Trois Israéliens déclarés coupables de l’assassinat en 2014 d’un ado palestinien
Rechercher

Trois Israéliens déclarés coupables de l’assassinat en 2014 d’un ado palestinien

Les accusés juifs ont été reconnus d'avoir enlevé et brûlé à vif Mohammed Abu Khdeir, 16 ans ; l'un d'eux pourrait plaider la folie

Yosef Haim Ben-David, l'un des juifs suspectés du meurtre de Muhammed Abu Khdeir, sous escorte policière au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2015  (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Yosef Haim Ben-David, l'un des juifs suspectés du meurtre de Muhammed Abu Khdeir, sous escorte policière au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2015 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le tribunal de Jérusalem a reconnu lundi trois accusés coupables de l’enlèvement et de l’assassinat de l’adolescent palestinien Mohammed Abu Khdeir.

Dans son verdict, le tribunal a dit que les trois accusés, un adulte et deux mineurs, ont bien enlevé et assassiné Mohammed Abou Khdeir en juillet 2014. Mais il n’a pas encore prononcé de peine et a dit que, dans le cas de l’adulte, une expertise médicale devra déterminer s’il est ou n’est pas pénalement responsable.

Les deux mineurs qui n’ont été pas nommés, ont été reconnus coupables de tous les chefs d’accusation d’enlèvement et d’assassinat.

Les trois accusés juifs ont été reconnus coupables de l’enlèvement le 2 juillet 2014 de l’adolescent Abu Khdeir de 16 ans, un résident du quartier de Shuafat à Jérusalem Est, le frappant jusqu’à lui faire perdre connaissance et le brûlant vif.

L’assassinat, qui a eu lieu un jour après que trois jeunes juifs qui avaient été enlevés en Cisjordanie ont été retrouvés morts près de Hébron, a déclenché des émeutes généralisées à Jérusalem Est.

Les trois ont été arrêtés quelques jours après l’acte et ont avoué les faits au cours de leur enquête menée par le Shin Bet.

Le groupe était dirigé par Yosef Ben David, un homme ultra-orthodoxe de Jérusalem âgé de 31 ans. Les deux autres membres du groupe sont des mineurs identifiés par leurs initiales hébraïques Aleph et Yod.

Mohammed Abu Khdeir (Photo fournie par sa famille)
Mohammed Abu Khdeir (Photo fournie par sa famille)

Le père du garçon, Hussein Abu Khdeir, a déclaré lundi matin à la radio militaire avant le verdict qu’il avait requis une peine à perpétuité pour les meurtriers présumés de son fils.

« Nous allons voir des psychologues, nous pensons à Mohammed et sur la façon dont il a été brûlé, et c’est difficile pour nous », a-t-il dit. « Ses frères ont peur de quitter la maison la nuit, et son jeune frère dort avec nous dans notre chambre – il est âgé de 14 ans. »

L’avocat de Ben David, Asher Ohayon, a affirmé que son client n’était pas responsable de ses actes. Il n’a produit que la semaine dernière un avis psychiatrique pour soutenir cette affirmation et les juges doivent l’examiner.

Ben David n’a jamais essayé de prouver son innocence.

Les trois suspects avaient reconstitué l’enlèvement et l’assassinat pendant l’enquête.

Hussein Abu Khdeir, le père de l'adolescent palestinien tué Muhammed Abu Khdeir (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
Hussein Abu Khdeir, le père de l’adolescent palestinien tué Muhammed Abu Khdeir (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Uri Korb du parquet de Jérusalem a affirmé que Ben David était responsable de ses actes et est apte à subir son procès.

Selon le quotidien Haaretz, Korb a présenté des preuves, y compris des vidéos où Ben David semble alerte et conscient de son environnement.

Les accusés ont déclaré que l’enlèvement a été commis pour se venger de l’enlèvement et de l’assassinat le mois précédent en Cisjordanie de trois adolescents juifs.

Naftali Fraenkel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach avaient été enlevés et tués le 12 juin 2014 par des terroristes affiliés au Hamas.

Leurs assassins ont été capturés en septembre de la même année. L’enlèvement-assassinat et le meurtre de vengeance d’Abu Khdeir étaient des étapes clés dans l’escalade qui a conduit à la guerre d’Israël avec le Hamas à Gaza pendant l’été.

Les deux mineurs avaient tenté pendant leur procès à minimiser leur rôle dans l’assassinat, en disant que Ben David avait fait pression sur eux pour l’aider. Ils ont affirmé que Ben David leur avait fourni des boissons énergisantes et des pilules dans les heures qui ont précédé l’assassinat et l’un d’eux, Aleph, a déclaré qu’il était dans la voiture de Ben David pendant qu’Abu Khdeir a été tué et brûlé.

Le mineur identifié comme Yod a affirmé que même s’il n’était pas dans la voiture quand Abu Khdeir a été tué, il savait que l’acte lui-même a été perpétré par Ben David, selon Haaretz. « Il insiste sur le fait que Ben David a commis cet acte lui-même. Il reconnait qu’ils l’ont enlevé, mais ne savaient pas que cela conduirait à sa mort, » a déclaré l’avocat de Yod, Zion Amir, .

La famille d’Abu Khdeir était présente à toutes les discussions de la cour.

Vers la fin de la procédure judiciaire, le père d’Abu Khdeir a déclaré qu’une politique de double standard était appliquée parce que la victime était arabe et que les accusés étaient juifs.

« Pourquoi les maisons de ces trois meurtriers n’ont pas été démolies jusqu’à aujourd’hui ? Si cela avait été des [terroristes] arabes ils auraient depuis longtemps démoli leurs maisons. C’est parce qu’ils ont brûlé mon fils vif que les gens commettent aujourd’hui des attaques au couteau », a-t-il ajoute.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...