L’armée israélienne a arrêté plusieurs membres de la famille des deux Palestiniens qui ont mené les deux attaques au couteau de lundi, à Tel Aviv et à Alon Shvut, selon plusieurs rapports.

Parmi les personnes arrêtées, le père et plusieurs frères de Nur al-Din Abu Hashiyeh, l’assassin du soldat israélien Almog Shiloni, selon la radio israélienne.

Des rapports ont indiqué que la famille avait commencé à déménager ses meubles de la maison à Naplouse, en prévision de sa démolition.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé lundi les responsables à démolir les maisons des terroristes comme moyen de dissuasion. Cependant, il n’y a pas encore eu d’ordre de démolition de la maison de Hashiyeh.

Des sources palestiniennes ont également signalé qu’Israël a arrêté des membres de la famille de Maher Hamdi al-Hashalmoun, qui a poignardé plusieurs personnes, dont une femme de 24 ans à mort, près de l’implantation d’Alon Shvut lundi après-midi.

Les deux victimes ayant survi à cette attaque sont encore hospitalisées à l’hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem mardi matin, selon le site Ynet.

Hashiyeh a mortellement poignardé le soldat Almog Shiloni, âgé de 20 ans et originaire de Modiin, décédé à la suite de plusieurs coups de couteau à l’estomac et à la poitrine, a déclaré un fonctionnaire du Centre médical Sheva de l’hôpital Tel HaShomer.

Shiloni a été à titre posthume promu sergent-chef, a fait savoir l’armée mardi matin. Il sera enterré au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem mardi après-midi.

Hashalmoun a poignardé à mort une jeune femme de 24 ans, Dalia Lemkus, originaire de Tekoa et blessé deux autres personnes avant qu’il ne soit abattu par un agent de la sécurité présent sur le site, a indiqué la police.

Les caméras de surveillance ont montré des images de l’attaque : d’abord une tentative d’attentat à la voiture-bélier avec un minibus au niveau d’un arrêt de bus, mais elle est ratée. Le terroriste fonce ensuite sur la victime et la poignarde à plusieurs reprises.

Il traverse alors la rue et se bat avec un conducteur de sexe masculin, avant qu’un garde de la sécurité le poursuive dans la rue en lui tirant dessus. Il est actuellement dans un état critique.

Hashalmoun, affilié au Jihad islamique, a passé quatre ans et demi en détention en Israël pour avoir lancé des cocktails Molotov, et a été libéré il y a cinq ans.

Les funérailles de Dalia Lemkus sont prévues à 10 heures à Tekoa.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.