En plein milieu de la nuit, un père vivant en Arizona a découvert un Israélien alcoolisé, qui s’était introduit chez lui, et qui tenait dans ses bras sa fille de 2 ans, a signalé le Washington Post dimanche.

L’Israélien, identifié comme Oren Aharon Cohen, âgé de 34 ans, a expliqué plus tard qu’il avait bu avec une amie habitant dans la même communauté résidentielle à accès restreint, qu’il est sorti fumer une cigarette et qu’apparemment il est entré par la mauvaise porte car il faisait noir et qu’il était très ivre.

Cohen a ajouté qu’il se souvenait d’avoir vu un « nain » dans une pièce sombre avec qui il a joué. La description du « nain » correspond à celle de la fille de 2 ans.

Le père, dont l’identité n’a pas été révélée, est originaire de la ville de Tempe. Il aurait été réveillé vers 2h30 jeudi par les bruits que faisait sa fille qui pleurait.

La police intervenant dans un appartement de l'Arizona dans lequel un père a trouvé un Israélien ivre tenant sa petite fille en plein milieu de la nuit, le 15 décembre 2016 (Crédit : Capture d'écran YouTube).

La police intervenant dans un appartement de l’Arizona dans lequel un père a trouvé un Israélien ivre tenant sa petite fille en plein milieu de la nuit, le 15 décembre 2016 (Crédit : Capture d’écran YouTube).

Il s’est levé pour voir si elle allait bien et dans son salon a découvert un étranger qui tenait l’enfant sur ses genoux.

« Je suis ton ami », lui aurait assuré l’homme, en jetant la petite fille sur le canapé.

Les rapports de police décrivent une lutte de 10 minutes entre le père et Cohen, a déclaré le Post.

Selon la police, la mère de l’enfant a appelé le 911 tandis que le père a essayé d’empêcher Cohen de fuir.

Cohen a réussi à s’échapper et à atteindre le parking du complexe résidentiel avant que le père ne le rattrape. La police de Tempe a dû utiliser un pistolet paralysant pour pouvoir arrêter Cohen parce qu’il aurait résisté aux ordres des officiers de police.

Les parents ont expliqué plus tard à la police qu’ils étaient sûrs qu’ils avaient verrouillé les portes de leur appartement avant d’aller se coucher, a précisé ABC15 Arizona.

Cohen a été arrêté et mis en accusation pour cambriolage au deuxième degré, d’agression grave et enlèvement.

Selon les documents du tribunal, c’est un citoyen israélien qui est aux États-Unis légalement avec un passeport valide.

Les chaussures de Cohen ont été retrouvées dans la chambre de l’enfant, son manteau entre le matelas et le mur, et son passeport était sur le sol près du pied du lit, a précisé la police.

Il a utilisé les toilettes dans l’appartement et a bu du jus d’orange du réfrigérateur.

Le complexe d'appartements résidentiels à accès restreint à Tempe, en Arizona, dans lequel Oren Aharon Cohen est accusé de s'être introduit, le 15 décembre 2016 (Crédit Capture d'écran d'une vidéo YouTube publiée le 15 décembre 2016)

Le complexe d’appartements résidentiels à accès restreint à Tempe, en Arizona, dans lequel Oren Aharon Cohen est accusé de s’être introduit, le 15 décembre 2016 (Crédit Capture d’écran d’une vidéo YouTube publiée le 15 décembre 2016)

La petite fille de 2 ans portait encore le même pyjama et la même couche qu’elle portait lorsqu’elle est allée se coucher, a précisé le père de l’enfant.

Cohen a affirmé « avec 100 % de certitude qu’il n’a pas ou n’a engagé d’actes sexuels avec la victime de cet incident », selon le rapport de police.

« Une fois que l’on a expliqué à Oren que la victime dans cet incident était une fille de 2 ans, il a été très bouleversé et s’est mis à pleurer. Oren a affirmé qu’il ne blesserait jamais un enfant et ne se souvient pas des détails de cet incident parce qu’il était ‘en état d’ivresse’ ».

Cohen est détenu dans une prison du comté de Maricopa et la caution a été fixée à 250 000 dollars. Il a déclaré à la police qu’il voulait retourner en Israël, selon des documents judiciaires.

Dans une vidéo enregistrée de sa première comparution vendredi, on a précisé à Cohen qu’il avait le droit de garder le silence, parce que tout ce qu’il pourrait dire pourrait être utilisé contre lui.

« Oui, mais je n’ai rien fait, c’est pourquoi je veux dire quelque chose », a-t-il expliqué.

« Je suis allé rendre visite à une amie. Elle s’appelle Carolina. Elle vit dans ce complexe [résidentiel]. Nous avions beaucoup bu dans sa maison. Nous sommes allés dehors – je suis sorti fumer une cigarette. Je suppose que j’ai eu un trou noir. J’ai pris la mauvaise porte et c’est pourquoi vous m’inculper [pour] cambriolage ? Je suis allé dans le mauvais appartement ».

« Je ne savais pas ce qui se passait, il faisait noir. Et je pense que c’est là que j’ai vu ce petit nain. Il ressemblait à un nain et j’ai cru que c’était un nain ».

En réponse aux allusions qu’il aurait pu avoir touché la petite fille de façon inappropriée, Cohen a répondu : « je ne ferais jamais rien de semblable. Mon père est un délinquant sexuel. Je ne ferais jamais rien de semblable ».

Alors qu’on l’emmenait en prison, Cohen a déclaré à la chaîne ABC15Arizona qu’il était désolé pour ce qui s’était passé.

Cohen, qui sera représenté par un avocat commis d’office, comparaîtra ensuite devant les tribunaux jeudi et une audience préliminaire est prévue pour le 27 décembre.