Un ancien dirigeant de BNP Paribas North America a déposé une poursuite fédérale alléguant qu’il a été licencié par la banque après s’être plaint d’une vidéo de formation qui comportait des images liées au nazisme.

Jean-Marc Orlando a déclaré dans la plainte déposée vendredi à la Cour de district de Manhattan qu’on a mis fin à ses fonctions après qu’il se soit plaint d’une vidéo dépeignant une banque concurrente comme Hitler, a rapporté Reuters. Orlando, qui a été congédié en 2012, avait travaillé dans la banque pendant 18 ans, y compris en France.

Selon l’agence Reuters, il demanderait de 40 millions de dollars de dommages et intérêts.

Orlando, qui est juif orthodoxe, a fait savoir au cours du procès que la vidéo représentait son « pire cauchemar ». D’autres gestionnaires et lui-même avaient dû regarder la vidéo lors d’une réunion de formation à Amsterdam en 2011.

Selon les éléments, la vidéo créée par les salariés de BNP parodiait le film de 2004 La Chute, qui dépeint les derniers jours de régime nazi d’Adolf Hitler.

Après les plaintes d’Orlando au sujet de la vidéo, la banque lui aurait donné une « évaluation anormalement mauvaise ».

Une porte-parole de BNP à New York a déclaré à Reuters qu’elle n’avait pas vu de copie de la plainte et que, d’autre part, la banque ne commentait pas les litiges en cours.