L’armée israélienne a déclaré lundi que ses troupes dans la région d’Hébron ont été mises en état d’alerte depuis plusieurs jours selon des renseignements indiquant qu’un attentat terroriste pourrait être imminent.

Deux hommes palestiniens ont disparu de leur domicile depuis vendredi, a indiqué la radio israélienne, l’un d’eux est un cousin de Amer Abu Aysha, l’un des deux ravisseurs et assassins des trois adolescents israéliens en juin dernier.

Les noms des deux Palestiniens qui ont disparu ces derniers jours n’ont pas été communiqués dans le rapport.

Abu Aysha et Marwan Kawasmeh, tous deux originaires d’Hébron, faisaient partie d’une cellule affiliée au Hamas qui a enlevé Eyal Yifrah, 19 ans, Naftali Fraenkel, 16 ans, et Gil-ad Shaar, 16 ans, à partir d’un poste de l’auto-stop près de Hébron le 12 juin, puis les ont assassinés.

L’attaque avait déclenché l’Opération Gardiens de nos frères. Elle visait à trouver les étudiants de yeshiva et portant un coup aux infrastructures du Hamas en Cisjordanie, qu’Israël a accusé d’être à l’origine de l’opération.

Les corps des trois adolescents ont été trouvés le 30 juin dans une tombe peu profonde sur une parcelle de terrain appartenant au clan Kawasmeh.