Un Israélien a été légèrement blessé mercredi dans une attaque à la voiture bélier dans le Gush Etzion, en Cisjordanie, a annoncé l’armée.

Le conducteur du véhicule a été mortellement blessé par les soldats qui étaient présents sur place, a précisé un porte-parole de l’armée.

Un porte-parole de l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem a déclaré qu’un terroriste palestinien avait été admis à l’hôpital dans un état critique après avoir été soigné sur les lieux de l’attaque par les secouristes militaires.

Son décès a été prononcé peu après son arrivée, a annoncé un porte-parole de l’armée.

L’identité du terroriste n’a pas été immédiatement publiée. Une photographie de la scène publiée sur les réseaux sociaux montre une voiture avec une plaque d’immatriculation palestinienne.

Les secouristes de Magen David Adom (MDA) ont soigné l’Israélien blessé, qui souffrait d’une blessure à la tête après avoir été touché par la voiture.

Selon MDA, la victime a une soixantaine d’années, et a lui aussi été soigné sur place avant d’être transporté à Shaare Zedek.

Le carrefour du Gush Etzion a été la scène de nombreuses attaques contre des civils et des soldats ces deux dernières années.

Même si une chute marquée des violences a été enregistrée ces derniers mois par les responsables de la sécurité, 40 Israéliens, deux Américains, une Britannique, un Palestinien et un Erythréen ont été assassinés dans des attaques au couteau, à main armée et à la voiture bélier depuis octobre 2015.

Selon les chiffres de l’AFP, quelque 250 Palestiniens, un Jordanien et un migrant soudanais ont également été tués, la plupart d’entre eux pendant qu’ils menaient des attaques contre des Israéliens, selon Israël, et beaucoup d’autres pendant des affrontements avec les troupes en Cisjordanie et à la frontière gazaouie, ainsi que pendant des bombardements israéliens sur la bande de Gaza.

La série d’attentats palestiniens qui a commencé à l’automne 2015 a été surnommée l’intifada des « loups solitaires », car beaucoup des attaques ont été menées par des individus qui n’étaient pas liés à des groupes terroristes.