Un élève de 5ème de l’école de Harvard-Westlake à Los Angeles, Jordan Elist, a passé de nombreuses heures de son service communautaire obligatoire à faire du bénévolat à la banque alimentaire locale.

Le problème de l’insécurité alimentaire est devenu « très très cher à mon cœur », raconte-t-il. « Avoir faim est quelque chose que tout le monde peut comprendre ».

Quand les donations aux banques alimentaires ont commencé à s’épuiser, il a trouvé une solution pour les aider.

Il a crée une ONG Save a Bottle, Save a Live, qui collecte de l’argent pour acheter de la nourriture en recyclant les bouteilles et les canettes.

Elist a mis à contribution et distribué des sacs spéciaux à ses amis, ses camarades de classes et voisins pour collecter les déchets recyclables.

Allant de maisons en maisons, ils ont fini par faire les plusieurs centaines de maisons de la communauté.

Durant ces six ans d’existence, Elist estime que Save a Bottle, Save a Live a réuni à peu près 30 000 dollars en collectant approximativement 450 000 bouteilles et canettes.

Maintenant étudiant en première année à l’université de Californie du Sud, où il étudie le business administration et les relations internationales, Elist, 19 ans, a gagné le prix DillerTeen Tikkoun Olam de 2013 pour son travail dans le bénévolat.

Ce prix, a-t-il déclaré, l’a motivé à développer son organisation et rechercher des partenariats avec des entreprises locales, incluant Starbucks.

« Recycler était une manière cool d’obtenir de l’argent et d’aider à préserver l’environnement, même avec un acte simple, on a eu un gros impact » raconte Elist.

Elist a raconté à JTA avec quels visionnaires il aimerait déjeuner, ses pensées sur les adolescents qui rendent service à la communauté et quel plat juif il préférait.

Si vous pouviez déjeuner ou prendre un café avec quelqu’un et lui dire à propos de Save a Bottle, Save a Life, qui est ce que ça serait ?

Warren Buffett et Bill Gates. Ils sont à la fois visionnaires dans leurs domaines professionnels et humanitaires.

Je leur parlerais de la vision que j’ai pour développé Save a Bottle, Save a live, comme un partenariat avec la Fondation Bill & Melinda Gates .

Qui ou quels ont été les plus grandes influences dans votre vie ?

Certainement Sinaï Akiba et Temple Sinaï pour m’avoir instillé, à un âge précoce, les valeurs juives de Tikkoun olam et de la Tsédaka. Mon lycée, Harvard- Westlake, pour avoir mis l’accent sur le service à la communauté.

Quels conseils donneriez-vous à d’autres jeunes qui essayent de remplir les conditions de service à la communauté de leur école ?

Tout d’abord, le service communautaire ne doit pas être une exigence ; il devrait être quelque chose que vous faites par pur plaisir. Quand vous voyez une nécessité, agir pour faire la différence. Une seule personne peut faire une énorme différence.

Pouvez-vous partager avec nous une expérience juive significative que vous avez eu ?

L’été dernier, quand je suis allé en Israël avec Birthright. C’était la première fois que j’allais [en Israël] sans ma famille et avec un groupe de parfaits étrangers. Ce voyage m’a permis d’évoluer et était très informatif.

Quel genre de choses que vous aimez faire pour vous amuser ?

J’aime beaucoup jouer au pick-up de basket-ball et je suis un grand fan des Lakers. J’aime aussi jouer du piano.

Avez-vous une nourriture juive préférée ?

J’aime vraiment la nourriture juive perse de ma mère, en particulier son poulet Gondi, il est délicieux.