23ème jour de l’opération Bordure protectrice – La journée a commencé avec des allégations d’un pilonnage israélien sur une école de l’ONU à Gaza, avec 16 personnes tuées.

Le Hamas a accepté que l’AP le représente lors des discussions pour un éventuel cessez-le-feu. Le cabinet de sécurité a décidé de l’expansion de l’opération après une brève fenêtre humanitaire dans l’après-midi. Une délégation israélienne s’est rendue en Egypte. Les relations entre Israël et le continent latino-américain se sont tendues avec le rappel de plusieurs ambassadeurs.

56 soldats israéliens, deux civils et un travailleur étranger ont été tués en trois semaines de combats, tandis que les responsables de la santé de Gaza, contrôlée par le Hamas, ont estimé le nombre de morts à plus de 1 340 et plus de 7 300 blessés.

Merci d’avoir suivi le direct.

Fin du direct

Peres : « La guerre a atteint son point culminant »

S’adressant aux journalistes après la visite de soldats centre médical de Soroka de Beer Sheva, l’ancien président Shimon Peres dit : « La guerre a atteint son point culminant, » et que l’objectif est maintenant de trouver le meilleur cessez-le-feu.

Peres dit aussi que le Hamas est plus isolé qu’Israël, et que le monde arabe comprend que le Hamas est la véritable menace pour la bande de Gaza.

L’un des piliers d’Israël appelle le gouvernement de Mahmoud Abbas à être réadmis comme le chef de la bande de Gaza à la place du Hamas.

Shimon Peres et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (Crédit : Kobi Gideon/Flash 90)

Shimon Peres et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (Crédit : Kobi Gideon/Flash 90)

3 juifs arrêtés pour avoir violemment battu 2 Palestiniens

Trois jeunes juifs, soupçonnés d’avoir violemment battu vendredi soir deux jeunes Palestiniens dans le quartier de Neve Yaakov, à Jérusalem-Est, ont été arrêtés, a annoncé mercredi la police israélienne.

« Un tribunal de Jérusalem doit décider de la prolongation de la garde à vue de trois juifs suspectés d’avoir attaqués deux résidents de Jérusalem-Est le 25 juillet dernier », a indiqué la police dans un communiqué.

Les deux Palestiniens marchaient le long du tramway lorsque des jeunes juifs qui leur avaient réclamé des cigarettes ont sorti des barres de fer et des bâtons et les ont violemment battus, a raconté l’une des victimes, interviewée par le site du journal Haaretz.

Après l’agression, les deux Palestiniens, Amir Chaouiki, 20 ans et Samer Mahfouz, également âgé de 20 ans ont été hospitalisés dans à l’hôpital Hadassa de Ein Karem, à Jérusalem, selon leurs proches.

Haaretz, qui a publié des photos des deux jeunes Palestiniens, le visage entièrement tuméfié, a affirmé que les policiers arrivés sur place « n’avaient pas appelé d’ambulance », ce que la police a démenti affirmant pour sa part que les proches des victimes avaient refusé leur assistance.

– AFP

Frank-Walter Steinmeier appelle à un cessez-le-feu immédiat

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier appelle à la fois Israël et le Hamas à accepter un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » dans la bande de Gaza.

« Tout doit être fait pour éviter les victimes civiles et sauvegarder le droit international humanitaire », déclare Frank-Walter Steinmeier, ajoutant qu’il était préoccupé par le bombardement des institutions civiles et des Nations unies des dernières jours.

Frank-Walter Steinmeier (Crédit : Kuebi = Armin Kübelbeck/Domaine public/Wikimedia commons)

Frank-Walter Steinmeier (Crédit : Kuebi = Armin Kübelbeck/Domaine public/Wikimedia commons)

« Les deux parties sont appelées à accepter une trêve humanitaire immédiate et à reprendre les négociations sur un cessez-le-feu sur le long terme sur la base de la proposition égyptienne, dit M. Steinmeier.

« Il est grand temps de trouver une solution politique pour Gaza qui apportera le calme permanent aux gens en Israël et à Gaza. »

– Raphaël Ahren

L’enceinte de Gaza touchée hier selon l’ONU

L’envoyé de l’ONU pour le processus de paix, Robert Serry, a déclaré dans un communiqué qu’une enceinte de l’ONU a été touchée par plusieurs projectiles mardi.

Serry n’a pas indiqué de quel enceinte il s’agit, ni n’a accusé quelqu’un du lancement de l’attaque.

« Selon une estimation préliminaire de l’ONU sur le site, un total de cinq projectiles ont impacté l’enceinte et deux ont touché le sol juste à l’extérieur » a affirmé Serry.

Special Coordinator for the Middle East Peace Process Robert Serry, October, 2012. (photo credit: Yoav Ari Dudkevitch/Flash90)

Special Coordinator for the Middle East Peace Process Robert Serry, October, 2012. (photo credit: Yoav Ari Dudkevitch/Flash90)

« Le Coordinateur spécial est profondément inquiet à propos de cet incident et d’autres violations des propriétés de l’ONU lors de ce conflit et condamne la mort de civils, notamment le personnel des Nations Unies, dans ces incidents ».

Le cabinet de sécurité se réunit à 14h

Si vous voulez connaître davantage les 8 membres du cabinet de sécurité, lisez l’article de Haviv Rettig Gur.

10 terroristes éliminés par l’aviation et la brigade Givati

Après que les hommes armés tirent un missile anti-char sur une force de Tsahal, les soldats de la brigade Givati ​​dans le sud de la bande de Gaza ont riposté, tuant deux terroristes, rapporte la Dixième chaîne.

Après que l’armée de l’air se joint à l’attaque, les forces terrestres ont trouvé 8 autres hommes armés morts.

Quatre soldats de Tsahal sont blessés dans l’incident.

Israël fustige les pays d’Amérique latine

Israël fustige le Salvador, le Pérou et le Chili pour avoir rappeler leurs ambassadeurs de Tel Aviv pour consultations, affirmant que le mouvement du Hamas contribue très peu à mettre fin au conflit actuel.

« Cette étape constitue un encouragement pour le Hamas, un groupe reconnu comme une organisation terroriste par de nombreux pays à travers le monde », a dit le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Yigal Palmor dans un communiqué. « Israël attend des pays qui s’opposent au terrorisme à agir de façon responsable et à ne pas remettre aux terroristes un prix. »

« Jusqu’à présent, chaque fois qu’Israël a accepté les propositions de cessez-le-feu, le Hamas a répondu par « des tirs de roquettes soutenus », explique Palmor.

« Le Salvador, le Chili et le Pérou auraient été beaucoup mieux avisés de promouvoir le mouvement international visant à aider Israël dans ses efforts pour défendre les civils innocents et à instaurer une trêve durable avec la démilitarisation de la bande de Gaza. »

La semaine dernière, le Brésil a été le premier pays à faire rappeler son ambassadeur en Israël, poussant Palmor à qualifier le pays de « nain diplomatique » en retour.

– Raphaël Ahren

Des parachutistes israéliens éliminent 4 hommes armés

Une force Parachutiste identifie deux terroristes dans la bande de Gaza, et les élimine avec un tir de mortier, rapporte la Dixième chaîne.

En outre, l’armée de l’air a frappé deux autres militants qui tentaient de tirer un engin explosif.

Lapid impitoyable avec le chef de la branche armée du Hamas

Yair Lapid, ministre des Finances adresse des mots de combat à Muhammed Deif, le chef de la branche armée du Hamas qui a diffusé un discours enflammé mardi promettant que les soldats d’Israël trouveront la mort dans la bande de Gaza.

« Deif a été caché sous terre dans la bande de Gaza pendant des semaines et c’est là qu’il va rester », a dit Lapid, selon les rapports des médias.

« C’est parce qu’il est un homme mort ; tôt ou tard, que nous allons le trouver et l’assassiner ».

Deif, avec d’autres dirigeants du Hamas, se cachent dans des bunkers protégés de la bande de Gaza pendant plusieurs semaines afin d’éviter les campagnes de bombardement israéliens.

Le ministre des Finances, Yair Lapid (Crédit : capture d'écran de la chaîne de télévision de la Knesset)

Le ministre des Finances, Yair Lapid (Crédit : capture d’écran de la chaîne de télévision de la Knesset)

Liberman qualifie le conflit de « choc des civilisations »au Moyen-Orient

« Ce qui se passe aujourd’hui au Moyen-Orient est un ‘choc des civilisations entre le monde libre et l’islam radical' », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman.

Lors d’une réunion avec des parlementaires allemands à Jérusalem, il dit que le conflit actuel à Gaza est tout simplement un mode de réalisation de ce phénomène dans une longue série d’affrontements entre l’Occident et l’islamisme, comme en témoigne la situation en Libye, en Irak et ailleurs.

Ce choc des civilisations est « le plus grand défi dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale », et c’est pourquoi l’Europe devrait s’engager à soutenir Israël, Liberman dit à ses invités allemands.

« Au-delà des aspects moraux de l’affaire, Israël est en première ligne sur ce front, car il représente les valeurs occidentales, et c’est pourquoi les extrémistes islamiques veulent nous abbattre, » dit-il. Malheureusement, il ajoute, il semble que tout le monde en Europe ne comprend pas.

En ce qui concerne la bande de Gaza, Israël a fait tout ce que la communauté internationale a réclamé pendant des années : il a évacué les implantations de là, poursuit le ministre des Affaires étrangères.

« Mais au lieu de la paix et de la stabilité, nous avons eu l’islam radical, qui attaque Israël à partir de là avec des missiles et d’autres activités terroristes presque tous les jours depuis le désengagement» de Gaza [en 2005].

Avigdor Liberman (Crédit : Flash 90)

Avigdor Liberman (Crédit : Flash 90)

« Le Hamas ne parle pas de la création d’un Etat palestinien ou de la solution à deux Etats, mais plutôt de la création d’un grand Etat islamique », dit-il.

La chose la plus importante pour l’avenir est de mettre en place un « mécanisme de contrôle et de surveillance » pour Gaza, dit Liberman.

Sans fournir de détails, il dit qu’un tel mécanisme permettrait de s’assurer que les fonds et les matériaux de construction entrant dans la bande seraient utilisés exclusivement pour la construction d’infrastructures civiles, telles que les écoles et les cliniques, par opposition à la fabrication de roquettes ou au creusement de nouveaux tunnels.

– Raphaël Ahren

Tirs meurtriers sur une école à Gaza : une agence de l’ONU accuse ouvertement Israël

L’Agence de l’ONU pour l’Aide aux réfugiés palestiniens (UNWRA) a accusé l’armée israélienne de « grave violation du droit international », après un tir qui a tué mercredi 16 Palestiniens dans une de ses écoles dans la bande de Gaza.

« Je condamne dans les termes les plus fermes possibles cette grave violation du droit international par les forces israéliennes », a déclaré dans un communiqué Pierre Krähenbühl, chef de l’UNWRA. « J’appelle la communauté internationale à engager une action politique déterminée pour mettre un terme immédiat au carnage en cours. »

– AFP

Israël observera une trêve humanitaire mercredi de 15h00 à 19h00

sraël observera une « trêve humanitaire » mercredi de 12h00 à 16h00 GMT dans ses frappes dans la bande de Gaza contre le mouvement islamiste palestinien Hamas, a annoncé l’armée dans un communiqué.

« L’armée a autorisé une trêve temporaire dans la bande de Gaza. Cette trêve s’appliquera de 15h00 à 19h00 (heure locale) et ne s’appliquera pas aux zones où les soldats sont actuellement engagés dans des opérations », a indiqué un communiqué militaire.

– AFP

Un commandant de l’armée de l’air dément qu’Israël a ciblé une centrale

Un général de l’armée de l’air chargé de la maintenance aérienne durant la campagne à Gaza a catégoriquement nié mardi qu’Israël a ciblé la seule centrale électrique de la bande de Gaza dans la journée.

La centrale a été touchée par une frappe de début de journée mardi, coupant l’électricité dans la bande et déclenchant un incendie majeur qui a donné lieu à des panaches de fumées noires surplombant une grande partie de la bande de Gaza.

« L’Etat d’Israël n’a pas attaqué la centrale de Gaza » affirme le Général de Brigade Yaron Rosen, le commandant de Air Support et de Helicopter Air Division de l’armée de l’air.

« L’Etat n’a aucun intérêt (à faire ça) » a-t-il ajouté. « Nous leur transférons l’électricité, nous transférons le gaz, nous transférons la nourriture afin d’éviter un désastre humanitaire. Donc nous avons attaqué la centrale ? »

Le général a confié qu’il était possible que la centrale ait été touchée par erreur par Israël.

Les munitions, dit-il, peuvent parfois « dériver » et frapper des cibles de manière non intentionnelle, comme cela a pu arriver durant l’opération Plomb Durci en 2008-2009.

« La question fait l’objet d’une enquête » rajoute-t-il.

– Mitch Ginsburg

9 soldats blessés transférés à Soroka

Neuf soldats blessés de l’armée israélienne sont arrivés au Centre Médical Soroka à Beer Sheva, rapporte la Deuxième chaîne. Quatre d’entre eux sont dans un état sérieux.

Par ailleurs, 3 soldats légèrement blessés ont rejoint l’hôpital Barzilai à Ashkelon.

Le Dôme de fer a intercepté 2 roquettes à Ashdod

Le Hamas estime que la trêve est « vide de sens »

Le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri dit que la trêve humanitaire de 4 heures adoptée par Israël est « vide de sens, car elle ne comprend pas les zones chaudes sur la frontière de la bande de Gaza », selon Ynet.

Il dit qu’Israël a adopté la trêve « à des fins médiatiques. »

Uri Ariel : « nous avons besoin de plus de temps »

Contredisant les rapports militaires, le ministre du Logement Ariel Uri (Habayit Hayehudi) dit à la Deuxième chaîne : « Nous n’avons pas démoli les tunnels, nous avons besoin de plus de temps. »

Le ministre du Logement et de la Construction Uri Ariel (Crédit Abir Sultan Flash 90)

Le ministre du Logement et de la Construction Uri Ariel (Crédit Abir Sultan Flash 90)

L’Algérie discute avec le Qatar et l’Egypte pour une « action arabe commune »

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika s’est entretenu mercredi avec ses homologues égyptien et qatari sur « les voies et moyens d’une action arabe commune pour un arrêt des agressions sur Gaza », selon un communiqué de la présidence.

M. Bouteflika a discuté avec Abdel Fattah al-Sissi et cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani « des voies et moyens d’une action arabe commune plus intense en vue d’amener la communauté internationale à obtenir un arrêt urgent de l’agression israélienne à Gaza ainsi que pour une solidarité arabe accrue aux côtés de la population palestinienne à Gaza », précise un communiqué de la présidence diffusé par l’agence APS.

Le président algérien a également décidé d’une « aide financière urgente de 25 millions de dollars au profit de la Palestine » et notamment de Gaza, selon la même source.

Pa ailleurs, une minute de silence sera observée dans l’ensemble du pays jeudi à 12H00 (11H00GMT) en hommage aux victimes palestiniennes, a rapporté l’agence APS.

– AFP

Danny Yatom regrette que l’opération « va maintenant nulle part »

L’ancien chef du Mossad dit que le monde appelle Israël à parvenir à une trêve quand Israël en veut réellement une et ne peut pas en obtenir.

Il dit que le seul véritable atout, c’est que le Hamas a laissé son leadership, et proteste qu’Israël n’a pas ciblé des gens comme Ismail Haniyeh, le chef d’un gouvernement terroriste.

« Nous devons mettre fin à cela », dit-il à la Deuxième chaîne. Si l’Egypte peut négocier une solution diplomatique, avec un potentiel à long terme pour le conflit israélo-palestinien, ce serait préférable. Sinon, l’étape qui pourrait inciter le Hamas à accepter un cessez-le-feu serait de cibler les dirigeants du Hamas à Gaza.

Danny Yatom, ancien directeur du Mossad (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash 90)

Danny Yatom, ancien directeur du Mossad (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash 90)

Le maire de Kiryat Shmona dit que des tunnels existent dans le nord

Nissim Malka dit qu’il est « certain » qu’il y a des tunnels dans le nord d’Israël et demande à l’armée israélienne de les neutraliser.

Dans une interview à la radio Kol Rega, Malka dit : « L’armée israélienne est en train de faire un bon travail dans la guerre de Gaza, et devrait savoir que le nord de la bande de Gaza est composé aussi de tunnels. »

Malka ne saurait pas divulguer comment il connaissait cette information, mais qu’en discutant avec des responsables militaires, ils ne l’ont pas nié.

Cameron : Le conflit de Gaza rend la solution à deux Etats impossible

Le Premier ministre britannique Cameron, selon les News ITV, affirme que les « faits sur le terrain commencent à rendre la solution à deux Etats impossible » au Moyen-Orient.

Cameron promet un supplément de 3 millions de livres d’aide à Gaza. Il appelle également à un cessez-le-feu inconditionnel visant à faire arrêter le conflit.

Il dit que l’aide vise à « s’assurer que les habitants de Gaza ont de la nourriture, sont à l’abri et ont l’aide dont ils ont besoin. »

Cameron accuse le Hamas d’avoir rompu le cessez-le-feu. « Nous devons être très clair sur le fait que nous voulons une enquête immédiate, inconditionnelle, sur la situation humanitaire qui s’applique à tout le monde, » dit-il.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, devant le 10 Downing Street à Londres, 27 février 2014 (Crédit : Carl Court/AFP)

Le Premier ministre britannique, David Cameron, devant le 10 Downing Street à Londres, 27 février 2014 (Crédit : Carl Court/AFP)

Le ministre des Affaires étrangères Hammond met en garde : « Les Israéliens doivent comprendre que, même s’ils défendent leur sécurité en cherchant à éradiquer ces lance-roquettes et à détruire les tunnels d’attaque, ils sont aussi en train de perdre lourdement le soutien qui existe pour Israël en Occident. »

Et il souligne, dans une interview à la BBC, citée par le Guardian : « Ce que fait Israël dans la bande de Gaza doit être proportionnel – c’est une exigence du droit international. Ce ne serait pas légal si ce n’était pas proportionné. »

« Israël fera valoir que les mesures qu’il a prises sont prises contre des cibles militaires et que le Hamas a délibérément planté des installations militaires au milieu de zones civiles, d’utiliser des civils comme boucliers humains. »

« En temps voulu, les revendications des deux côtés devront être étudiées. Ce qui est nécessaire maintenant, c’est un cessez-le-feu immédiat et sans condition. »

Philip Hammond (d) et Catherine Ashton (Crédit : AFP)

Philip Hammond (d) et Catherine Ashton (Crédit : AFP)

Liban : Massive Attack condamne les « massacres » d’Israël contre les Palestiniens

Le célèbre groupe britannique Massive Attack a dédié son unique concert au Moyen-Orient aux enfants de Gaza et condamné devant un public libanais en extase les « massacres » d’Israël contre les Palestiniens.

Dans un entretien exclusif à l’AFP, Robert Del Naja, l’un des fondateurs de Massive Attack, est catégorique : « Le bombardement d’une des zones les plus peuplées au monde, d’où les civils ne peuvent pas sortir, c’est vraiment incroyable ».

A l’adresse d’Israël, il ne mâche pas ses mots : « Pour vous protéger, voulez-vous vraiment massacrer un autre peuple ? Au 21 ème siècle, c’est réellement inimaginable », poursuit-il dans les coulisses après le concert, avant de fustiger l’inaction internationale.

« Les politiciens demeurent silencieux. C’est illogique. Cela donne l’impression qu’ils ne sont pas aux postes qu’ils occupent », dit-il.

Sur scène, tout au long du concert, un flot de messages s’inscrivent en surbrillance sur un large écran noir. Le groupe y exprime sa solidarité avec les Gazaouis, mais aussi avec les réfugiés syriens et les chrétiens chassés d’Irak.

« Gaza est occupé ou soumis à des restrictions depuis 1948 » apparaît sur l’écran alors que résonne « Unfinished Sympathy », l’un des plus grand succès de Massive Attack.

Puis: « 8 juillet: Israël a commencé son opération ‘Bordure protectrice’. Population de Gaza : 1.816.000. Bilan des morts israéliens: 60. Civils 7. Morts palestiniens 1.200. Civils: 864 ».

La foule acclame et lève les bras à l’unisson, rare moment d’unité au Liban.

Le groupe, au long passé militant, s’était déjà publiquement opposé en 2003 à l’invasion de l’Irak conduite par les États-unis et la Grande-Bretagne.

Durant le concert apparaissent d’ailleurs en rouge les propos de Tony Blair, Premier ministre britannique à l’époque: « Parfois, la seule chance de faire la paix, c’est d’être prêt à la guerre ». Suivis aussitôt par: « ISIS (L’Etat islamique, ndlr) contrôle maintenant le tiers de l’Irak ».

2 membres du groupe Massive Attack (Crédit : Jezhotwells /Wikimedia communs/CC BY SA 3.0)

2 membres du groupe Massive Attack (Crédit : Jezhotwells /Wikimedia communs/CC BY SA 3.0)

Lire la suite.

15 morts et 150 autres blessés à Chajaya

Quinze personnes ont été tuées et 150 autres blessées lors d’une frappe israélienne mercredi sur un marché de Chajaya, une banlieue de l’est de la ville de Gaza, ont annoncé les secours palestiniens, situées à Gaza, contrôlée par le Hamas.

C’est intervenu pendant la « fenêtre humanitaire » qu’avait annoncée l’armée israélienne, entre 15H00 à 19H00. L’armée avait toutefois prévenu que cette trêve ne s’appliquerait pas aux zones où ses soldats « sont actuellement engagés dans des opérations ».

– AFP

Des consultations menées par la Suisse pour une conférence

La Suisse est en train de mener des consultations informelles à la demande du président palestinien Mahmoud Abbas pour la tenue d’une conférence avant la fin de l’année sur la protection des civils dans les Territoires occupés.

Selon un communiqué publié mercredi par le Département fédéral des Affaires Etrangères, Didier Burkhalter, chef de la diplomatie suisse, a répondu le 25 juillet à la lettre envoyée le 9 juillet par le président Abbas, demandant « aux Etats parties aux Conventions de Genève », des textes fondamentaux du droit humanitaires, « à se réunir en conférence avant la fin de l’année ».

M. Abbas s’est adressé à la Suisse, en tant qu’Etat dépositaire des Conventions de Genève, pour organiser une telle conférence.

« Des consultations informelles, portant sur le principe d’une telle conférence, sont actuellement menées par la Suisse », indique le communiqué, en précisant que la condition pour qu’elle ait lieu est « un large consensus des Etats-parties ».

Par ailleurs, la Suisse a répété mercredi qu’il était urgent « que les belligérants mettent en oeuvre un véritable cessez-le-feu », condition indispensable « pour protéger les populations civiles et assister les nombreuses victimes de Gaza ».

– AFP

Tsahal trouve un tunnel piégé dans une maison de Gaza

L’armée israélienne affirme avoir trouvé une ouverture de tunnel dans une résidence privée du sud de la bande de Gaza plus tôt aujourd’hui. Le tunnel, rempli d’explosifs, a par la suite explosé et a blessé un certain nombre de soldats israéliens.

« Deux engins explosifs ont explosé sur les soldats, l’un à l’intérieur du tunnel et un second caché dans la maison. La résidence s’est effondrée et plusieurs soldats ont été blessés suite à l’explosion », selon un communiqué.

Douze soldats sont hospitalisés pour blessures subies aujourd’hui au combat, et 130 soldats sont actuellement soignés dans les hôpitaux à travers le pays.

Le Hamas a accepté que l’AP le représente aux pourparlers

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu dit que le Hamas accepte que l’Autorité palestinienne représente l’organisation terroriste et de négocier en son nom dans les pourparlers de cessez-le-feu sous l’égide de l’Egypte, rapportent les médias turcs.

Davutoğlu critique également Israël pour, comme il le dit, le rejet d’une trêve de 24 heures, en l’honneur de la fête musulmane de l’Aïd al-Fitr.

« Israël a rejeté un 24 heures de cessez-le-feu et que convenu à un répit de 12 heures », dit M. Davutoğlu.

« Toutes les religions sont sacrées. Les fêtes religieuses sont sacrées, aussi. »

« Le samedi est jour du Shabbat. La fête religieuse [d’Israël] est sacrée, mais la nôtre ne l’est pas ? Pourquoi n’ont-ils pas déclarer un cessez-le-feu de 24 heures ? »

Ahmet Davutoglu, ministre des Affaires étrangères turc, à une réunion à l'ONU (Crédit : Nations unies/Jenny Rockett)

Ahmet Davutoglu, ministre des Affaires étrangères turc, à une réunion à l’ONU (Crédit : Nations unies/Jenny Rockett)

3 soldats tués à Gaza

Trois soldats de Tsahal ont été tués dans un immeuble piégé près des logements de Khan Younès près de l’ouverture d’un tunnel.

Les trois soldats prenaient des mesures de précaution pour minimiser les dommages au moment où les explosifs ont sauté.

Un tunnel trouvé dans une clinique de l’UNRWA

Plus de détails émergent sur ​​le tunnel piégé découvert dans le sud de la bande de Gaza aujourd’hui :

Une unité d’élite israélienne qui recherchait des tunnels près de Khan Younès a découvert une entrée [de tunnel] piégée dans une petite clinique de l’UNRWA.

Les troupes ont envoyé des chiens renifleurs et un petit robot pour minimiser les dommages structurels. Mais en dépit des mesures de précaution, les explosifs du tunnel ont explosé, démolissant le bâtiment qui s’est effondré sur les soldats.

Selon des rapports précédents, un certain nombre de soldats ont été blessés.

Le Brigadier-Général Micky Edelstein explique que les militants ont utilisé plus d’un millier de bombes artisanales jusqu’à présent, détruisant des milliers de bâtiments dans la bande de Gaza.

Par exemple, déclare-t-il, en fouillant une rue avec 28 bâtiments la nuit dernière, on en a trouvé 19 qui ont été piégés.

– Mitch Ginsburg

L’armée, à « quelques jours » de détruire tous les tunnels

Le Chef du Commandement Sud Sami Turgeman affirme que « plusieurs centaines » de membres du Hamas ont été tués, et, que l’armée israélienne a détruit des centaines d’installations de stockage d’armes et qu’elle a sérieusement compromis l’infrastructure terroriste du Hamas.

Il déclare que l’armée israélienne est à « quelques jours » de compléter l’objectif militaire de destruction de tous les tunnels, même si le processus est complexe. Quatre tunnels ont été détruits dans les dernières 24 heures, ajoute-il.

Turgeman explique que l’armée israélienne a élargi le champ de son opération la nuit dernière, en ciblant de nouveaux sites dans le nord et le centre de l’enclave côtière.

Avec la quantité de béton que le Hamas a utilisé pour les tunnel, on aurait pu construire deux hôpitaux, une vingtaine d’écoles, une vingtaine de centres de santé et 100 crèches, indique-t-il.

Ban Ki-Moon qualifie d' »injustifiable » l’attaque d’une école à Gaza

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, a qualifié mercredi d' »injustifiable » le bombardement le jour-même à l’aube d’une école dans la bande de Gaza où ont péri 16 réfugiés palestiniens et demandé que « justice soit rendue ».

« Ce matin (mercredi), une école des Nations unies qui hébergeait des milliers de familles palestiniennes a subi une attaque répréhensible. C’est injustifiable, les responsabilités doivent être déterminées et justice doit être rendue », a déclaré Ban Ki-Moon à son arrivée à l’aéroport de San Jose, au Costa Rica, où il se rend en visite officielle.

– AFP

Gilad Erdan : « Nous ne cherchons pas de trêve » pour le moment

Le ministre de la Communication Gilad Erdan, quelques minutes après la réunion du cabinet de sécurité, indique la Deuxième chaîne : « Nous ne cherchons pas de trêve [en ce moment], mais à la fin de l’opération militaire, il y aura un processus diplomatique. »

Il précise qu’Israël ne s’oppose pas à des négociations menées sous l’égide de l’Egypte, mais on doit être sûr qu’il va y gagner et que le calme sera rétabli dans le sud.

Pour l’instant, l’armée israélienne s’accordée toute liberté de mouvement, dit-il, afin de terminer la mission de démantèlement des tunnels.

Le cabinet de sécurité décide de poursuivre l’opération

Pas de trêve en vue : le cabinet indique que l’armée israélienne va continuer à « frapper avec force le Hamas et les autres organisations terroristes de Gaza », et de conclure sa mission qui est de détruire les tunnels transfrontaliers, selon des sources diplomatiques.

Jusqu’à présent, les actions de l’armée pour localiser et détruire ces tunnels terroristes ont permis des réalisations stratégiques importantes dans un domaine dans lequel le Hamas a investi beaucoup d’efforts au cours de ces dernières années, affirment les sources.

« L’armée israélienne a également effectué des réalisations importantes pour endommager l’infrastructure terroriste du Hamas et d’autres groupes terroristes et continuera d’agir et d’élargir ces opérations. »

L’armée continuera de décréter des trêves humanitaires locales et temporaires, comme celle observée aujourd’hui dans les zones où il n’y a pas de combat, « sans mettre en danger la vie des soldats israéliens et de l’opération pour détruire les tunnels », ajoutent les sources. « Le but de ces trêves est d’aider la population civile de Gaza. »

Le gouvernement se réunira au complet demain à midi à Tel Aviv pour être informé des progrès de l’opération Bordure protectrice.

– Raphaël Ahren

Une délégation israélienne en Egypte

Une délégation israélienne est arrivée au Caire mercredi pour des discussions avec des responsables égyptiens d’une éventuelle trêve dans le conflit avec le Hamas à Gaza, selon des sources aéroportuaires.

Ces sources n’ont pas identifié les deux membres de la délégation mais ont indiqué que leur visite ne devrait durer que quelques heures.

Une délégation palestinienne est également attendue dans la semaine en Egypte, qui a jouté le rôle de médiateur lors du dernier conflit en 2012 entre l’Etat hébreu et Hamas qui contrôle Gaza.

Le Hamas refuse tout cessez-le-feu tant que le blocus imposé à l’enclave palestinienne depuis 2006 n’est pas levé, tandis qu’Israël veut détruire les tunnels utilisés par le mouvement pour mener des attaques sur son territoire.

– AFP

Matan Gottlieb et Omar Chai, 2 des 3 soldats tombés aujourd’hui

L’armée publie les noms de deux des trois soldats tués dans la bande de Gaza plus tôt aujourd’hui.

Il s’agit de SSgt. Matan Gottlieb, 21 ans, de Rishon Lezion, et SSgt. Omar Chai, 21, de Savion.

La Maison Blanche condamne le bombardement d’une école de l’ONU à Gaza

La Maison Blanche a condamné mercredi le bombardement d’une école à Gaza, déplorant que « les milliers de Palestiniens » appelés à évacuer leurs logements par l’armée israélienne ne soient pas en sécurité dans les refuges mis en place par l’ONU.

« Les Etats-Unis condamnent le bombardement d’une école de l’UNRWA (agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens) à Gaza qui aurait fait des morts et des blessés parmi des Palestiniens innocents – dont des enfants – et des employés de l’ONU », a indiqué Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil de sécurité nationale. Au moins 16 Palestiniens qui s’étaient réfugiés dans cette école ont péri.

– AFP

Le Sergent Matan Gotlib, 21 ans

Le jeune soldat est mort aujourd’hui. On ne sait pas quand les funérailles auront lieu.

Matan Gotlib

Matan Gotlib

à Gaza, sur un site de démolition de tunnel

Avi Issacharoff, reporter au Times of Israel nous plonge dans le sud de la bande de Gaza, où un autre tunnel a été découvert aujourd’hui par la brigade de parachutiste. Il écrit :

A 16h50, nous arrivons à bord d’un APC Achzarit, et commençons la traversée de la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Après quelques minutes de trajet en direction de l’ouest, nous arrivons dans l’une des banlieues les plus connues de Khan Younès, où cet après-midi la brigade de parachutistes a découvert un autre tunnel.

Le commandant de la brigade, le colonel Eliezer Toledano, nous raconte que le tunnel est évalué à plus de 2 kilomètres de long, et pointe à la maison d’à côté – criblée de trous de balles – et explique que l’entrée du tunnel a émergé de la cour.

Dans le fond, des explosions et des fusillades constantes, qui se produisent sur ​​des centaines de mètres, entre les troupes de Toledano et les agents terroristes, les hommes du Hamas probablement, sont entendues sans arrêt.

Un coup d’oeil dans l’entrée du tunnel montre que dans ce cas aussi, le Hamas a investi une importante somme d’argent dans sa construction.

Les murs sont recouverts de béton, et il coule peu à peu dans le sol. La maison appartient à un homme du Hamas, et a été découvert sur ​​le site, de nombreuses armes – lancements de RPG, cartouches, et matériaux de propagande du Hamas – liant le propriétaire à l’organisation.

Le dommage est évident à partir de tous les angles – détruction des maisons, murs effondrés, et les bulldozers de l’armée israélienne charrue dans le sol sans cesse dans les tentatives d’atteindre d’autres parties du tunnel. L’un des policiers nous dit « c’est le genre de combat auxquels nous ne sommes pas habitués, à chaque instant, un terroriste pourrait nous sauter dessus, comme cela s’est produit il y a quelques jours seulement. Trois terroristes ont émergé d’un tunnel et presque réussi à nous surprendre. Au moment où ils nous ont vu, ils se glissa de nouveau dans le tunnel, et à gauche par une sortie différente. »

Toledano semble détendu et souligne que ses soldats vont poursuivre leur mission. Il dit que le temps et la patience sont nécessaires pour s’occuper des tunnels, « et nous disposons des deux. »

– Avi Issacharoff