir le groupe mais n’a pas été inculpé.

Plusieurs des suspects, dont la plupart étaient originaires de la ville bédouine de Hura, avaient également prévu de se rendre en Syrie pour rejoindre les rangs de l’EI, selon un communiqué de l’agence de sécurité.

Deux autres membres de cette famille s’étaient rendus en Syrie l’an dernier pour rejoindre l’EI – qui multiplie les exactions sur les grandes zones qu’il contrôle à cheval sur la Syrie et l’Irak. L’un d’eux a été tué et l’autre blessé, a affirmé la radio publique israélienne.

Le ministre de l’Éducation Naftali Bennett a ordonné la suspension de ces professeurs.

« Nous allons punir sévèrement ces enseignants qui ont profité de leur rôle d’une manière méprisable ; plutôt que de protéger les étudiants, ils les ont lésés », a déclaré Bennett dans un communiqué.

« Nous avons une tolérance zéro pour ceux qui nuisent à notre pays. Nous allons travailler pour garder le ministère de l’éducation propre, et nous ne laisserons personne contaminer nos enfants. »

Selon l’agence de sécurité, Mahmoud Ahmed Abu Alab Alkiyan, 27 ans, professeur de lycée à Hura, a admis pendant l’interrogatoire du Shin Bet, qu’il avait l’intention de se rendre en Syrie pour rejoindre l’Etat islamique, le 15 juillet, en utilisant le prétexte de se rendre à Arabie saoudite pour un pèlerinage religieux, et a dit qu’il a participé à certaines réunions locales de l’Etat islamique.

Il a été inculpé la semaine dernière.

Issa Shahadah Hader Hassan Abu Alkiyan, 27 ans, et Sharif Shahadah Razaq Abou Alkiyan, 23 ans, ont été inculpés le 1er juillet pour les mêmes chefs d’accusations.

Bashir Abu Salim Jibril Alkiyan, 26 ans, un enseignant d’école élémentaire à Hura, qui a avoué avoir envoyé des vidéos de l’EI à ses parents et amis et avoir posté sur les médias sociaux des messages soutenant le groupe terroriste, a été inculpé pour son activité le 11 juin.

Akram Ahmad Abu Aleb Alkiyan, 30 ans, un enseignant d’école élémentaire à Rahat, a admis soutenir le groupe terroriste et avoir assisté à une réunion à Hura ; il a été inculpé le 22 juin. Enfin, Hamza Ali Abu Alkiyan, également professeur, a été accusé des mêmes chefs d’accusation mais n’a pas encore été inculpé.

Plusieurs autres enseignants et un directeur ont été interrogés car ils étaient suspectés de connaître l’activité des enseignants mais ont nié ces allégations.

« Le Shin Bet souligne que la grande majorité de la population arabe en Israël s’oppose à l’Etat islamique, au point d’être dégoûté par cette l’organisation, et que l’implication des enseignants dans le plaidoyer pour l’EI et les activités qui leur sont attribuées est une exploitation cynique de leur rôle, et nuit à la confiance de la population qui leur a été accordée par le ministère de l’Education, les parents et les élèves », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Selon les autorités israéliennes, plusieurs dizaines d’Arabes israéliens ont rejoint les rangs djihadistes ces derniers mois, dont certains auraient été tués.

Les autorités avaient annoncé en janvier l’arrestation de sept Arabes israéliens accusés de planifier la création d’une cellule de l’EI en Israël.