L’ancien grand rabbin séfarade d’Israël, Eliyahu Bakchi Doron, a été reconnu coupable lundi d’avoir délivré de faux certificats de rabbins à des policiers et militaires leur permettant de bénéficier de salaires plus élevés.

Bakchi Doron, grand rabbin séfarade entre 1993 et 2003, avait donné son approbation pour qu’environ 1 500 policiers et militaires obtiennent un diplôme de rabbin, même s’il était conscient qu’ils ne remplissaient pas les critères requis, a conclu le tribunal de Jérusalem dans son jugement.

Il n’a pas reçu directement de pots-de-vin pour ses services, mais ces membres des forces de sécurité ont pu, grâce à cette fraude, obtenu indûment des salaires plus élevés, causant un préjudice à l’Etat.

La condamnation de Bakchi Doron, entre autres pour fraude et abus de confiance, intervient deux semaines après l’incarcération d’un autre ex-grand rabbin condamné pour des faits de corruption.

L'ancien grand rabbin ashkenaze d'Israël Yona Metzger (Crédit: Marko/Flash90)

L’ancien grand rabbin ashkenaze d’Israël Yona Metzger (Crédit: Marko/Flash90)

Yona Metzger, qui a été le grand rabbin ashkénaze entre 2003 et 2013, avait été condamné en février à quatre ans et demi de prison ferme pour avoir touché des pots-de-vin de plus de 1,8 million d’euros. Il avait notamment détourné à son profit des dons faits à des associations.

Israël a deux grands rabbins, un ashkénaze pour les juifs originaires d’Europe et un séfarade pour les juifs orientaux. Ils supervisent l’activité des tribunaux rabbiniques qui ont le monopole sur les mariages et les divorces pour les juifs en Israël.