L’Union européenne a appelé mardi Israël à une opération « proportionnée » et « conforme aux lois humanitaires internationales » à Gaza, alors que son offensive a déjà fait 620 morts palestiniens.

« L’UE appelle toutes les parties à mettre en œuvre de bonne foi un cessez-le-feu immédiat », a indiqué le Conseil des Etats dans un communiqué à l’issue d’une réunion des ministres européens des Affaires étrangères.

L’UE « condamne les tirs de roquettes vers Israël par le Hamas », des actes « criminels et injustifiables ». Elle appelle le Hamas à « cesser immédiatement ces actions et à renoncer à la violence ».

Elle condamne « la perte de centaines de vies de civils, parmi lesquels beaucoup de femmes et d’enfants ». « Tout en reconnaissant le droit légitime d’Israël à se défendre contre les attaques, l’UE souligne que l’opération militaire israélienne doit être proportionnée et conforme aux lois humanitaires internationales ».

L’UE souligne aussi la « nécessité de protéger les civils à tout moment ». Elle est « particulièrement consternée par le coût humain (…) à Chajaya », banlieue à l’est de la ville de Gaza où plus de 70 personnes ont été tuées dimanche, et « profondément préoccupée par la détérioration rapide de la situation humanitaire ».

Pour les Européens, « l’escalade tragique des hostilités confirme que le statu quo est intenable dans la bande de Gaza ». « Tout en reconnaissant les besoins légitimes de sécurité d’Israël, l’UE souligne la nécessité de s’occuper de la situation humanitaire et socio-économique à Gaza, en appelant de nouveau à « l’ouverture immédiate, durable et inconditionnelle des points de passage pour l’aide humanitaire, les produits commerciaux et les personnes vers et depuis la bande de Gaza », conformément aux résolutions des Nations unies.