Donald Trump, féru de publications Twitter provocatrices, a comparé les accusations contre la Russie, qui détiendrait des informations préjudiciables sur lui, à l’Allemagne nazie.

La comparaison entre ces informations et des pratiques hitlériennes n’est pas très claire.

L’utilisation de la métaphore nazie est souvent suivie d’une condamnation pour manque de respect à l’égard des victimes.

Trump a utilisé le terme « fuite » entre guillemets, ce qui semble être un clin d’œil aux articles qui prétendent que les services de renseignements russes détiendraient une vidéo obscène mettant en scène Trump et plusieurs prostituées.