L’adoption vendredi par le Conseil de sécurité des Nations unies d’une résolution réclamant l’arrêt de la construction par Israël dans les Territoires palestiniens va rendre « beaucoup plus difficiles » les négociations de paix, a estimé samedi, dans un tweet, le président élu Donald Trump.

« Dommage, mais nous y arriverons quand même ! », a-t-il tweeté, après le vote lors duquel les Etats-Unis se sont abstenus au lieu d’apposer leur veto, ce qui constituait un renversement de leur position habituelle sur ce dossier.

Avant même l’examen de la résolution, Donald Trump avait estimé publiquement, également par le biais de son compte Twitter, que les Etats-Unis se devaient d’opposer leur véto à cette résolution.

Pour lui, l’adoption constitue « une grande défaite (…) pour Israël », qui va rendre « beaucoup plus difficiles » les pourparlers pour parvenir à une paix entre Israéliens et Palestiniens.

« Les choses seront différentes après le 20 janvier », date de son investiture à la Maison Blanche, avait-il prévenu vendredi au sujet des Nations unies, dans un tweet.

Pour beaucoup d’experts, la décision de l’administration Obama de permettre l’adoption de cette résolution tient, pour partie, aux mauvais relations du président en exercice avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, mais constitue aussi une réaction aux positions de Donald Trump sur Israël.