Un Arabe israélien a été condamné à 15 mois de prison par un tribunal israélien pour avoir participé en Syrie à un entraînement au sein du Front Al-Nosra, un groupe affilié à Al Qaïda, a-t-on appris mardi 11 février de sources judiciaires.

Abdel Kader Taleh, âgé de 27 ans, a été reconnu coupable « d’entrée en pays ennemi » et « d’entraînement illégal au combat ». Les accusations de « contact avec un agent étranger » ont en revanche été abandonnées dans le cadre d’une négociation de peine.

Originaire de la localité arabe de Tayibe, le jeune homme avait été arrêté par le service de sécurité intérieure en juillet 2013, à son retour de Syrie.

Selon le compte-rendu du procès, il a passé trois jours dans un camp d’entraînement en Syrie avant de se rétracter et de rentrer chez lui.

Le procureur a insisté dans son réquisitoire sur le danger que représente l’enrôlement de volontaires arabes israéliens dans des groupes djihadistes en Syrie où ils « reçoivent une formation idéologique et militaire qu’ils pourraient ensuite exploiter pour commettre des attentats contre des cibles israéliennes ».

La communauté des Arabes israéliens, s’élevait à         160 000 en 1948, elle compte aujourd’hui plus de 1,4 million de personnes, soit 20 % de la population totale

Selon un rapport de l’institut du Centre Meir Amit d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme, un institut privé basé près de Tel-Aviv, au moins 20 arabes israéliens combattent actuellement en Syrie, et trois ont été arrêtés à leur retour depuis 2012.

La communauté des Arabes israéliens, estimée à 160 000 Palestiniens en 1948, compte aujourd’hui plus de 1,4 million de personnes, soit 20 % de la population totale.

Selon l’acte d’accusation, il avait été approché par des sympathisants d’Al Qaïda lors de ses études de pharmacie en Jordanie, avant de rejoindre des combattants d’Al Nosra dans le nord de la Syrie, via la Turquie.

« Faire le Djihad en Syrie devait être une étape cruciale sur la voie de la libération de Jérusalem et de la Palestine », a déclaré le prévenu, selon le rapport d’audience.