La construction dans les implantations nuit à Israël et aux négociations avec les Palestiniens, analyse la chef des négociations d’Israël et la ministre de la Justice Tzipi Livni (Hatnua) vendredi, faisant écho aux déclarations faites un peu plus tôt par l’envoyé spécial de Washington aux pourparlers, Martin Indyk.

Livni, répondant aux commentaires d’Indyk selon lesquels les colonies du gouvernement israélien ont saboté les pourparlers, explique à Kol Israel vendredi matin qu’elle appréciait son collègue américain et qu’elle devait être honnête.

« La construction de colonies nuit à Israël, elle nuit aux Palestiniens, elle nuit aux négociations », continue-t-elle.

Livni rajoute qu’elle pouvait défendre Israël contre les efforts de de-légitimation autour du monde, mais ne pouvait ni « expliquer ni défendre la construction de colonie et son expansion ».

La ministre de la Justice a aussi eu des mots durs envers ceux qu’elle considère avoir eu une influence sur l’empêchement d’un accord avec les Palestiniens.

« Il y a un groupe idéologique et endurci, basé en Judée et en Samarie, dans certaines colonies, qui veut nous empêcher de vivre ici de manière raisonnable. Il s’oppose aux valeurs israéliennes auxquelles nous croyons. Et au niveau politique, ils sont ceux qui [ont saboté] un
accord », s’insurge Livni, dans la foulée de la récente vague d’attaques du « Prix à payer » en Cisjordanie, dans les villages arabes et les sites israéliens.