Des vandales non-identifiés ont peint les mots « tuez les Juifs » ainsi qu’un slogan suprémaciste blanc sur des pierres tombales dans un cimetière de Cape Cod.

Plusieurs stèles ont été renversées à Oak Neck, le seul cimetière encore en activité dans le village de Hyannis, une localité se situant à un peu plus de 110 kilomètres au sud-est de Boston, a rapporté Fox25 la semaine dernière.

Oak Neck, qui s’étend sur deux hectares environ, n’est pas un cimetière juif.

La police de Barnstable a lancé une enquête sur ce qu’elle considère être un crime de haine, a fait savoir Fox25.

Certaines stèles ont été renversées à leur base, d’autres arborent des graffitis réalisés à l’aide de peinture en aérosol. Environ une douzaine de pierres tombales ou plus ont été déboitées ou vandalisées. Les officiers de police ont été la cible de certains graffitis.

Une stèle a été dégradée par le chiffre 666, un nombre mis en avant par les groupes sataniques.

Le chiffre « 4.20 » a été peint sur une autre, ostensiblement en référence à l’anniversaire de la naissance d’Adolf Hitler.

Cet incident survient dans un contexte d’augmentation des crimes de haine dans certaines parties des Etats Unis à la suite des élections du mois de novembre.

Le département de la police de New York a indiqué avoir constaté une hausse dramatique des crimes de haine à la suite de l’élection de Donald Trump. La majorité de ces incidents prennent pour cible les Juifs.

Il y a eu une augmentation de 115 % des crimes motivés par les préjugés dans la ville de New York City au cours du mois qui a suivi les élections, les Juifs ayant été visés dans 24 des 43 incidents qui ont été recensés. Ce chiffre représente trois fois le nombre des incidents qui avaient été enregistrés au mois de novembre 2015, rapporte le New York Observer.

La police de New York a enquêté sur environ 360 crimes de haine en 2016, ce qui représente une hausse de 35 % par rapport à 2015, selon The Economist.

Trump le mois dernier s’est dit “très attristé” d’entendre les violences commises par certains de ses partisans contre les minorités.

« Si cela peut aider, je vais le dire je vais le répéter directement devant les caméras : Arrêtez », s’est exclamé Trump dans l’émission “60 minutes” de CBS.