Un chauffeur de taxi arabe de Jérusalem a été attaqué lundi soir, après que des manifestants aient bloqué une route à l’entrée de la capitale, créant un embouteillage.

La police a déclaré qu’ils ont arrêté quatre garçons âgés de 13 ans qui se sont mis à jeter des pierres sur le taxi.

Les manifestants, qui semblaient compter une dizaine de personnes – comme on le voit dans une vidéo de l’incident – ont organisé une manifestation impromptue appelant à l’action du gouvernement après que le soldat Almog Shiloni, 20 ans, et que Dalia Lemkus, 24 ans, aient été tués dans des attaques terroristes distinctes le même jour. On a pu entendre des slogans tels que « Pas d’Arabes, pas d’attaques terroristes ! ».

Les manifestants ont alors repéré le conducteur d’un taxi collectif [shirout monit], qu’ils pensaient être un arabe, au milieu de la circulation. Dans la vidéo, l’un des manifestants crie « Il y a un arabe ! » alors que les autres entourent le véhicule.

Ils ont ensuite commencé à l’attaquer et à le maudire en hébreu et en russe. Les agents de la police des frontières sont arrivés sur les lieux et ont mis fin à toute violence ; ils ont arrêté un certain nombre de personnes. Le conducteur n’a pas été blessé.

Cet incident intervient au milieu d’un regain de tensions à travers le pays à la suite des deux attaques terroristes séparées qui ses ont déroulées à Tel Aviv et en Cisjordanie. Les deux terroristes, l’un de Naplouse, l’autre d’Hébron, sont hospitalisés.

Lundi soir, un Palestinien a été abattu à l’extérieur de la ville arabe de Zemer dans la région du Sharon, selon les premiers rapports. L’homme, un résident de Naplouse de 36 ans, aurait été abattu dans un champ à côté de la ville. Un adolescent palestinien de 16 ans a été blessé dans l’incident. La police estime que l’incident était de nature criminelle, selon la radio israélienne, mais les circonstances ne sont pas encore éclaircies.

Plus tôt lundi, les responsables israéliens ont promis de redoubler d’efforts contre la vague de violence actuelle, et le Premier ministre a convoqué lundi soir une réunion de sécurité d’urgence.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné aux chefs de la sécurité de renforcer la présence de leurs forces en Cisjordanie et a appelé à ce que les maisons des terroristes soient démolies, dans le but d’endiguer la vague d’attentats. L’ordre officiel n’a pas encore été donné.

Lors de la réunion étaient présents le ministre de la Défense Moshe Yaalon, le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch, le chef du Shin Bet Yoram Cohen, le commissaire de police Yohanan Danino et le procureur général Yehuda Weinstein.

Des attaques avec des jets de pierres ont été signalées dans tout le pays et en Cisjordanie, alors que les troubles découlant d’échauffourées avec la police samedi matin semblaient se propager.

Un passager a été légèrement blessé lundi soir alors qu’une pierre a frappé sa voiture sur la route 31 sur le chemin de la mer Morte. La police a lancé une recherche pour trouver l’agresseur et s’est placée en état d’alerte élevée.

À Kafr Kanna, la ville où Kheir Hamdan a été tué par la police samedi matin après avoir couru vers une voiture de patrouille muni d’un couteau, des dizaines de jeunes ont tiré des pétards et brûlé des pneus dans les rues. Un important contingent de police a été placé dans la région.

Quelques 40 personnes ont été arrêtées au cours des derniers jours, dont 5 lundi, a précisé la radio israélienne.

Dans le quartier arabe de Wadi al-Joz à Jérusalem, des pierres ont été lancées sur les voitures et les maisons juives voisines. Aucun blessé ou dégât n’a été signalé.

Sur la route 446 dans le nord de la Cisjordanie, des Palestiniens ont jeté des pierres sur une voiture, et l’ont endommagée.

A Nazareth, des pierres ont été lancées sur un bus et une voiture de police. Le bus a été légèrement endommagé.

Aharonovitch a dit qu’il examinerait la possibilité d’appeler des réservistes de la police des frontières pour aider à réprimer les troubles, a rapporté la Deuxième chaîne. En dernier recours, les autorités peuvent envisager de boucler la Cisjordanie si la situation venait à se détériorer encore, a également signalé la chaîne.

Aharonovitch, qui a convoqué une réunion de sécurité lundi soir, a décidé de renforcer la présence policière à travers le pays et a ordonné une intensification des opérations d’arrestation contre les agents du Hamas et du Jihad islamique.

Un communiqué de la police a appelé les habitants à rester vigilants et à signaler toute activité suspecte.