Umm al-Hiran : Netanyahu demande aux députés arabes de “cesser de souffler sur les braises”
Rechercher

Umm al-Hiran : Netanyahu demande aux députés arabes de “cesser de souffler sur les braises”

Le Premier ministre affirme qu’Israël ne permettra pas aux extrémistes d’empêcher la police de faire respecter la loi

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 25 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 25 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répondu à l’attaque présumée à la voiture bélier qui s’est déroulée mercredi matin, dans le village bédouin d’Umm al-Hiran. Un policier et le conducteur de la voiture ont été tués.

« Je présente mes condoléances à la famille du premier sergent Erez Levi. Erez était un policier extraordinaire, le fils d’un policier, et il a été tué ce matin dans une attaque à la voiture bélier », a déclaré Netanyahu dans un communiqué.

« Nous combattons ce phénomène meurtrier, qui a frappé Israël et le monde. L’Etat d’Israël est, par-dessus tout, un état de droit, dans lequel la loi sera appliquée de manière égalitaire », a-t-il déclaré.

« Non seulement cet incident ne nous intimide pas, mais il nous renforce, il renforce notre détermination, pour faire appliquer la loi partout », a-t-il ajouté.

Erez Levi, policier de 34 ans, a été tué dans une attaque à la voiture bélier dans le village bédouin d'Umm al-Hiran, dans le désert du Néguev, le 18 janvier 2017. (Crédit : police israélienne)
Erez Levi, policier de 34 ans, a été tué dans une attaque à la voiture bélier dans le village bédouin d’Umm al-Hiran, dans le désert du Néguev, le 18 janvier 2017. (Crédit : police israélienne)

L’incident a eu lieu pendant des manifestations contre les démolitions de maisons du village. Ayman Odeh, député à la tête de la Liste arabe unie, a été blessé pendant les affrontements.

« Je demande à tous, et d’abord et avant tout aux députés du Parlement israélien, d’agir avec responsabilité, de cesser de souffler sur les braises et de cesser d’inciter à la violence. La population bédouine fait partie de nous, nous voulons l’intégrer dans la société israélienne et non la radicaliser », a ajouté Netanyahu.

« Les forces de police agissent avec autorité et autorisation, et personne ne les empêchera de remplir leur mission », a conclu le Premier ministre.

Une vidéo des évènements de ce matin semblait montrer qu’un policier avait tiré sur la voiture avant que celle-ci n’accélère vers les forces de l’ordre.

Netanyahu a également rencontré pour une « évaluation de la situation » le chef de la police israélienne, Roni Alsheich, et le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan.

Le chef de la police israélienne, Roni Alsheich, a de son côté fustigé les dirigeants arabes pour leur réaction à l’attentat à la voiture-bélier

Durant l’enterrement du Sergent Erez Levi, Alsheich a déclaré : « Malheureusement, des dirigeants spécifiques du secteur [arabe] choisissent d’inciter à la violence au lieu de condamner l’attaque terroriste. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...