Cela faisait des années que Matthew Baratz écoutait son professeur et mentor à l’école hébraïque, Steve Grassman, raconter les histoires d’enfants et d’adultes victimes de tumeurs au cerveau.

« On m’avait dit qu’elles [les tumeurs au cerveau] étaient très communes, mais je n’y avais jamais prêté attention, » révèle Baratz, un jeune étudiant de 17 ans, originaire de Phœnix en Arizona.

Puis, il y a trois ans, le grand-père maternel de Baratz est devenu l’une de ces victimes. Cette connexion personnelle avec la maladie a inspiré le jeune homme à s’engager avec les « Students Supporting Brain Tumor Research » [Les étudiants soutenant la recherche sur les tumeurs au cerveau – SSBTR]. Cette année, il a décidé de devenir membre du conseil de la branche d’Arizona de l’organisation.

« Je me le devais à moi-même, et à Steve, » explique Baratz.

Glassman a fondé SSBTR en 2002. L’organisation est aujourd’hui la plus grande organisation à but non-lucratif gérée par des étudiants en Arizona. L’organisation collecte des fonds pour la recherche sur les tumeurs au cerveau.

Les étudiants s’informent à propos de la maladie en observant des opérations chirurgicales, en visitant des laboratoires de recherche et en assistant à des séminaires d’éminents scientifiques.

Cette année, Baratz a aidé à organiser des réunions mensuelles de volontaires et a mis en place des événements musicaux. Il a également trouvé des sponsors privés pour la marche annuelle des SSBTR, qui s’est déroulée sur le campus d’une école à Phoenix le 22 février. L’événement a rapporté presque 50 000 dollars, et Baratz a personnellement remercié les 3 500 participants lors de la cérémonie d’ouverture.

En dernière année à l’Arizona School for the Arts à Phœnix, Baratz joue du piano et de la guitare, sans avoir suivi de cours. Il voudrait étudier l’industrie de la musique ou la technologie de la musique dans une université de son choix.

« J’ai pu jouer [avec SSBTR], et ça m’a été utile lors de ma dernière année, » révèle Baratz. « Je me suis lié d’amitié avec mon mentor et fait la fierté de ma mère ! »

JTA a interrogé Baratz au sujet de son nouveau statut d’homme juif, ses mets juifs traditionnels préférés et ses goûts musicaux éclectiques.

Pouvez-vous nous raconter un moment de votre vie juive qui vous a marqué ?

Pendant ma confirmation, j’ai pu revoir les personnes qui étaient présentes à ma bar-mitzva, et j’ai réalisé à quel point j’étais heureux de cette transformation. Cela m’a fait comprendre que la transition ne se faisait pas en une nuit et que ma bar-mitzva n’était que le début.

Quelle est votre fête juive préférée ?

Hanouccah, mais ça n’a rien à voir avec les cadeaux. J’aime juste les latkes que ma mère prépare. C’est vraiment pour la nourriture !

Maintenant que vous allez être diplômé, quels conseils donneriez-vous à vos successeurs au Students Supporting Brain Tumor Research ?

Rencontrez le plus de personnes possible, parce que vous ne savez jamais comment une personne peut se rendre utile. Tout le monde a un contact , et il y a plus d’opportunités à saisir pour augmenter la portée de votre travail.

Que voulez-vous faire plus tard ?

Je voudrais être producteur de maison de disques. Collaborer avec quelqu’un dans le domaine de la musique est un lien merveilleux.

Qui écoutez-vous dans votre bibliothèque iTunes ?

Dr. Dre, Cashmere Cat, Flume, Empia, Jon Bellion, Major Lazer.

Que faites-vous pour vous détendre ?



J’aime courir, écouter de la musique, jouer au ping-pong. J’aime aussi décorer ma chambre.