Trois juifs israéliens tous âgés d’une vingtaine d’années ont été arrêtés mardi 28 janvier dans l’après-midi alors qu’ils tentaient de rentrer dans le Mont du Temple, situé dans la vieille ville de Jérusalem.

La police a affirmé que les trois suspects essayaient de faire passer des drapeaux israéliens clandestinement à l’intérieur du Mont du Temple dans l’intention de les déployer – un acte interdit sur ce site sensible.

Selon le site d’actualités israélien Walla News, les trois suspects ont été arrêtés à la porte des Maghrébins, située à côté de l’esplanade du Mur des Lamentations.

La porte des Maghrébins est la seule porte par laquelle les non-musulmans sont autorisés à rentrer selon un accord passé entre Israël et le Wakf, l’autorité religieuse islamique jordanienne, à la tête des opérations du Mont du Temple.

La police a confirmé avoir trouvé un drapeau israélien dans la poche arrière du pantalon de l’un des suspects après l’avoir fouillé. Ils en ont ensuite trouvé deux autres à l’intérieur des sacs de ses compagnons.

Selon un accord entre le gouvernement israélien et les autorités islamiques du site, les prières juives et tout type d’affichage de nationalisme israélien sont interdits au Mont du Temple.

Bien que la plupart des autorités religieuses interdisent aux Juifs de se rendre sur le site du Mont du Temple, certains leaders religieux sionistes ont autorisé la pratique.

[mappress mapid= »4420″]