Selon le chef sortant de la DIA Michael Flynn, le groupe pourrait faire place à l’État islamique (IS)

S’exprimant lors d’une conférence de sécurité de haut niveau à Aspen, Colorado, le dirigeant sortant de la Defense Intelligence Agency américaine Michael Flynn prévient contre les dangers de la destitution du Hamas, alléguant que son remplaçant pourrait être encore pire.

« Si le Hamas était détruit et évincé, nous pourrions probablement nous retrouver avec bien pire », a prévenu le lieutenant général Flynn, lors de la conférence samedi, selon l’agence Reuters.

Il avertit que l’État islamique (IS), qui contrôle des zones de Syrie et d’Irak, ou un autre groupe de la même férocité pourrait prendre sa place.

Flynn a également affirmé être pessimiste quant à l’avenir du Moyen-Orient. « Est-ce qu’il y aura une paix au Moyen-Orient ? Pas pendant ma durée de vie », dit-il.

En juin, l’Egypte a arrêté 15 hommes qu’elle affirme appartenir à l’Etat islamique, alors qu’ils voulaient atteindre la péninsule du Sinaï via Rafah. En outre, des vidéos ont été postées sur YouTube montrant des hommes masqués portant allégeance à l’IS et tirant des roquettes sur Israël.

Le Hamas refuse la présence de membres de l’IS dans la bande de Gaza.

Le nombre de Palestiniens tués a atteint 1 047 et plus de 6 000 blessés en 19 jours de combats, ont déclaré des responsables médicaux de Gaza, contrôlée par le Hamas.

Quarante-trois soldats israéliens et trois civils ont également été tués.