Le Liveblog du Times of Israel suit minute par minute les événements de ce dimanche, au 27e jour de l’opération Bordure protectrice. L’armée israélienne a confirmé samedi soir la mort de l’officier de la brigade Givati Hadar Goldin, initialement capturé par le Hamas à Gaza vendredi matin dans une attaque.

Le rabbin en chef de Tsahal Rafi Peretz et d’autres responsables ont annoncé la nouvelle à la famille. Le Premier ministre Netanyahu a annoncé samedi le redéploiement de l’armée israélienne suite à la démolition des tunnels du Hamas, ajoutant toutefois que l’opération à Gaza se poursuivra aussi longtemps que nécessaire pour assurer un calme durable dans le pays.

Il a indiqué qu’Israël ne demanderait pas d’accord de cessez-le feu avec le Hamas, qui, dit-il, a délibérément violé la trêve de vendredi matin avec l’attaque « pré-planifiée » à Rafah, dans laquelle Goldin et deux autres soldats ont été tués. Les pertes de Tsahal se montent à 64 ; trois civils ont été tués côté israélien. Les responsables de la santé de Gaza, contrôlée par le Hamas, annoncent plus de 1 800 morts. Selon Israël, des centaines d’entre eux sont des terroristes du Hamas.

Les factions palestiniennes se sont mises d’accord sur les demandes concernant le cessez-le-feu.

Fin du direct

Trois soldats seront enterrés à 17 heures dimanche

Trois soldats tués au cours des derniers jours seront enterrés à 17 heures dimanche, selon les médias.

Le Sgt-chef Liel Gidoni, 20 ans, de Jérusalem, sera enterré au cimetière militaire du Mont Herzl. Il a été tué vendredi matin près de Rafah, avec Benaya Sarel et Hadar Goldin.

Dans le même temps, le capitaine Omri Tal, 22 ans, tué jeudi, sera enterré dans sa ville natale de Yehud, et le Capitaine Liran Adir (Edry), 31 ans, d’Azaouz, tué jeudi, sera enterré à Netanya.

Le Qatar mécontent des Nations Unies pour leur critique du Hamas

L’émir du Qatar a téléphoné Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon pour exprimer sa colère sur le fait que les Nations Unies ont blâmé le Hamas d’avoir brisé le cessez-le feu de vendredi, rapporte Al-Jazeera.

Dans une discussion avec Ban, Cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani a affirmé être surpris que l’ONU blâme le Hamas sans même vérifier les faits.

Al-Thani, considéré comme le bailleur de fonds du Hamas en dépit de ses tentatives de négocier un cessez-le feu, a appelé l’ONU à plutôt fustiger Israël.

Le cessez-le feu humanitaire de 72 heures annoncé par l’ONU et le Département d’Etat américain a pris fin dès vendredi matin, lorsque des terroristes du Hamas ont attaqué un groupe de soldats israéliens travaillant au démantèlement d’un tunnel construit pour perpétrer des attentats. Trois soldats israéliens ont été tués dans l’attaque.

Le bureau de Ban a publié une déclaration disant qu’il « condamne dans les termes les plus forts la violation du Hamas de la trêve humanitaire acceptée par les deux parties, qui a débuté ce matin. Il est choqué et profondément déçu de ces événements ».

Samedi, le chef du Hamas, Khaled Meshaal, a affirmé que la trêve ne comprenait pas la permission à Israël de continuer à détruire des tunnels. Israël s’est réservé le droit de poursuivre le démantèlement des tunnels, indépendamment des trêves.

UNRWA : 260 000 déplacés dans la bande de Gaza

Le porte-parole de l’UNRWA, Chris Gunness, tweete que l’organisation compte aujourd’hui 260 000 personnes déplacées par les combats dans tout Gaza.

Une roquette tombe à Eshkol, aucun blessé

Des sirènes ont résonné dans les conseils régionaux Eshkol et Hof Ashkelon. L’une est tombée dans une zone ouverte dans la région d’Eshkol. Aucune victime ni dégât ne sont signalés.

Une salve de roquettes est tombée sur la périphérie de Gaza pendant toute la matinée, notamment sur ​​Ashkelon et Sderot.

Israël a commencé à retirer des troupes de Gaza

Israël a commencé à retirer certaines troupes de la bande de Gaza et à en redéployer d’autres à l’intérieur du territoire palestinien, a annoncé le porte-parole de l’armée à l’AFP.

« Nous en retirons certaines, nous en changeons certaines (de position) à l’intérieur (du territoire), cette mission est en cours », a déclaré Peter Lerner, confirmant pour la première fois officiellement un début de retrait partiel.

Livni : « Un accord international peut retirer le Hamas » de Gaza

« Je ne veux pas laisser un Hamas affaibli si nous pouvons nous en débarrasser complètement, » a déclaré la ministre de la Justice, Tzipi Livni, citée par Ynet.

« Nous avons une opportunité de changement politique. Il peut venir que par des accords internationaux sur le désarmement [de Gaza] et mettre Abbas dans la bande [de Gaza] », soutient-elle.

La présidente du parti Hatnua, Tzipi Livni, lors de la réunion de faction à la Knesset, le 17 mars 2014 (Crédit : Flash 90)

La présidente du parti Hatnua, Tzipi Livni, lors de la réunion de faction à la Knesset, le 17 mars 2014 (Crédit : Flash 90)

6 membres du Hamas sont arrivés au Caire depuis Doha

Six membres du Hamas ont rejoint dimanche au Caire une délégation palestinienne devant mener des discussions en vue d’une trêve dans la bande de Gaza, Israël ayant pour sa part refusé d’envoyer des représentants.

Six membres du Hamas, menés par Ezzat al-Rishq, haut responsable du mouvement, sont arrivés dimanche depuis Doha, selon un responsable de l’aéroport et l’agence officielle Mena.

Cinq autres membres de la délégation palestinienne, parmi lesquels Majed Faraj, chef de la sécurité de l’Autorité palestinienne, étaient déjà arrivés au Caire samedi soir.

Les représentants du Jihad islamique sont toujours attendus ainsi que l’envoyé des Etats-Unis au Moyen-Orient Franck Lowenstein et l’émissaire du Quartette pour le Proche-Orient Tony Blair, en vue des négociations qui devraient débuter dans la journée de dimanche pour mettre fin au conflit.

– AFP

Au moins 10 Palestiniens tués dans une frappe sur une école de l’ONU

Le bilan du nombre de morts dans un raid apparemment de Tsahal sur une école de l’UNRWA à Rafah se monte à 10, et quelque 40 blessés, selon des responsables de Gaza, contrôlée par le Hamas.

Le site de l’UNRWA est une école, mais est actuellement utilisé pour loger les habitants de Gaza déplacés, qui ont fui d’intenses combats dans d’autres parties de la bande de Gaza.

Israël a écouté le téléphone de John Kerry

Israël a écouté les conversations téléphoniques du Secrétaire d’Etat américain John Kerry pendant les négociations avec les Palestiniens l’année dernière, a rapporté dimanche l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, citant des sources des services secrets.

Au cours de ces négociations qui ont finalement échoué en avril de cette année, le chef de la diplomatie américaine a parlé avec de nombreux responsables au Proche-Orient, utilisant, selon les sources du journal, non seulement des lignes sécurisées mais également des téléphones satellitaires normaux, faciles à écouter.

Et ces conversations ont été interceptées par les services secrets israéliens et ceux d’au moins un autre pays, toujours selon les sources du Spiegel/ Israël « a utilisé les informations ainsi obtenues au cours des négociations », continue l’hebdomadaire.

Le Spiegel indique que ni le Secrétariat d’Etat américain, ni le gouvernement israélien n’ont voulu réagir à cette information.

Kerry, qui considérait comme une priorité de son mandat un réglement négocié au Proche-Orient, avait réussi à ramener à la table des négociations le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas en juillet 2013.

Kerry a tenté en vain d’instaurer un cessez-le-feu pour mettre fin à l’actuelle intervention militaire israélienne à Gaza.

– AFP

Tsahal frappe la ville de Gaza

Des frappes de Tsahal sont rapportées dans la partie nord de la ville de Gaza, tandis qu’Israël et le Hamas annoncent que les combats se poursuivent sans relâche.

Il n’y a aucun rapport immédiat des dégâts ou des victimes de la frappe sur la ville de Gaza. Un raid précédent, qui visait apparemment des hommes armés à Rafah, a tué 7 à 10 personnes dans un établissement de l’UNRWA.

Un soupçon d’infiltration confine les résidents de Netiv Haassara

Suite à l’infiltration présumée qui fait l’objet d’une enquête dans la région de Zikim, les résidents des alentours de Netiv Haasara sont contraints à rester chez eux, tandis que les forces de sécurité balaient la région.

La famille de Oron Shaul demande le retour de son corps pour l’enterrer

La famille du sergent Oron Shaul, dont le corps a disparu après que le tank qu’il conduisait ait explosé au cours de violents combats dans la bande de Gaza, a parlé aux médias dimanche à 14h10.

« Oron n’a pas encore été enterré », a dit la cousine de Oron, Racheli Gazit. « Nous faisons confiance à l’Etat d’Israël et à l’armée israélienne qui vont tout mettre en oeuvre pour pouvoir enterrer Oron en Israël », a-t-elle dit dans un communiqué aux médias en dehors de la maison familiale dans le village de Poriya près de Tibériade.

« Nous nous identifions avec la famille de Hadar Goldin » – un soldat tué en action vendredi dont le corps est également manquant – et leur immense douleur. « La famille de Shaul traverse des moments difficiles, mais nous prenons des forces de chacun et de tout le peuple d’Israël » a dit Gazit.

« Nous sommes en contact permanent avec les autorités compétentes. Et nous savons qu’elles travaillent dur. Nous sommes sûrs qu’elles le ramèneront chez lui, nous sommes sûrs de cela. Avec l’aide de Dieu, il aura peut être un enterrement bientôt ».

Pour Israël, pas question de dialoguer avec le Hamas

Israël semblait décidé dimanche à redéployer unilatéralement ses troupes sans tenir compte du Hamas, avec lequel l’Etat hébreu a pour le moment renoncé à négocier des arrangements à long terme ou même un cessez-le-feu dans la bande de Gaza.

« Le Hamas peut toujours attendre », a résumé à la télévision la ministre de la Justice Tzipi Livni, considérée comme une modérée au sein du cabinet de sécurité.

Pour elle, impossible de « se fier au Hamas qui a déjà violé tous les cessez-le-feu qui ont été décrétés, y compris deux que le Hamas avait lui-même annoncés ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a souligné samedi soir qu’il avait l’intention d’agir « uniquement » en fonction des impératifs de sécurité israéliens.

« Je ne dirai pas à quel moment nous allons achever l’opération. Tsahal se déploiera dans des sites qui nous conviennent en vue de réduire les frictions » avec la population palestinienne, s’est-il contenté d’affirmer.

Sur le front diplomatique, le cabinet de sécurité a décidé d’appliquer la politique de la chaise vide lors des négociations prévues dimanche au Caire, où une délégation palestinienne est arrivée samedi soir.

Cette délégation compte notamment Majed Faraj, le chef de la sécurité de l’Autorité palestinienne, ainsi que six membres du Hamas. Côté américain, c’est l’envoyé au Moyen-Orient Frank Lowenstein qui est attendu au Caire.

Le quotidien Israël Hayom, considéré comme le porte-voix de M. Netanyahu, souligne que la « fenêtre d’opportunité pour un cessez-le-feu avec le Hamas est désormais fermée ».

Sur le terrain, le porte-parole de l’armée Peter Lerner a officiellement confirmé dimanche un début de retrait partiel et unilatéral de certaines des unités israélienne de la bande de Gaza.

« Nous en retirons certaines, nous en changeons certaines (de position) à l’intérieur (du territoire), cette mission est en cours », a-t-il affirmé.

Selon la radio publique, des unités de l’armée se sont déployées dans une bande territoriale d’environ un kilomètre de large dans l’est de la bande de Gaza, le long de la frontière, tandis que d’autres unités se sont repliées en territoire israélien.

Mais ces soldats restent dans des secteurs limitrophes de l’enclave palestinienne, prêts à intervenir en cas de besoin.

Selon Israël Hayom, « l’armée israélienne devrait achever la neutralisation des tunnels du Hamas dimanche et se redéployer après en Israël. L’aviation israélienne devrait en revanche poursuivre ses raids si les tirs de roquettes continuent ».

A plus long terme, M. Netayahu a prévenu qu’Israël ne permettrait pas que les quartiers dévastés à travers la bande de Gaza soient reconstruits sans avoir obtenu au préalable un engagement international sur une « démilitarisation » de la zone, autrement dit un désarmement du Hamas.

Israël bloquera toute importation « de ciment et d’acier sans avoir obtenu l’assurance que ce matériel ne sera pas utilisé, comme cela a été le cas dans le passé, pour la construction de tunnels » permettant au Hamas de pénétrer en territoire israélien, selon la commentatrice politique de la radio militaire.

De hauts responsables cités par les médias ont indiqué qu’Israël espérait parvenir à une entente avec l’Egypte et la communauté internationale sur un possible allègement du blocus imposé à la bande de Gaza, sans savoir à négocier avec le Hamas.

Si ce plan échoue, M. Netanyahu a déjà pris date : « Je préférerais évidemment la solution diplomatique, mais si on ne nous laisse pas le choix, nous utiliserons tous les moyens à notre disposition. »

Des roquettes tombent sur Shaar Hanegev ; aucun blessé

Une sirène retentit à Sderot et dans la région de Shaar Hanegev alors qu’une salve de roquettes est tombée dans la région. Il n’y aurait aucun blessé ni dégâts.

L’opération de Gaza entraîne plus de naissances prématurées

Certains hôpitaux, en particulier ceux qui sont proches de la périphérie de Gaza, rapportent des pics de naissances prématurées, ou de naissances avant la 37ème semaine de grossesse. Le pic est considéré comme étant lié à des niveaux élevés de stress vécu par les femmes enceintes en raison des combats à Gaza et des tirs de roquettes constants sur les villes israéliennes au cours du mois passé, selon des responsables hospitaliers.

Des hausses ont été signalées à l’hôpital Soroka de Beersheva (augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente), à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon, et à l’hôpital Kaplan de Rehovot (28 %).

Des augmentations moins importantes sont signalées plus au nord, avec une légère hausse dans deux hôpitaux de Hadassah à Jérusalem et de 5 à 10 % à l’hôpital Assaf Harofeh, près de Tel-Aviv et de l’hôpital Beilinson à Petah Tikva.

Le taux de naissances prématurées de jumeaux a augmenté de 82 % par rapport à l’année dernière à l’échelle nationale.

La naissance prématurée est un indicateur avancé de la maladie et de décès chez les nouveau-nés, a noté la journaliste Ya’ara Shapira à la radio de l’armée.

Tsahal : pas d’infiltration à Zikim

L’armée israélienne affirme qu’il n’y a pas eu de terroristes infiltrés de Gaza dans le domaine de Zikim. Les habitants des villages voisins, y compris Netiv Haasara, peuvent quitter leurs maisons, ont dit des responsables de la sécurité.

L’armée trouve un tunnel et des mortiers à Rafah

Les forces d’infanterie à Rafah dans le sud de la bande de Gaza ont découvert un tunnel et 150 obus de mortier.

L’ONU condamne la frappe sur une école sans mentionner Israël

Le coordinateur spécial de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient publie une déclaration condamnant la frappe d’aujourd’hui sur une école de l’UNRWA à Rafah, mais prend soin de ne pas blâmer spécifiquement Israël.

« Le coordinateur spécial est consterné par les informations d’une frappe dans le voisinage immédiat d’une école de l’UNRWA à Rafah abritant 3 000 déplacés, qui a causé plusieurs morts et des blessés » dit le communiqué publié par le bureau de Robert Serry. « Le coordinateur spécial condamne la perte de vies civiles innocentes ».

« Il est tout simplement intolérable qu’une autre école soit sous le feu alors qu’elle sert d’abri pour les civils fuyant les hostilités. Le coordinateur spécial réitère l’appel du Secrétaire général que toutes les parties doivent respecter l’inviolabilité des locaux des Nations Unies et protéger les civils ».

« Les dernières 48 heures ont vu nouvelle escalade et insupportable de nouvelles pertes de vies civiles, en particulier dans la zone de Rafah. Cette violence choquante souligne le besoin urgent, malgré les récents revers, pour un cessez-le feu et de négociations entre toutes les parties au Caire. M. Serry appelle toutes les parties à coopérer aux efforts internationaux en cours pour trouver un moyen de sortir de cette crise et prévenir la perte de vies humaines ».

Les autorités médicales de Gaza disent qu’au moins 10 personnes ont été tuées au cours de la frappe, et une autre source, 30 blessés.

Un tunnel trouvé dans une prison du nord d’Israël

Des gardiens de la prison de Gilboa au nord d’Israël ont trouvé un tunnel dans le sol d’une salle de bains partagée par huit membres du Jihad islamique, rapporte Ynet.

Les prisonniers ont été sortis de leurs cellules voisines, et la police enquête sur l’incident.

On ne sait pas de quelle profondeur est le tunnel.

Publication des demandes des Palestiniens dans le cadre du cessez-le-feu

La délégation palestinienne au Caire représentant le gouvernement d’union Autorité palestinienne-Hamas a publié sa liste de revendications pour un cessez-le-feu, rapporte le site Ynet :

– Retrait de Tsahal immédiat de la bande de Gaza
– Levée du blocus et ouverture des points de passage frontaliers
– Extension de la zone de pêche à 12 miles nautiques
– Levée de la zone interdite près de la clôture de la frontière de Gaza
– Création d’un aéroport et d’un port
– Réhabilitation de la bande de Gaza par des bailleurs de fonds internationaux
– Libération de la quatrième tranche de prisonniers depuis l’échec des négociations entre Israël et l’Autorité palestinienne
– Libération des prisonniers mis en liberté dans l’affaire Gilad Shalit et de nouveau arrêtés dans le sillage de l’enlèvement et de l’assassinat des trois adolescents israéliens.

Après que des hommes armés du Hamas ont attaqué des soldats de Tsahal à Rafah au début d’un cessez-le-feu de 72 heures et saisi le corps d’un soldat tué, Israël a déclaré qu’il ne négocierait plus de cessez-le-feu.

 

Le ministre des Affaires étrangères chinois demande la fin de l’opération à Gaza

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a exhorté Israël dimanche à mettre fin aux opérations militaires dans la bande de Gaza et à lever son blocus de l’enclave palestinienne.

Wang a fait ses commentaires lors d’une conférence de presse avec son homologue égyptien Sameh Choukri, dont le gouvernement a organisé une délégation palestinienne pour les négociations de cessez-le-feu où Israël n’assiste pas.

Tsahal a besoin d’encore un jour ou deux pour les tunnels

D’après des sources militaires, l’armée aurait encore besoin d’un jour ou deux pour en finir avec les tunnels d’attaque menant en territoire israélien, a rapporté la Deuxième chaîne.

La brigade Givati a éliminé 3 terroristes

Les troupes de Tsahal opérant dans la bande de Gaza a éliminé trois terroristes qui ont émergé d’un tunnel.

Après que les soldats de la brigade d’infanterie Givati ​​les aient identifié, les hommes armés ont tenté de courir dans une maison, mais le feu des chars israéliens à proximité a ouvert sur ​​la structure, tuant les militants, rapporte Ynet.

Le tunnel est désormais détruit.

Une cellule anti tank ciblée à Gaza

Une Brigade de parachutiste dans le sud de la bande de Gaza identifie quatre terroristes se préparant à tirer un missile anti-char dans une maison, a dit l’armée israélienne.

L’armée israélienne a dit qu’il a frappé 40 cibles dans la bande de Gaza depuis minuit, dont 8 terroristes.

L’enterrement de Hadar Goldin est prévu à 17H30 à Kfar Saba

La famille du soldat a demandé à un large public d’y assister.
Les rues avoisinantes le cimetière de Kfar Saba seront fermées à la population.

Des navettes seront prévues pour emmener les gens au cimetières.

Le Hamas dit qu’Israël a menti au sujet soldat enlevé

Le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri écrit sur ​​Facebook qu’Israël a « trompé le monde » quand il a prétendu qu’un officier de la ​​Brigade Givati Hadar Goldin a été enlevé à Gaza, et appelle Ban Ki-moon, et la communauté internationale à remédier à leurs positions sur le conflit.

Netanyahu qualifie Hadar Goldin de « héros »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu appelle Simcha et Leah Goldin, les parents de l’officier de la Brigade Givati, Hadar Goldin – qui a été d’abord porté comme capturé vendredi matin – en leur disant qu’il était un « grand héros. »

« Je sais que vous allez faire face à d’horribles souffrances, le sentiment qu’une partie de vous a été enlevée et que vous n’êtes plus entier, » dit Netanyahu aux parents endeuillés. « Ce sont des sentiments impossibles à calmer en un instant. J’espère que vous serez apaisé en sachant qu’il est mort pour le peuple d’Israël dans sa lutte pour l’indépendance ».

– Raphaël Ahren

2 effractions dans des domiciles de Cisjordanie

Selon la police israélienne, deux suspects, que les policiers pensent q’ils étaient des citoyens Arabes, font irruption dans une maison dans l’implantation de Cisjordanie de Neve Tzuf-Halamish. Les forces de sécurité sont à la recherche des suspects.

Le motif était probablement criminel, disent la police, mais la possibilité d’un motif nationaliste n’est pas écartée.

Paris : Quelques centaines de personnes pour la paix

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dimanche à Paris pour prôner la paix et la fraternité alors que l’opération israélienne se poursuit à Gaza, à l’appel d’une étudiante sur Facebook, excédée par la « montée de haine ».

« J’ai voulu montrer à tous les pessimistes qu’on pouvait être unis malgré nos désaccords », a déclaré sur le lieu du rassemblement, à deux pas du Louvre, cette étudiante de 18 ans, Celena Azouaoui, « émue » de l’ampleur de la mobilisation.

Celena avait créé une page Facebook réunissant d’abord ses amis. De fil en aiguille, plus de 3 000 personnes avaient annoncé leur participation à ce rassemblement « apartisan ».

Ni drapeaux palestiniens ni drapeaux israéliens : les manifestants étaient invités à venir avec des drapeaux bleu, blanc, rouge et des fleurs blanches.

Ils se sont réunis derrière une banderole proclamant « Tous unis dans la fraternité », tenant des panneaux sur lesquels étaient inscrits « tolérance », « amour », « dialogue » ou « fraternité », tandis que la sono diffusait « Imagine » de John Lennon ou « We are the world » de Michael Jackson. Ils ont aussi entonné la Marseillaise.

Ce « Rassemblement républicain pour la paix » était soutenu par plusieurs associations dont SOS Racisme, l’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF), ou l’association la Paix Maintenant. Des messages du grand rabbin de France et de l’imam de Bordeaux ont été lus au micro.

« Non, ici, nous ne sommes pas en guerre, non ici juifs et musulmans ne sont pas opposés », a affirmé le président de l’UEJF Sacha Reingewirtz.

Rassemblement pour la paix à Paris - 3 août 2014 (Crédit : PIERRE ANDRIEU / AFP)

Rassemblement pour la paix à Paris – 3 août 2014 (Crédit : PIERRE ANDRIEU / AFP)

« La France, elle est forte quand elle montre qu’elle est ensemble », a affirmé Dominique Sopo, président de SOS Racisme. « La haine ne peut être un objectif et doit être combattue », a-t-il ajouté. « Je préfère la naïveté à la guerre civile ».

Présent également, Patrick Klugman, adjoint à la maire de Paris chargé des relations internationales, a qualifié l’organisatrice de « petite Marianne » qui défend les valeurs de la République.

– AFP

L’UE appelle à la fin immédiate « de la violence »

L’Union européenne appelle à la fin immédiate de la « violence intolérable » dans la bande de Gaza, condamne les tirs de roquettes sur Israël et réaffirme le droit de l’État hébreu à se défendre – « tant que sa réponse reste proportionnelle ».

« Gaza a souffert de violence intolérable depuis plus de trois semaines déjà. Nous déplorons la perte terrible de vies, y compris des femmes et des enfants innocents. Beaucoup ont été blessés, des biens et des moyens de subsistance ont été détruits. Cela doit cesser immédiatement », peut-on lire dans une déclaration conjointe publiée par le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

EU chief José Manuel Barroso (CC BY SA MEDEF/Wikipedia)

José Manuel Barroso (Crédit : CC BY SA MEDEF/Wikipedia)

Dans le même temps, l’Union européenne condamne fermement la poursuite des tirs de roquettes sur Israël, poursuit le communiqué. « Elle constitue une menace inacceptable pour ses citoyens. Israël a le droit de vivre en paix dans ses frontières reconnues. La légitime défense a besoin de maintenir une proportionnalité. Nous avons tous vu ces cycles dans le passé et nous savons qu’il y a des limites en ce qui concerne ce que les opérations militaires peuvent réaliser… L’effusion de sang doit cesser. »

L’UE est prête à « soutenir activement les négociations, les mesures de renforcement de la confiance, de reconstruction et de réconciliation », dit la déclaration.

« Plus de vies doivent être gaspillées. Les dirigeants palestiniens et israéliens doivent faire preuve de courage en mettant un terme à cette violence insensée. Ils ont également besoin d’exercer le courage et la sagesse de se déplacer au-delà de ces cycles de violence et de progresser vers des arrangements qui assureront la coexistence pacifique et digne, fondées sur le respect mutuel ».

– Raphaël Ahren

Les funérailles de Hadar Goldin ont commencé

Trois autres soldats de Tsahal – Liel Gidoni, Omri Tal, et Liron Adir (Edry) – sont aussi enterrés aujourd’hui.

Un blessé par le tir de roquette en dehors de Gaza

Une personne est blessée, peut-être grièvement, alors que des roquettes tombent dans les communautés de la région Sdot Neguev, dans la périphérie de Gaza, rapporte la Deuxième chaîne.

L’homme blessé à la frontière de Gaza, dans un état modéré

L’homme blessé dans une attaque au mortier dimanche après-midi près de la frontière de Gaza est dans un état modéré, rapporte la Deuxième chaîne.

1 830 morts selon le ministère de la Santé de Gaza dirigée par le Hamas

Le nombre de morts à Gaza est de 1830, dit le ministère de la Santé de Gaza dirigée par le Hamas. Israël affirme que des centaines de morts sont des hommes armés du groupe terroriste.

Ban condamne le bombardement d’un école de l’ONU à Gaza, appelle à cesser les combats

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a qualifié dimanche de « nouvelle violation flagrante du droit humanitaire international » le bombardement qui a touché une école de l’ONU à Rafah et tué au moins dix Palestiniens.

« C’est un scandale du point de vue moral et un acte criminel », a-t-il affirmé. « Cette folie doit cesser », a encore martelé le secrétaire général dans un communiqué de son porte-parole, en appelant Israël et le Hamas à cesser les combats et à négocier un accord de paix au Caire.

– AFP

« Force et l’humilité », fait l’éloge du père de Hadar Goldin

Simcha Goldin, père de ​​Hadar Goldin, demande aux personnes en deuil à l’enterrement de son fils à Kfar Saba de vivre leur vie comme Hadar a vécu la sienne – dans la recherche du meilleur dans chaque personne, interagir avec les autres avec un sourire sur son visage.

Goldin affirme que son fils travaillait à réparer le monde, en donnant l’exemple des interactions appropriées entre les gens. Son fils n’a jamais maudit, dit-il, et a parlé à d’autres doucement et directement.

« Ne nous faisons pas souillés avec des conflits», dit Goldin.

Goldin s’arrête à plusieurs reprises, la douleur le rattrape.

Hadar était un peintre et un lecteur avide à l’école, dit son père.

Une fois qu’il est entré dans l’armée, Hadar demandé à sa mère de lui apprendre à coudre, et il a cousu les mots « force » et « humilité » dans son gunstrap.

Le frère et la fiancée de Hadar ont pris la parole après son père.

Simha Goldin à l'enterrement de son fils Hadar Goldin, mort au combat à Gaza (Crédit : capture d'écran Ynet)

Simha Goldin à l’enterrement de son fils Hadar Goldin, mort au combat à Gaza (Crédit : capture d’écran Ynet)

« Nous ne voulions pas renverser le Hamas »

Un haut responsable militaire dit à Ynet que l’armée israélienne aurait pris le contrôle de Gaza en 10 jours, mais le gouvernement ne voulait pas détruire le Hamas.

« Il y a un intérêt israélien à ce qu’il y ait une adresse dans la bande de Gaza. Nous ne voulons pas une « somalisation » dans la bande de Gaza à la place d’un seul parti qui gouverne seul, et c’est pourquoi le renversement du Hamas n’a pas été défini comme un objectif. »

« Si on nous avait dit de vaincre le Hamas », poursuit-il, « nous aurions pu déjà prendre le contrôle de la bande dans les 10 jours, puis une autre année ou deux de recherches et du fonctionnement de l’infrastructure terroriste dans la bande de Gaza, tout en luttant contre la guérilla comme ils le faisaient lors de l’opération Pilier de défense. Ce n’était pas l’essence même de la mission qui nous est donnée ».

Deux blessés légers à Shaar Hanegev

Deux personnes sont légèrement blessées dans une attaque de mortier qui a visé le conseil régional de Shaar Hanegev.

Le Hamas dit avoir changé le plan de trêve de l’Egypte

Les négociateurs palestiniens discutent d’un cessez-le-feu au Caire dimanche et ont été en mesure de changer la proposition de cessez-le-feu égyptienne originale de « calme pour calme », dit le chef-adjoint du bureau politique du Hamas.

S’exprimant sur ​​le site de quotidien palestinien Al-Quds, Moussa Abou Marzouk affirme que les membres du Hamas de la délégation palestinienne ne pouvaient pas quitter la bande de Gaza à l’Egypte « pour des raisons de sécurité. » Le Hamas est néanmoins représenté par trois délégués au Caire. En plus de Abu Marzouk, deux représentants du Hamas sont arrivés en Egypte en provenance du Qatar : Izzat al-Rishq et Muhammad Nasr.

Reformuler les exigences du Hamas dans les pourparlers de cessez-le-feu – dont Israël a décidé d’aller après la mort de la mort du soldat Hadar Goldin – Abou Marzouk affirme que « nous sommes intéressés à parvenir à un cessez-le-feu, la levée du siège, et pour notre peuple à vivre comme les autres nations sur la terre ; jouissant de la liberté de Voyage, l’importation et l’exportation. Il devrait y avoir aucune zone tampon ou [zones] vers laquelle on ne peut pas s’approcher « , dit-il.

Le Hamas ne pouvait pas accepter les conditions égyptiennes quand elles ont d’abord été présentées à la mi-juillet, explique Abu Marzouk, mais maintenant les Palestiniens étaient venus au Caire avec une liste unifiée de demandes.

« Si nous avions accepté l’initiative égyptienne à l’époque, beaucoup de choses se seraient imposées à nous que nous ne pouvons pas accepter aujourd’hui », dit-il.

– Elhanan Miller

Le chef de l’UNRWA condamne la frappe près de l’école

Après qu’un missile atterrisse près d’une école de l’UNRWA dimanche, le commissaire général Pierre Krähenbühl de l’organisation indique qu’Israël met en danger la vie dans la bande de Gaza, rapporte Politico.

« Ceci est, bien sûr, un autre incident qui génère à la fois choc et incrédulité devant le fait que cela pourrait arriver de nouveau », dit Krahenbuhl sur CBS.

« Mais, clairement, personne ne peut penser que parce que les armes ont été trouvées, cela peut être en aucune façon une justification pour bombarder d’autres écoles et mettre en danger la vie des personnes déplacées au milieu d’une zone de guerre », a-t-il ajouté.

Rick Perry : l’Amérique n’a pas assez soutenu Israël

Le gouverneur du Texas Rick Perry critique l’administration Obama pour avoir laisser « l’air entre nous et Israël » alors que l’Etat juif se bat contre le Hamas dans la bande de Gaza.

« Il y a eu des messages envoyés à la fois publiquement et en privé qui n’ont pas été forts dans leur soutien à Israël, » dit Rick Perry à Candy Crowley de CNN sur son émission du dimanche matin.

« Nous devons être debout avec Israël, l’envoi d’un message fort à ceux du Moyen-Orient qui attaquent cette démocratie, qu’ils sont notre allié, et qu’ils peuvent compter sur nous », souligne Perry.

Motos trouvées dans le tunnel du Hamas

Les soldats israéliens trouvent trois motos dans un tunnel près de Nahal Oz. Les forces de sécurité pensent qu’elles sont destinées à être utilisées dans une opération d’enlèvement.

Le Hamas dit qu’il essaie d’épargner les civils israéliens

L’aile militaire des Brigades Izz ad-Din al-Qassam du Hamas publient une déclaration indiquant que ses hommes armés ont tenté de frapper « autant que possible des cibles militaires [israéliennes], » en particulier les soldats et les bases et ont évité les cibles de frappe qui sont non militaires », à savoir civiles, rapporte la radio israélienne.

Plus de 80 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers Israël au cours des dernières 24 heures, indique l’armée israélienne, y compris au centre d’Israël – sa zone la plus peuplée – il y a seulement quelques heures.

Amsterdam : Plus d’un millier de manifestants pro-palestiniens

Plus d’un millier de personnes ont manifesté sans incidents dimanche à Amsterdam en soutien aux Palestiniens, réclamant la fin de l’offensive israélienne contre les groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza, a indiqué la police néerlandaise.

Les manifestants se sont rassemblés sur le Museumplein d’Amsterdam, en face du célèbre Rijksmuseum, avant de débuter vers 16h30 une marche dans les rues d’Amsterdam.

« Ils étaient entre 1 000 et 2 000″, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la police néerlandaise, alors que la télévision publique néerlandaise faisait état d' »au moins 4 000 » personnes.

Les manifestants brandissaient de nombreux drapeaux palestiniens ainsi que des pancartes sur lesquelles était écrit « Arrêtez l’attaque de Gaza », « Boycott Israël », et « Libérez la Palestine », selon des images publiées dans les médias néerlandais.

Avant de débuter leur marche, les manifestants se sont symboliquement laissés tomber par terre [die-in] alors que retentissaient des enregistrements de bombardements, selon la télévision publique néerlandaise NOS.

Ils avaient aussi placé de fausses pierres tombales sur le sol, portant des photos d’enfants tués depuis le début de l’offensive israélienne sur la bande de Gaza le 8 juillet.

La police néerlandaise était sur le qui-vive après deux manifestations controversées à La Haye au mois de juillet durant lesquelles des slogans antisémites auraient été scandés et des drapeaux associés aux jihadistes de l’Etat islamique (EI) brandis par des participants.

Deux hommes de 32 ans ont été interpellés jeudi pour leur rôle présumé dans une manifestation le 24 juillet. Ils sont soupçonnés d’incitation à la violence religieuse ou raciale.

Le maire de La Haye avait été fortement critiqué pour ne pas avoir pris de mesures pour empêcher ces chants antisémites présumés.

– AFP

Afrique du Sud : Des milliers de personnes rassemblées en soutien à Israël

Des milliers de personnes se rassemblent en soutien à Israël à Johannesburg, en Afrique du Sud. Le nombre de participants s’élevait à plus de 12 000.

Des milliers de personnes se rassemblent en soutien à Israël à Johannesburg, Afrique du Sud - 3 août 2014 (Crédit : autorisation)

Des milliers de personnes se rassemblent en soutien à Israël à Johannesburg, Afrique du Sud – 3 août 2014 (Crédit : autorisation)

Tirs de roquettes à l’intérieur d’une cour d’école israélienne

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza frappe dans le parc de l’école au sein du Conseil régional de Hof Ashkelon. Pas de blessés sont à déplorer.

Plus de 80 roquettes ont été tirées dimanche.

La Deuxième chaîne rapporte que les deux hommes blessés par une attaque au mortier dimanche après-midi étaient membres du mouvement hassidique Chabad qui étaient dans la région pour encourager les soldats qui se reposaient sur la frontière de Gaza.

Le Hamas, le Fatah et le Jihad islamique se mettent d’accord au Caire

La délégation palestinienne qui tenait des discussions au Caire sur un éventuel cessez-le-feu à Gaza est tombée d’accord dimanche sur un ensemble de demandes, dont la fin du blocus de l’enclave palestinienne, et l’a transmis au médiateur égyptien, selon des responsables.

Les représentants palestiniens, dont des membres de l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas et du Hamas, mouvement terroriste qui contrôle la bande de Gaza, doivent rencontrer les médiateurs égyptiens dans la soirée dimanche.

Ces derniers transmettront ensuite les demandes formulées par les Palestiniens à Israël, qui a refusé d’envoyer une délégation au Caire après avoir fait porter au Hamas la responsabilité de l’échec d’un cessez-le-feu de 72h de vendredi.

La délégation palestinienne, qui est parvenue dans la journée à une position commune, s’est mise d’accord sur ses demandes dont : « un cessez-le-feu, le retrait des troupes israéliennes de Gaza, la fin du siège de Gaza et l’ouverture des points de passage », a déclaré Maher al-Taher, un responsable du Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP).

Parmi les demandes figurent également l’augmentation de la zone de pêche autorisée à 12 miles nautiques et la libération de prisonniers palestiniens, a-t-il ajouté.

Un responsable du Hamas a confirmé l’accord. « Ce sont les points principaux, mais ils doivent être discutés avec les Égyptiens. J’espère que les choses se passeront bien ».

La relation entre le Caire, médiateur habituel dans les conflits qui opposent le Hamas à Israël, et le Hamas s’est largement dégradée depuis l’éviction en juillet 2013 du président islamiste Mohamed Morsi. Sa confrérie des Frères musulmans, proche du Hamas, est désormais interdite en Egypte, tout comme le groupe islamiste palestinien du Hamas.

L’Egypte avait proposé un cessez-le-feu dès les premier jours du conflit, entamé le 8 juillet avec le lancement de l’opération israélienne « Bordure protectrice » pour mettre fin aux tirs de roquettes du Hamas.

Le Hamas avait rejeté la proposition égyptienne, affirmant qu’il n’avait pas été consulté et que le plan de garantissait pas la fin du blocus imposé à Gaza depuis 2006.

– AFP

Les soldats Givati ont cherché Goldin jusqu’à 800 mètres dans le tunnel

Les soldats qui sont arrivés sur les lieux après que l’agent de la brigade Givati ​​Hadar Goldin a été capturé vendredi et a essayé de courir après les attaquants dans le tunnel, mais ils ont été incapables de déjouer l’enlèvement.

Les soldats ont fouillé 800 mètres dans le tunnel et ont trouvé des « éléments » qui étaient au centre de la détermination que Goldin était mort, rapporte la Deuxième chaîne.

Israël élimine le neveu de Mahmoud Mabhouh

Israël lève l’embargo sur la frappe de la nuit dernière sur le terroriste du Hamas et expert fabricant de bombes Ahmed Mabhouh, de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza.

L’oncle de Mabhouh Mahmoud Mabhouh, un haut commandant militaire du Hamas, a été éliminé, probablement par des agents israéliens, à Dubaï en 2010.

Dermer : Abbas a adopté les terroristes

L’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Ron Dermer dit que le président de l’AP Mahmoud Abbas a adopté les terroristes.

« Il faut lutter contre le terrorisme. Vous ne pouvez pas embrasser les terroristes. C’est malheureusement ce que le président Abbas a fait, » a dit Dermer à David Gregory sur l’émission de la chaîne NBC « Meet the Press ».

L’unité du gouvernement d’Abbas avec le Hamas était « une chose terrible pour la paix. Le chemin de la paix passe au dessus du Hamas ; il n’inclut pas le Hamas, » continue Dermer.

Les responsables de l’AP sont « maintenant malheureusement en alliance avec cette organisation terroriste, et c’est une organisation terroriste génocidaire. La charte du Hamas appelle à assassiner les Juifs dans le monde entier. J’espère qu’après cette série de combats soit terminée, que le président Abbas va abandonner le pacte qu’il a fait avec le Hamas, et qu’il va revenir à des négociations de paix » avec Israël.

Des centaines manifestent contre l’opération à Gaza à Lod

Des centaines d’Arabes israéliens et d’autres adversaires de l’opération militaire dans la bande de Gaza brandissent des drapeaux palestiniens dans la ville mixte judéo-arabe de Lod, et protestent contre la campagne du gouvernement.

Tsahal fait passer des biens vers Gaza

Les Etats-Unis « consternés » par le bombardement d’une école de l’ONU à Gaza

Washington s’est dit « consterné » par le nouveau bombardement d’une école de l’ONU à Gaza dimanche, où au moins dix personnes ont trouvé la mort, appelant Israël à « faire plus » pour éviter les victimes civiles, a indiqué la porte-parole du département d’Etat.

« Les Etats-Unis sont consternés par le bombardement honteux d’une école de l’UNRWA (l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens, ndlr) à Rafah », a déclaré Jennifer Psaki dans un communiqué.

« Nous insistons une nouvelle fois sur le fait qu’Israël doit faire plus pour respecter ses propres standards et éviter les victimes civiles ».

– AFP

Goldin identifié à l’aide de tests d’ADN

Le porte-parole de l’armée israélienne Peter Lerner a invoqué le temps qu’il avait fallu pour être sûr, grâce aux analyses ADN, que le sous-lieutenant Hadar Goldin était mort, et non pas tombé entre les mains d’un groupe palestinien au cours de combats dans cette ville du sud de la bande de Gaza.

Il a été tué « immédiatement au cours d’un échange de tirs » avec des Palestiniens et une partie de ses restes ont été retrouvés à l’entrée d’un tunnel creusé par le Hamas, a indiqué dimanche Peter Lerner.

Mais le soupçon d’enlèvement a déclenché une opération « automatique sur un vaste secteur », a-t-il dit. Puis les analyses ADN pour son identification ont « pris du temps ».

Le porte-parole n’a pas exclu que le Hamas ait récupéré une partie du corps du sous-lieutenant Hadar Goldin. « C’est une possibilité », a-t-il dit sans plus de détails.

– AFP

Tsahal visait des terroristes quand elle a tiré sur l’école de l’ONU

« L’armée israélienne a pris pour cible trois terroristes du Jihad islamique montés sur une moto à proximité d’une école de l’UNRWA à Rafah. Les forces de défense d’Israël examinent les conséquences » de cette frappe, a-t-elle dit dans un communiqué.

Gideon Saar : pas de levée du blocus tant que le Hamas est au contrôle à Gaza