Un citoyen arabe d’Israël de la ville du Néguev d’Hura a été arrêté fin Avril. Il a aidé deux membres de sa famille à quitter Israël, entrer en Syrie et rejoindre les rangs d’un groupe affiliés à al-Qaïda dans les Etats islamiques d’Irak et la Syrie, a annoncé le service de sécurité du Shin Bet mardi.

Idris Abu Alqayan, 23 ans, a été arrêté le 28 Avril et inculpé le 15 mai de complot en vue de commettre un crime et d’aide à la sortie illégale du pays.

Abu Alqayan, un salafiste, a aidé à planifier et à payer pour le voyage de son frère Othman et de son cousin Shafiq de la Turquie à la Syrie. Avec l’aide des médias sociaux, selon le Shin Bet, il a également aidé les deux citoyens israéliens à établir des liens avec les combattants islamistes aux points de vu similaires en Syrie.

La guerre en Syrie a provoqué 165 000 morts et a poussé des millions de Syriens à fuir vers les pays voisins comme la Jordanie et la Turquie.

Expliquant que le phénomène de citoyens israéliens quittant Israël pour aller combattre en Syrie aux côtés des forces anti-Assad est « habituel », le Shin Bet indique que c’est la première fois que les citoyens du Néguev agissent de la sorte.

Le Centre Meit Amit d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme a publié un rapport plus tôt ce mois-ci affirmant qu’il ya actuellement plus de 5000 combattants arabes étrangers qui font la guerre en Syrie et qu’ils constituent «la colonne vertébrale» des organisations extrémistes comme le Jabhat al-Nosra et ISIS.

« Le phénomène est dangereux parce que tous ceux qui entrent dans cette arène reçoivent une formation militaire, sont exposés à l’idéologie extrémiste du djihad mondial, et il y a le risque qu’ils soient utilisés, au final, pour mener à bien des attaques terroristes contre l’État d’Israël », a déclaré le Shin Bet.