Le militant d’extrême droite Hervé Lalin, dit Ryssen, a été condamné vendredi dernier à six mois d’emprisonnement pour des messages antisémites et racistes publiés sur Twitter et Facebook, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Le tribunal correctionnel de Paris l’avait condamné le 7 septembre 2016 à un an ferme pour ces délits de provocation à la haine et injure raciale, mais Hervé Lalin, absent à ce premier procès, avait fait opposition contre ce jugement, ce qui lui a permis d’être rejugé.

Le tribunal a estimé que les messages poursuivis, publiés en 2014 et 2015, étaient « à l’évidence de nature à provoquer un sentiment d’hostilité » contre les juifs et, concernant l’un d’eux, les Noirs.

Plusieurs messages font état « de la nécessité de mettre en place directement des mesures de discrimination » contre les juifs, « étoile jaune, tenue spécifique à caractère humiliante et dégradante », et l’un d’eux va jusqu’à « dénier l’appartenance de la personne de confession juive à l’humanité » en la comparant à « une chose », soulignent notamment les juges.

Hervé Lalin a par ailleurs été condamné pour injure pour un montage représentant une fausse publicité pour un médicament censé « guérir du judaïsme ».

Le tribunal a ordonné le retrait des messages litigieux et a condamné le prévenu à verser 1 000 euros chacune à trois associations partie civile, Licra, SOS Racisme et Avocats sans frontières.

Hervé Lalin a déjà été condamné à maintes reprises.