Une cellule du Hamas prévoyait de faire sauter une bombe ciblant des troupes de l’armée israélienne, sur une route principale reliant Jérusalem et Tel Aviv, ont révélé les services de sécurité Shin Bet, lundi.

Les membres de la cellule faisaient partie d’un plus grand groupe de 15 suspects, tous originaires du village de Bayt Ur a-Tachta en Cisjordanie, et qui ont récemment été arrêtés.

Les autres suspects sont actuellement détenus pour avoir lancé des cocktails Molotov et des pierres sur des voitures israéliennes qui roulaient sur la route 443, sujet à une recrudescence d’attaques.

L’autoroute, l’une des deux voies reliant Tel Aviv à la capitale, passe à travers la Cisjordanie sur 16 kilomètres, du poste de contrôle Maccabim jusqu’à la périphérie de Jérusalem.

Au début du mois, l’unité Magen de la police israélienne, inquiète de l’aspect imprévisible des attaques, a décrété la route interdite d’accès aux ministres du gouvernement.

Masab Ibrahim Badran, 27 ans, a admis lors de son interrogatoire qu’il avait créé la cellule du Hamas et que ses membres s’entraînaient à assembler des dispositifs explosifs.

Les deux autres membres de la cellule étaient Muhammad Rabah Omar, 31 ans, et Salah Khaled Suleiman, 26 ans.