Rabiya Shahade, 26 ans, citoyen israélien de Nazareth, combattrait en Syrie dans les rangs du groupe djihadiste radical État islamique et se trouverait là-bas depuis environ un an.

Shahade, connu sous le nom d’Abu Musaav Alsafuri en Syrie, avait, selon un article du Yediot Aharonot paru dimanche, des amis chrétiens et juifs amis avant de se radicaliser.

Il a laissé en Israël une femme et son fils nouveau-né.

Un ami de lycée de Shahade a déclaré au journal qu’il était « l’un des meilleurs élèves de la classe, et excellent dans presque tous les sujets ».

Shahade était « un bon gars en général… Il n’a jamais fait de mal à personne et avait même des amis juifs avec qui il était en contact régulier », ajoute l’ami.

Selon l’article, Shahade était un étudiant prometteur avant son départ pour la Syrie. D’après une autre connaissance, « un changement soudain » s’est opéré chez Shahade, qui « commençait à agir étrangement et s’asseyait seul », mais assurait qu’il allait bien.

Ses amis ont essayé de l’aider, mais « après un mois il est parti sans explication. Lorsque nous avons entendu il est allé en Syrie, nous ne pouvions le croire ».

Des vidéos montrant Shahade circulent sur les sites djihadistes, et selon une connaissance, il a pris des contacts il y a quelques mois via Facebook, où il confirme qu’il se trouve en Syrie et qu’il est affilié à l’Etat islamique.