L’armée israélienne a lancé ce dimanche une manœuvre surprise le long de la frontière sud d’Israël, qui touche la bande de Gaza. Alors qu’un peu plus de six mois se sont écoulés depuis le conflit sanglant avec l’enclave palestinienne, l’atmosphère se caractérise par un calme nerveux.

L’armée israélienne a déclaré dans un communiqué que l’exercice se déroulera sur toute la journée, et concernera à la fois les forces aériennes et les forces terrestres.

Les troupes anticipent plusieurs scénarios, et opéreront dans toute la zone le long de la frontière avec la bande de Gaza.

L’exercice prend place sept mois après la fin de l’opération israélienne Bordure protectrice, conflit qui a duré 50 jours contre les groupes armés palestiniens dans l’enclave côtière.

Un porte-parole de Tsahal a déclaré sur Twitter en arabe que l’exercice de manœuvre a été planifié à l’avance et n’est pas une réponse à l’évolution de la sûreté dans les environs.

L’opération survient également quelques mois après le rapport d’un contrôleur de l’Etat qui critiquait le manque de préparation dans les réserves de Tsahal.

On pouvait notamment y lire que les réservistes étaient sous-formés, au point de ne pas pouvoir remplir certaines missions en temps de guerre.

Le haut commandement intérieur de l’armée israélienne, responsable des interventions d’urgence et de catastrophe dans les centres de population du pays, a également lancé une opération d’entraînement de plusieurs jours, ce dimanche dans les périphériques de Tel-Aviv.