Trois soldats israéliens ont été tués au combat mercredi dans la bande de Gaza, a indiqué une porte-parole de l’armée israélienne à l’AFP.

Les trois militaires ont péri dans une explosion alors qu’ils venaient de découvrir un tunnel d’attaque palestinien dans une habitation du sud de la bande de Gaza, a précisé un communiqué militaire.

« La maison et le tunnel étaient piégés à l’aide de deux engins explosifs qui ont été détonné contre les soldats », précise le communiqué.

Ces décès portent à 56 le nombre de soldats israéliens tués depuis le début du conflit, le 8 juillet.

Par ailleurs, 27 soldats ont été blessés mercredi lors des combats dans l’ensemble de la bande de Gaza, a ajouté l’armée, qui dit avoir touché dans la journée 40 « cibles terroristes » dans l’enclave palestinienne.

Le commandant militaire de la région Sud, qui couvre Gaza, le général Sami Turgeman a expliqué lors d’une conférence de presse que « l’armée avait besoin encore de quelques jours pour détruire tous les tunnels ».