Des résidents du kibboutz de Nirim se plaignent d’entendre des bruits de construction souterraine. L’armé a donc décidé de poursuivre ses recherches de tunnels destinés à des attaques dans cette zone.

Un résident de la communauté de la frontière d’Israël avec la bande de Gaza a décidé de se tourner vers une compagnie privée pour évaluer le site. Il a été conclu qu’un tunnel était bien en construction souterraine, entraînant une enquête de l’armée, selon une information de la Dixième chaîne mercredi.

L’enquête survient au milieu d’efforts constants du Hamas de reconstruire ses capacités offensives contre Israël, y compris le recrutement de nouveaux soldats, la reconstruction de nouveaux tunnels et la reconstitution de son arsenal de roquettes avec des roquettes de longue distance.

« Des entrées de côté vers un tunnel ont été identifiées avec une certitude de 70 %. La route du tunnel a été réalisée et marquée par des moyens géophysiques, soulignait le rapport privé. Les conclusions soutiennent les déclarations des résidents. »

Après que le rapport a été envoyé à des officiels de l’armée, ils ont décidé que des opérations de localisation du tunnel seront menées. Dans une lettre envoyée aux résidents du kibboutz, l’armée a déclaré que l’opération aurait lieu « dans les jours à venir ».

« De telles opérations ont eu lieu à plusieurs endroits le long de la périphérie de Gaza pendant un certain temps », a expliqué l’armée dans sa lettre, ajoutant que les enquêtes sont menées à chaque fois que l’information est reçue, que ce soit de résidents ou d’entreprises privées.

« Chaque information que l’armée parvient à obtenir sera rendue publique », a-t-on déclaré.

Le Times of Israel a annoncé en avril que le Hamas a commencé à utiliser des engins et des machines lourds pour accélérer le creusement de tunnels d’attaque depuis la bande de Gaza, sous la frontière israélienne.

L’équipement, selon des sources dans l’enclave palestinienne, inclut des petits bulldozers avec la capacité de manœuvrer dans des espaces étroits.

Le mois dernier, le Congrès a approuvé l’ajout d’un amendement à l’Act d’Autorisation de Défense Nationale permettant la recherche et le développement d’un système défense américano-israélien anti-tunnel.