La nuit a commencé par de violentes émeutes autour de Jérusalem-Est, avec au moins deux Palestiniens tués dans des affrontements avec les forces de sécurité israéliennes au checkpoint de Qalandiya situé entre Ramallah et la capitale. Les autorités craignent un embrasement de la Cisjordanie, alors que 10 000 Palestiniens ont envahi les rues lors de violents affrontements avec la police. Cela a continué aujourd’hui avec 5 Palestiniens morts.

L’opération terrestre est entrée hier soir dans sa première semaine. Des sources militaires israéliennes estiment le nombre d’hommes armés du Hamas éliminés entre 200 à 500 hommes – mais les combats – et les tirs de roquettes sur Israël – se poursuivent.

L’armée a annoncé la mort de Oron Shaul, le soldat porté disparu dans l’incident de Chajaya, et celle du réserviste de 36 ans, Yaïr Ashkenazy – son enterrement a eu lieu aujourd’hui et des milliers de personnes s’y sont rendues.

En milieu d’après-midi, le cabinet de sécurité a commencé une réunion pour discuter une proposition américaine de cessez-le-feu. Selon la Turquie, « les négociations se dirigent dans la bonne direction ». Rien n’est certain pour le moment à l’heure où nous fermons ce direct.

Pour lire les événements d’hier, cliquez ici.

Pour se tenir au courant, en direct, suivez notre compte @ToialertsFR

Fin du direct

La police en état d’alerte à Jérusalem avant la prière du vendredi

La police israélienne a appelé du renfort en cas de débordements dans la Vieille Ville. Seulement les hommes âgés de plus de 50 ans sont autorisés à se rendre au mont du Temple.

Iran : manifestations de soutien aux Palestiniens

Des manifestations sont organisées dans plus de 700 villes, selon la télévision d’Etat iranienne.

Dans la capitale, de nombreux manifestants portant des pancartes avec les inscriptions « Mort à Israël » et « Mort à l’Amérique » ont convergé vers l’université de Téhéran dans le centre de la capitale, selon les images diffusées par la télévision.

La « journée de Qods » (Jérusalem) est organisée par les autorités iraniennes tous les ans le dernier vendredi du mois de ramadan en solidarité avec les Palestiniens.

Membres irakiens du Hezbollah tiennent les drapeaux jaunes de la branche irakienne du parti chiite et un portrait de guide spirituel de l'Iran, l'ayatollah Ruhollah Khomeini, et ils marchent sur ​​un drapeau israélien peint sur ​​le sol pendant la journée d'al-Qods (Jérusalem) - 25 Juillet 2014, la capitale irakienne Bagdad. (Crédit : AFP / Ali al-Saadi)

Membres irakiens du Hezbollah tiennent les drapeaux jaunes de la branche irakienne du parti chiite et un portrait de guide spirituel de l’Iran, l’ayatollah Ruhollah Khomeini, et ils marchent sur ​​un drapeau israélien peint sur ​​le sol pendant la journée d’al-Qods (Jérusalem) – 25 Juillet 2014, la capitale irakienne Bagdad. (Crédit : AFP / Ali al-Saadi)

Des associations iraniennes se sont mobilisées pour rassembler des fonds destinés aux groupes islamistes palestiniens pour qu’ils puissent se procurer des armes.

Le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a déclaré jeudi que l’Iran avait fourni aux combattants palestiniens de Gaza la technologie pour fabriquer des armes, sans en préciser le type.

Mais fin 2012, le commandant des Gardiens de la révolution (armée d’élite du régime), le général Mohammad Ali Jafari, avait affirmé que l’Iran leur avait fourni la technologie des missiles Fajr-5, d’une portée de 75 km, utilisés pour frapper des villes israéliennes.

– AFP

Le ministre turc des AE va au Qatar pour négocier une trève pour Gaza

Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a annulé une visite prévue en France et est parti vendredi pour le Qatar, pour aider à la négociation d’une trève des combats entre Israël et le Hamas à Gaza, a annoncé un responsable turc.

M. Davutoglu a pris sa décision après « une téléconférence avec ses homologues américain et qatari hier (jeudi) soir et après avoir parlé, séparément, avec des responsables des groupes palestiniens », a déclaré ce responsable à l’AFP sous couvert d’anonymat.

Ahmet Davutoglu, ministre des Affaires étrangères turc, à une réunion à l'ONU (Crédit : Nations unies/Jenny Rockett)

Ahmet Davutoglu, ministre des Affaires étrangères turc, à une réunion à l’ONU (Crédit : Nations unies/Jenny Rockett)

– AFP

4 roquettes vers Tel Aviv détournent un vol Air Canada

Au moment où des roquettes ont été lancées sur la grande région de Tel Aviv, un vol d’Air Canada tentait son approche vers l’aéroport Ben Gurion mais a dû rompre son approche.

Un autre vol, un vol EasyJet au départ de Genève, maintient un circuit d’attente au large des côtes.

Vol 84 Air Canada de Toronto rompt son approche vers Ben Gourion alors que les roquettes sont lancées à partir de Gaza. (capture d'écran: Flightradar)

Vol 84 Air Canada de Toronto rompt son approche vers Ben Gourion alors que les roquettes sont lancées à partir de Gaza. (capture d’écran: Flightradar)

« Jour de colère » à haut risque en Cisjordanie

L’ensemble des mouvements palestiniens ont appelé vendredi à un « jour de colère » en Cisjordanie, avec des manifestations à haut risque contre l’opération militaire israélienne à Gaza, selon des sources politiques palestiniennes.

Jeudi soir, qui marquait la Nuit du Destin, une date importante du ramadan, des heurts violents avec les forces de sécurité israéliennes ont eu lieu près de Ramallah, à Jérusalem-Est et, selon des correspondants de l’AFP, dans plusieurs villes de Cisjordanie, telles Naplouse, Hébron, Bethléem ou Tulkarem.

A Qalandia, un point de passage militaire au nord de Jérusalem, un manifestant de 25 ans a été tué dans l’une des marches les plus importantes des dernières années en Cisjordanie.

Plus de 10 000 manifestants avaient répondu à un appel à se rassembler « pour la liberté et la dignité » et à « prier pour les âmes des martyrs », avant d’être empêchés de se rendre au mont du Temple à Jérusalem. Les heurts, très violents, ont duré une grande partie de la nuit selon des photographes de l’AFP.

Des responsables de la police et des services de secours palestiniens ont indiqué que quelque 150 manifestants avaient été blessés, dont trois sont dans un état critique.

Capture d'écran du rassemblement jour de colère près de Qalandiya dans la nuit du 24 au 25 juillet (Crédit : Deuxiième chaîne)

Capture d’écran du rassemblement jour de colère près de Qalandiya dans la nuit du 24 au 25 juillet (Crédit : Deuxiième chaîne)

Les forces israéliennes ont riposté à balles réelles après avoir été la cible de pierres, d’engins pyrotechniques et de cocktails Molotov jetés en direction de gardes-frontières et des soldats, selon l’armée.

Des forces de l’ordre en nombre quadrillaient vendredi matin le secteur de la Vieille Ville de Jérusalem-Est, où 39 manifestants ont été arrêtés dans la nuit, tandis que 27 policiers ont été légèrement blessés dans les violences.

« Plusieurs unités ont été mobilisées à l’intérieur et aux alentours de la Vieille Ville. Nous sommes prêts à faire face à quelque trouble que ce soit », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

Le Hamas revendique 3 tirs de roquettes vers l’aéroport de Tel Aviv

Les noms des terroristes éliminés cette semaine

Peu de temps après que le Shin Bet confirme qu’il a éliminé le principal chef du Jihad islamique, le commandant Salah Ahmed Hassanein, le bureau du porte-parole de Tsahal publie les noms des terroristes importants ciblés cette semaine.

· Tafat Muhammad Hamed, un agent du Jihad islamique dans la région de Beit Hanoun. L’armée israélienne a dit qu’il était responsable de tirs de roquettes sur Israël.

· Hasim Abad Elkader Mecusan, uun agent du Jihad islamique à Chajaya.

· Akrem Sha’ad, haut responsable du Jihad islamique dans la région de Khan Younis.

· Mahmoud Ziada, un agent du Jihad islamique à Jabaliya.

· Ahmed Sahamood, un agent terroriste du Jihad islamique dans la région de Khan Yunis.

· Asama Alhia, un leader terroriste du Hamas autour de Chajaya. Alhia était le fils de Halil Alhia, un membre de l’aile politique du Hamas.

· Mahmad Shaaban, un haut responsable du Hamas.

· Abdala Al Haras, un haut dirigeant dans l’aile militaire du Hamas.

Le Hamas se félicite des soldats israéliens qu’il a tués

Annulation d’un match amical du Maccabi Haifa en Autriche

Une rencontre amicale du club israélien du Maccabi Haifa programmée samedi à Kirchbichl (Autriche) a été annulée après des incidents qui avaient émaillé un autre match du Maccabi en Autriche mercredi soir, a annoncé vendredi la municipalité.

« En raison des incidents du dernier match de Haifa, il y a d’importants doutes sur la sécurité » a déclaré l’adjoint au maire de Kirchbichl, Wilfried Ellinger, à l’agence sportive allemande SID, filiale de l’AFP.

La municipalité de ce village de 5 500 habitants de l’ouest de l’Autriche aurait pu fournir les forces de police nécessaires, « mais nous n’aurions plus eu aucun policier dans le village », selon M. Ellinger.

Le Maccabi Haifa devait disputer samedi une rencontre amicale contre le club allemand de Paderborn, récent promu en 1re division allemande.

Mercredi soir, le match amical entre le Maccabi Haifa et Lille (1re div. française) à Bischofshofen (centre de l’Autriche) a été interrompu à la 85e minute.

Vingt Autrichiens pour la plupart d’origine turque, ont envahi le terrain avec des drapeaux palestiniens et turcs, s’attaquant à des joueurs du Maccabi Haifa sans faire de blessés, d’après les premiers éléments de l’enquête de police.

Une enquête a été ouverte par le Bureau régional pour la défense de la Constitution (Landesamt für Verfassungsschutz) notamment pour incitation à la haine et perturbation et trouble à l’ordre public.

– AFP

Le cabinet se réunit à 15H pour discuter d’un cessez-le-feu

Les 8 membres du cabinet de sécurité se réunit pour discuter d’une proposition américaine de cessez-le-feu.

Un soldat israélien tué dans le nord de la bande de Gaza

Un soldat israélien a été tué vendredi matin dans le nord de la bande de Gaza, portant à 33 le nombre de militaires tués depuis le début de l’opération contre le Hamas le 8 juillet, a indiqué l’armée.

Les pertes subies par l’armée israélienne sont les plus lourdes depuis sa guerre contre le Hezbollah libanais en 2006 quand 119 de ses soldats avaient été tués.

Yaïr Ashkenazy, 36 ans, était un des réservistes rappelés dans une des unités combattantes engagées dans l’opération « Bordure protectrice », a ajouté l’armée israélienne dans un communiqué.

Les Juifs turcs rejettent l’appel à retirer le prix de l’AJC attribué à Erdogan

Hürriyet Daily News indique que la communauté juive de Turquie a écrit au Congrès juif américain pour lui demander de reconsidérer sa position sur le prix décerné à Erdogan en 2004.

Le Congrès juif américain veut que le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan rende le trophée pour le prix du Courage qui lui a été remis par le groupe juif en 2004.

Selon le journal, la communauté a écrit à l’AJC pour exprimer son « profond ressentiment » à la réclamation de l’AJC, disant : « Nous avons trouvé votre décision très malencontreuse. [Cette demande arrive]Au moment même où le ministère des Affaires étrangères, qui a durement rejeté les demandes agressives des partis de l’opposition à rendre ce prix, affirme que les critiques politiques contre Israël ne doivent pas [se transformer en] déclarations antisémites ».

« Après tout, nous estimons qu’aujourd’hui au milieu de ces pertes tragiques dont nous sommes témoins au Moyen-Orient, il ne convient pas de démolir tous les ponts. Mais il faut essayer de combler le manque de confiance entre toutes les parties impliquées directement ou indirectement dans cette crise. Nous condamnons donc une demande inacceptable et vous invitons à réévaluer votre décision », déclare la lettre des Juifs turcs.

Le Hamas encourage les manifestations en masse

Les Palestiniens affirment qu’il y avait des dizaines de milliers de personnes présentes aux manifestations de la nuit dernière.

Israël estime qu’il y avait au moins 10 000 personnes.

C’est l’une des plus grandes manifestations qui a eu lieu au cours de ces dernières années.

Il y a eu plusieurs manifestations dans de nombreux points chauds de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

Selon la Deuxième chaîne, ces manifestations sont largement encouragées par le Hamas.

Il y a eu une recrudescence des tirs sur l’armée israélienne en Cisjordanie, y compris pendant les manifestations de la nuit dernière, explique la chaîne qui cite des sources militaires.

Les forces de sécurité se préparent pour plusieurs autres de ces manifestations aujourd’hui et ce soir.

Plainte à la CPI pour « crimes de guerre » contre Israël

Un avocat français, Gilles Devers, a annoncé vendredi à Paris avoir déposé plainte à la Cour pénale internationale (CPI) au nom du ministre palestinien de la Justice, pour « crimes de guerre » dans les opérations israéliennes à Gaza.

Cette plainte, déposée auprès de la procureure du CPI, Fatou Bensouda, vise « les crimes de guerre commis par l’armée israélienne en juin et juillet 2014 en Palestine, dans le contexte de l’opération militaire appelée +Bordure protectrice+ », a déclaré Me Devers, lors d’une conférence de presse.

« Chaque jour est marqué par la commission de nouveaux crimes, et la population civile représente plus de 80% des victimes. Les enfants, les femmes, les hôpitaux, les écoles de l’Onu: les soldats israéliens ne respectent rien. C’est une attaque militaire contre la population palestinienne », a affirmé l’avocat, en lisant une déclaration traduite ensuite en anglais et en arabe.

Dirigée contre le Hamas, l’opération « Bordure protectrice », lancée le 8 juillet, a fait 815 morts palestiniens et 5 240 blessés, très majoritairement civils, selon les services d’urgence de Gaza, contrôlé par le Hamas. Israël a perdu 33 soldats et deux civils.

Le ministre de la Justice du gouvernement d’union palestinien, Salim al-Saqa, est installé à Gaza.

L’avocat a soutenu que la plainte était recevable, même si la Palestine, reconnue depuis novembre 2012 comme Etat observateur non membre de l’Onu, n’a pas ratifié le Statut de Rome fondant la CPI. Israël ne l’a pas ratifié non plus.

Selon Gilles Devers, le précédent ministre palestinien de la Justice avait fait une déclaration de compétence de la CPI le 21 janvier 2009, qui « reste parfaitement valable ».

A l’époque, des plaintes avaient déjà été déposées pour obtenir une enquête sur l’offensive israélienne dite « Plomb durci » contre Gaza, mais elles avaient échoué, en raison de « tractations politiques », a-t-il affirmé.

Le Conseil des droits de l’Homme de l’Onu a décidé mercredi l’envoi d’urgence d’une commission chargée d’enquêter sur les violations qui auraient été commises dans le cadre de l’offensive israélienne à Gaza.

La résolution pointe « la dernière offensive militaire d’Israël dans la bande de Gaza (…) qui a impliqué des attaques sans discrimination et disproportionnées (…), qui peuvent constituer des crimes internationaux ».

– AFP

Le plus grand journal d’Allemagne dit « plus jamais » à l’antisémitisme

« Faites entendre votre voix : plus jamais à la haine du Juif » – pouvait-on lire aujourd’hui sur la première page de Bild, le plus grand quotidien de l’Allemagne.

Le journal, en réaction à plusieurs manifestations anti-israéliennes dans le pays ces derniers jours, dont certaines ont été entachées par une rhétorique explicitement antisémite, a compilé une longue liste de célébrités qui se battent contre l’antisémitisme.

La chancelière Angela Merkel, le président Joachim Gauck et plusieurs ministres du gouvernement font partis des personnalités citées.

Le président Joachim Gauck demande publiquement  pardon à la Grèce pour des massacres commis par les nazis, 7 mars 2014 (Crédit : Sakis Mitrolidis/AFP)

Le président Joachim Gauck demande publiquement pardon à la Grèce pour des massacres commis par les nazis, 7 mars 2014 (Crédit : Sakis Mitrolidis/AFP)

Ils condamnent ce qui semble être une nouvelle vague d’antisémitisme qui balaie le pays. La liste comprend aussi des personnalités du monde du sport et du divertissement, et même des membres éminents des groupes musulmans et chrétiens.

« Jésus, lui aussi, était un Juif – l’antisémitisme n’a pas sa place dans le christianisme», affirme le cardinal Reinhard Marx, qui est à la tête de la Conférence allemande des évêques. Aiman ​​Mazyek, le président du Conseil central des musulmans, affirme que « celui qui prêche la haine des Juifs se place lui-même en dehors de nos communautés ».

– Raphaël Ahren

L’OMS demande un couloir humanitaire pour évacuer les blessés

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a demandé vendredi la création d’un couloir humanitaire à Gaza pour évacuer les blessés et apporter des médicaments et soins nécessaires.

Plus de 5 100 personnes ont été blessées à Gaza, a expliqué un porte-parole de l’OMS, Paul Garwood, lors d’un point presse à Genève.

« L’OMS est profondément préoccupée par les souffrances humaines et la détérioration des conditions de vie à Gaza en raison du conflit en cours », a-t-elle déclaré dans un communiqué transmis aux médias vendredi à Genève.

« L’OMS appelle à la création d’un couloir humanitaire pour évacuer les blessés, ainsi que pour faire parvenir des médicaments salvateurs », ajoute l’organisation.

L’agence onusienne souhaite que ce couloir humanitaire permette « aux patients d’accéder aux points de passage d’entrée et de sortie de la bande de Gaza afin de recevoir des soins médicaux ». « De la même façon, l’acheminement de l’aide essentielle devrait être facilitée aux points de passage entre la bande de Gaza et Israël et les pays voisins », précise le communiqué.

L’OMS souligne par ailleurs que quatre hôpitaux, dont celui d’Al Aqsa, douze cliniques, dix ambulances et un centre pour handicapés ont été endommagés à Gaza depuis le début de l’opération israélienne le 8 juillet.

– AFP

L’Arabie saoudite débloque 26 M de dollars pour les Palestiniens de Gaza

Le roi Abdallah d’Arabie saoudite a ordonné une aide de 100 millions de riyals (25,7 millions de dollars) destinés à pallier au manque de médicaments et de soins aux blessés de la bande de Gaza, a annoncé vendredi l’agence officielle saoudienne SPA.

Cette aide, destinée au ministère palestinien de la Santé, vient s’ajouter aux 200 millions de riyals (53,3 millions de dollars) débloqués le 14 juillet en faveur du Croissant-Rouge palestinien à Gaza.

Le roi d'Arabie Saoudite, Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud (Crédit : Wikimedia Commons)

Le roi d’Arabie Saoudite, Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud (Crédit : Wikimedia Commons)

– AFP

Un homme de 65 ans hospitalisé

Un homme de 65 ans est sorti de sa voiture pour trouver une couverture lorsque les sirènes de raid aérien sonnèrent à Rishon Lezion et a été culbuté par un véhicule, indique la police.

Il est hospitalisé à l’hôpital Assaf Harofeh avec des blessures modérées, et la police enquête sur l’incident.

Selon Ynet, deux autres ont subi de légères blessures lors de l’exécution de la couverture au cours d’une récente attaque à la roquette.

L’UE appelle à une enquête « rapide » sur l’école de l’ONU

« Nous appelons à une enquête immédiate et complète sur cet incident », a déclaré Maja Kocijancic, porte-parole du service diplomatique de l’UE.

C’est la quatrième fois que l’Agence pour l’aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa) subit des tirs, a souligné la porte-parole, qui a « appelé toutes les parties à respecter l’inviolabilité et l’intégrité de l’Unrwa ».

L’UE insiste aussi sur la nécessité de mettre en place des « couloirs humanitaires » pour permettre aux civils qui veulent le faire de fuir les combats.

– AFP

Risque d’attentat en Norvège : les musées juifs ferment leurs portes

Les musées juifs de Norvège sont restés fermés au public vendredi au lendemain d’une mise en garde par les autorités norvégiennes d’une possible « attaque terroriste » imminente par des individus venus de Syrie.

La communauté juive semble être une cible pour les militants islamistes radicaux en provenance de Syrie, comme en témoigne l’attaque sanglante du musée juif de Bruxelles en mai.

« Nous sommes fermés jusqu’à dimanche », a déclaré à l’AFP Vidar Paulsen, responsable de l’enseignement au musée juif d’Oslo. « C’est une mesure de précaution que nous prenons à la lumière de la fusillade de Bruxelles », a-t-il ajouté.

Le lundi étant normalement fermé, l’établissement ne devrait pas ouvrir avant mardi. « C’est ce qui est prévu pour l’instant. Nous aviserons par la suite », a précisé M. Paulsen.

Selon l’agence norvégienne NTB, le musée juif de Trondheim (ouest) est également fermé jusqu’à nouvel ordre conformément aux recommandations de la police.

Le 24 mai, un individu avait fait quatre morts en ouvrant le feu sur le musée juif de Bruxelles. L’auteur présumé de l’attaque, le Franco-Algérien Mehdi Nemmouche, avait passé plus d’un an en Syrie, où il est soupçonné d’avoir rejoint les groupes jihadistes les plus radicaux et violents.

La Norvège est en état d’alerte depuis jeudi: son service de renseignement intérieur (PST) dit avoir « reçu récemment des informations selon lesquelles un groupe ayant des liens avec des islamistes extrémistes en Syrie pourrait avoir l’intention de commettre un acte terroriste » sur son sol.

La menace est « non spécifiée » mais jugée « crédible », a indiqué la chef du PST, Benedicte Bjoernland, en affirmant qu’il s’agissait probablement d’une question « de jours ». Ni la cible éventuelle, ni la date exacte de l’attaque, ni l’identité de ses auteurs, ni leur localisation actuelle ne sont toutefois connues.

Le chef du service analyse du PST, Jon Fitje Hoffmann, a précisé vendredi à la chaîne TV2 Nyhetskanalen que le groupe d’individus avait déjà quitté la Syrie avec l’objectif de « perpétrer un acte terroriste en Occident », la Norvège étant « concrètement mentionnée ».

Selon TV2 Nyhetskanalen, le PST estime qu’une attaque pourrait intervenir lundi, jour qui célèbrera la fin du ramadan en Norvège.

Le groupe d’opposition iranien dénonce la position sur Israël de Téhéran

Un groupe d’opposition iranien dénonce les politiques de la République islamique envers Israël et a souligné que ces positions ont eu un rôle important dans l’amplification des tensions dans la région.

L’Iranian Liberal Students and Graduates [les Etudiants et Diplômés libéraux iraniens] affirment dans leur déclaration que la politique du régime va à l’encontre des intérêts nationaux de l’Iran.

Cette déclaration a été publiée un jour seulement après que le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, ait appelé la Cisjordanie à s’armer.

Le groupe d’étudiants condamne à la fois la mort des civils et l’utilisation, par des groupes terroristes à Gaza, des enfants comme «boucliers humains».

Ils expriment également la déception dans le fait que « la politique étrangère nuisible » de la République islamique ne change pas et ils appellent à une relation étroite entre les deux pays dans un « Iran libre et démocratique » qui pourrait aider les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens et parvenir à un accord à deux Etats sur la base des frontières qui existaient avant 1967.

Le groupe d’opposition a également critiqué certains propos antisémites et racistes postés par les utilisateurs iraniens sur les médias sociaux, en soulignant que ces actions « ne sont pas compatibles avec la morale. »

« Nous espérons qu’un jour, nous entendrons que l’appel pour la liberté, la démocratie et la coexistence pacifique sera transmis de l’Iran et du reste du Moyen-Orient à la place [de l’appel] de la violence, la guerre et l’Islam politique», peut-on lire dans la déclaration.

Découverte d’armes dans une cache par l’armée

Ban Ki-moon appelle à une « pause humanitaire » à Gaza

Kerry rencontre Ban et le ministre égyptien des Affaires étrangères

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a rencontré vendredi au Caire le secrétaire général de l’ONU et le ministre égyptien des Affaires étrangères, au moment où la pression monte pour parvenir à un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, ont annoncé des responsables.

La rencontre entre M. Kerry, Ban Ki-moon et Sameh Choukri a duré environ une demi-heure. Le chef de la diplomatie américaine a indiqué qu’il s’exprimerait plus tard dans la journée devant les journalistes, ce qui pourrait être le dernier acte de sa mission d’une semaine dans la région.

– AFP

La manifestation propalestinienne prévue samedi à Paris interdite

La manifestation propalestinienne prévue samedi à Paris a été interdite par la préfecture de police, après qu’une précédente manifestation en faveur de Gaza a dégénéré en heurts avec la police, a indiqué une source policière à l’AFP.

L’avocat des organisateurs de la manifestation, Me Hosni Maati, a aussitôt annoncé qu’il avait saisi en urgence la justice pour qu’elle soit autorisée.

Une précédente manifestation interdite, le 19 juillet avait dégénéré à la Goutte d’or, quartier du nord de Paris.

– AFP

Rassemblement anti-israélien à Istanbul

Le groupe d’aide humanitaire turque qui a organisé la course Mavi Marmara en 2010 tweete une photo montrant des milliers de manifestants à la place d’Eminönü à Istanbul, qui se sont réunis « pour protester contre le massacre en cours à Gaza. »

Le Hamas va répondre à la proposition de cessez-le-feu de Kerry bientôt

Un haut responsable du Hamas a dit au Times of Israel que son groupe étudie actuellement la proposition de cessez-le-feu américain, et que la réponse officielle de l’organisation sera donnée dans les prochaines heures, ou samedi.

Selon le responsable, si Israël accepte la proposition de John Kerry dans sa forme actuelle, il ne fait aucun doute que cela aura une incidence positive sur la décision du Hamas.

Il ajoute que les Américains ont présenté des garanties générales par le Qatar pour supprimer le blocus.

Dans le même temps, il souligne que la proposition de cessez–le-feu américain indique explicitement que les opérations militaires israéliennes doivent cesser et de cette façon la démolition de tunnels.

Yehuda Weinstein lance une enquête contre Zoabi

Le procureur général Yehuda Weinstein approuve une enquête criminelle contre Hanin Zoabi (Balad) sur des accusations d’incitation à la violence et outrage à un agent public.

Hanin Zoabi (photo credit: Elhanan Miller/Times of Israel)

Hanin Zoabi (photo credit: Elhanan Miller/Times of Israel)

Dans le cas en question, Zoabi a pris part à une manifestation devant la Cour du magistrat de Nazareth et aurait jeté une pierre à un agent de police.

Le chef de la police israélienne de l’enquête et du renseignement, le commissaire Manny Yitzhaki, a demandé à Yehuda Weinstein d’ouvrir l’enquête.

Le procureur général Yehuda Weinstein (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le procureur général Yehuda Weinstein (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Yuval Diskin : donner plus de liberté aux Palestiniens

Dans une interview avec Der Spiegel Online, l’ancien directeur du Shin Bet, Yuval Diskin, critique les décisions du gouvernement israélien qui ont précédé le conflit à Gaza, et exhorte Netanyahu à faire des concessions au Hamas.

« C’était une erreur de la part de Netanyahu d’attaquer le gouvernement d’union entre le Hamas et le Fatah sous la direction du président palestinien Mahmoud Abbas, » a dit Diskin.

« Israël aurait dû être plus sophistiqué dans la façon dont il a réagi. Nous aurions soutenu les Palestiniens parce que nous voulons faire la paix avec tout le monde, pas seulement avec les deux tiers ou la moitié des Palestiniens. Un accord avec le gouvernement d’unité aurait été plus sophistiqué plutôt que de dire ‘Abbas est un terroriste’. Mais ce gouvernement d’unité doit accepter toutes les conditions du Quartet pour le Proche-Orient. Ils doivent reconnaître Israël, renoncer au terrorisme et reconnaître tous les accords antérieurs entre Israël et les Palestiniens ».

Yuval Diskin, ancien chef du Shin Beth (Crédit : Miriam Alster/ Flash90)

Yuval Diskin, ancien chef du Shin Beth (Crédit : Miriam Alster/ Flash90)

« Seuls les Egyptiens peuvent être crédible dans une médiation », ajoute Diskin. « Mais ils doivent mettre une offre plus généreuse sur la table : l’ouverture du passage de Rafah à la frontière en Egypte, par exemple. Israël doit aussi faire des concessions et permettre une plus grande liberté de mouvement ».

Une possible trêve de 7 jours

« Ce qui se dessine, serait une trêve humanitaire de sept jours pour permettre à toutes les parties de venir discuter au Caire », a expliqué à l’AFP un proche de Mahmoud Abbas.

« En cas de trêve humanitaire, il y aura des négociations sérieuses », a assuré un diplomate occidental.

Mais un autre a mis en garde contre tout optimisme prématuré : « Les Israéliens ne veulent pas qu’on leur impose une quelconque condition, le Hamas, échaudé par des expériences précédentes, a le sentiment qu’il lui en faut ».

Un jeune Juif agressé dans la banlieue de Paris

Un jeune homme juif a porté plainte après avoir été agressé par une dizaine de personnes et légèrement blessé jeudi devant son domicile à Bobigny, près de Paris, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Ce proche, âgé de 19 ans, de la Ligue de défense juive (LDJ), un groupe de militants radicaux impliqué dans de récents incidents avec des militants propalestiniens, a raconté avoir été pris à partie par trois hommes qui l’attendaient au pied de son immeuble, ensuite rejoints par un groupe d’une dizaine de personnes.

D’après une source policière, certains des agresseurs étaient armés de bâtons. « Ils lui ont porté plusieurs coups à la jambe et sur le flanc », avant d’être « mis en fuite » par un habitant de l’immeuble, a dit cette source.

L’identité et les coordonnées du jeune homme avaient été publiées au préalable sur une page Facebook, où la victime avait été la cible de menaces.

D’après une source proche de l’enquête, le jeune homme « est a priori un membre de la LDJ ». « Il avait été repéré sur internet » et avait porté plainte le 21 juillet après avoir reçu de premières menaces, a expliqué cette source.

Selon l’Union des étudiants juifs de France, « les agresseurs lui auraient dit ‘on est là pour casser du Juif’ et ‘on va te faire la même chose qu’à Ilan Halimi' », un jeune Juif enlevé, séquestré et torturé à mort par un gang qui escomptait extorquer une rançon à sa famille en 2006.

Certains membres de la LDJ s’étaient opposés le 13 juillet à des militants propalestiniens aux abords d’une synagogue à Paris, à la fin d’une manifestation anti-israélienne, avant d’être séparés par la police.

– AFP

Un Palestinien affirme qu’il a écrasé une israélienne par accident

Un Palestinien s’est rendu à la police israélienne après avoir heurté une jeune israélienne de 17 ans à la jonction du Gush Etzion en Cisjordanie, annonce la Deuxième chaîne.

L’homme dit qu’il a heurté la jeune fille par accident alors qu’elle se tenait à un point d’auto-stop.

La jeune fille a été légèrement blessée. La police enquête.

Trois Palestiniens tués en Cisjordanie ces dernières heures

Trois Palestiniens ont été tués en Cisjordanie au cours des dernières heures alors que la violence dans la région s’intensifie.

Selon la Deuxième chaîne, un résident d’une implantation, qui conduisait dans la région d’Hawara au sud de Naplouse, affirme qu’il a été attaqué par une foule qui lançait des pierres sur sa voiture. L’homme déclare qu’il a tiré sur eux en état de légitime défense.

Il aurait apparemment tué un jeune homme. Après l’incident, des centaines de Palestiniens se sont révoltés dans la région et il y a des affrontements avec des soldats de l’armée israélienne. Un deuxième homme aurait été tué dans les émeutes et plusieurs autres auraient blessés.

Il y a eu un deuxième incident à Beit Ummar, près d’Hébron. Un Palestinien aurait été tué par des soldats de l’armée israélienne pendant des affrontements.

Quatrième palestinien tué en Cisjordanie

On annonce la mort d’un quatrième homme palestinien tué dans les émeutes qui ont lieu à travers la Cisjordanie. De nouvelles informations arrivent au sujet de deux incidents mortels :

Dans le premier cas, Hashem Abu Marieh, 46 ans, et Sultan Youssef, 30 ans, ont été tués dans le village palestinien de Beit Ummar, près d’Hébron par des soldats israéliens, selon des sources de sécurité palestiniennes.

Dans le deuxième incident, un groupe de résidents d’implantations a ouvert le feu sur des Palestiniens qui leur ont jeté des pierres sur leur voiture près de Hawara au sud de Naplouse, selon des sources de sécurité palestiniennes. Le tir d’un résident a tué un Palestinien de 18 ans nommé Khaled Oudeh.

Peu de temps après, les troupes israéliennes sont arrivées sur les lieux et se sont affrontées avec les Palestiniens. Selon les Palestiniens sur place, les troupes ont tiré des balles réelles et lancé du gaz lacrymogènes. L’armée israélienne a tué un deuxième palestinien de 22 ans, Tayyib Oudeh,annonce les sources de sécurité, ajoutant que trois autres Palestiniens ont été blessés par les balles réelles.

Un porte-parole de l’armée israélienne n’a pas commenté l’incident de Beit Ummar, mais a déclaré qu’il y a eu des « affrontements » entre les troupes israéliennes et les Palestiniens près de Naplouse « dans lesquelles les résidents sont impliqués », sans donner plus de détails.

– AFP a contribué à ce rapport.

Des centaines d’Albanais de Macédoine dans la rue pour soutenir les Palestiniens

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté leur soutien aux Palestiniens, vendredi à Skopje au 18ème jour de l’opération israélienne contre le Hamas à Gaza qui a causé la mort de plus de 800 Palestiniens, selon les chiffres des secours palestiniens de la bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

Les manifestants, des musulmans, notamment des Albanais mais aussi des Turcs de Macédoine parmi lesquels des femmes et des enfants, ont marché sans incident dans le centre de Skopje brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « sauvez Gaza maintenant » ou encore « Gaza, nous sommes avec toi » ainsi que des drapeaux palestiniens.

Un groupe d’enfants portaient des djellabas blanches sur lesquelles étaient dessinées des cartes de Gaza avec des taches rouges symbolisant le sang versé par les civils victimes de ce conflit.

L’ex-république yougoslave de Macédoine compte environ deux millions d’habitants, dont un quart sont des Albanais de confession musulmane, ainsi qu’une minorité turque.

– Avec AFP

Des milliers de Jordaniens manifestent pour soutenir Gaza et le Hamas

Des milliers de Jordaniens sont descendus dans les rues d’Amman et d’autres villes pour soutenir le Hamas et condamner l’opération israélienne à Gaza qui est contrôlé par le Hamas. Plus de 800 Palestiniens auraient été tués.

Environ 2 000 personnes manifestent dans le centre d’Amman après la prière du vendredi midi. Ils scandent : « Nous sacrifions notre sang et nôtre âme pour vous, la bande de Gaza, » en soutien au Hamas.

« Bombardez et détruisez Tel Aviv ! », s’écrient les manifestants agitant des drapeaux des Frères musulmans et du Hamas. Ils brandissent aussi des banderoles où l’on pouvait lire « Arrêtez l’agression barbare sur Gaza » et « Nous symbolisons la résistance ».

Des manifestations similaires ont lieu dans les villes de Zarqa et Irbid dans le nord, ainsi que dans le sud, à Karak.

La Jordanie, compte plus de deux millions de réfugiés palestiniens, ainsi qu’un grand nombre de Jordaniens d’origine palestinienne.

– AFP

Le match amical du Maccabi Haifa en Autriche finalement déplacé

La rencontre amicale du club israélien du Maccabi Haifa samedi en Autriche prévue à l’origine à Kirchbichl se déroulera à Leogang, à la suite des incidents intervenus pendant un premier match amical du Maccabi, ont indiqué vendredi les organisateurs du camp d’entraînement.

« Le match aura lieu à Leogang à 17h (locales, 15H00 GMT) », a indiqué à l’AFP le responsable du camp d’entraînement SLFC Soccer, Hannes Empl.

Plus tôt dans la matinée, le maire-adjoint de Kirchbichl Wilfried Ellinger avait annoncé que son village de 5 500 habitants ne pouvait accueillir la rencontre, en raison de doutes sur la sécurité après « les incidents lors du dernier match de Haifa ».

Leogang, village de 3.000 âmes situé à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Kirchbichl a été trouvé comme solution de rechange pour accueillir la rencontre qui doit opposer le Maccabi Haifa au club allemand de Paderborn, récent promu en 1re division.

Mercredi soir, le match amical entre le Maccabi Haifa et Lille (1re div. française) à Bischofshofen (centre de l’Autriche) avait été interrompu à la 85e minute.

Vingt Autrichiens, pour la plupart d’origine turque, avaient envahi le terrain avec des drapeaux palestiniens et turcs, s’attaquant à des joueurs du Maccabi Haifa sans faire de blessés, d’après les premiers éléments de l’enquête de police.

Une enquête a été ouverte par le Bureau régional pour la défense de la Constitution (Landesamt für Verfassungsschutz) notamment pour incitation à la haine et perturbation et trouble à l’ordre public.

Le dispositif policier pour ce deuxième match amical du Maccabi Haifa cette semaine en Autriche doit être décidé par le ministère de l’Intérieur, a précisé Hannes Empl. « Peut-être qu’il y aura un peu plus de policiers que lors de la rencontre à Bischofshofen », a-t-il avancé sans pouvoir donner de chiffre précis.

– AFP

Une trêve qui « durerait toute la période des fêtes de l’Aïd el-Fitr »

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé vendredi à une « pause humanitaire » immédiate à Gaza jusqu’à la fin de la fête de l’Aïd el-Fitr, qui marquera la fin du ramadan la semaine prochaine, selon des propos diffusés par ses services.

« En ce dernier vendredi de ramadan, j’appelle à une pause humanitaire immédiate et inconditionnelle dans les combats à Gaza et en Israël », qui « durerait toute la période des fêtes de l’Aïd el-Fitr ».

Ces propos sont contenus dans un discours envoyé par courriel à la presse. Mais l’ONU a ensuite précisé que le texte n’était qu’un brouillon envoyé par erreur, la version définitive de l’intervention de M. Ban n’ayant pas encore été publiée.

– AFP

Lufthansa reprendra ses liaisons vers Tel-Aviv à partir de samedi

Le géant du transport aérien européen Lufthansa a annoncé vendredi qu’il reprendrait ses liaisons vers Tel-Aviv à partir de samedi, mettant ainsi un terme à la suspension en vigueur depuis mardi soir.

« Sur la base des dernières informations disponibles et selon notre propre évaluation de la sécurité sur place, les compagnies du groupe Lufthansa reprendront leurs vols vers et en provenance de l’aéroport international Ben Gourion. Les liaisons reprendront par étape à partir de samedi matin », a expliqué le groupe allemand dans un communiqué.

– AFP

Le chef du Hezbollah apparaît en public pour la journée de Jérusalem

Le chef du Hezbollah chiite libanais Hassan Nasrallah, ennemi juré d’Israël, a fait vendredi une rare apparition en public à l’occasion de la Journée de Jérusalem, consacrée cette année à la solidarité avec la bande de Gaza, a constaté un photographe de l’AFP.

Il s’agit de la cinquième apparition en public du chef du puissant parti armé, qui se cache depuis la guerre destructrice de 2006 entre Israël et le Hezbollah.

Hassan Nasrallah (Crédit : AFP/ANWAR AMRO)

Hassan Nasrallah (Crédit : AFP/ANWAR AMRO)

Oron Shaul a été déclaré mort par l’armée

L’armée israélienne a dit que le sergent Oron Shaul, précédemment déclaré comme disparu dans la bande de Gaza et revendiqué par le Hamas comme avoir été enlevé, a été tué dans l’incident de Chajaya dimanche au cours duquel six autres soldats de la brigade Golani sont morts.

La mort de Shaulélève le nombre de soldats morts au combat à Gaza à 34.

Correction : Le cabinet israélien tient toujours la réunion du cessez-le feu

Il s’avère que la réunion du cabinet n’a pas pris fin ; il est ajourné pour une pause.

Shabbat est proche mais le ministre orthodoxe du cabinet de sécurité, Naftali Bennett, semble rester à la session, car le souci de sauver des vies permet une violation du Shabbat, si nécessaire.

On ne sait pas si le gouvernement israélien a accepté le cessez-le-feu proposé par le secrétaire d’Etat John Kerry.

Ahmet Davutoglu : « Les négociations progressent dans la bonne direction »

Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a rencontré vendredi à Doha le chef du Hamas, Khaled Meshaal, afin de contribuer aux efforts visant à obtenir un cessez-le-feu avec Israël, a annoncé un responsable du gouvernement turc.

Ahmet Davutoglu a rencontré Khaled Meshaal à Doha pour des « négociations en vue d’un cessez-le-feu équitable », a déclaré à l’AFP ce responsable qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat. « Les négociations progressent dans la bonne direction » a-t-il ajouté.

35 soldats israéliens tués

L’armée israélienne annonce qu’un soldat a été tué dans les combats à Gaza aujourd’hui, portant le bilan de Tsahal à 35 morts.

Le nom de la dernière victime n’a pas encore été publié. La famille a été informée.

Les rapports initiaux sont que le soldat a été touché par une roquette antitank tirée par une cellule du Hamas.

2 officiers supérieurs tués dans une attaque au Sinaï

Deux officiers supérieurs égyptiens ont été tués vendredi dans une nouvelle attaque visant les forces de sécurité dans la péninsule du Sinaï (est), a-t-on appris de sources de sécurité.

Les assaillants ont ouvert le feu sur un général de la police et un général de l’armée qui rentraient chez eux en voiture dans la région de Cheikh Zoueid, dans le nord du Sinaï.

La semaine dernière, 22 soldats ont été tués dans une zone désertique proche de la frontière libyenne (ouest), dans l’attaque la plus meurtrière contre l’armée depuis l’éviction de M. Morsi.

– AFP

Un millier de manifestants propalestiniens défilent à Berlin

Un millier de personnes ont manifesté dans le calme vendredi à Berlin contre l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza, séparées d’une contre-manifestation pro-israélienne par un important dispositif policier, a constaté l’AFP.

Mis en garde par les autorités qui redoutaient des slogans antisémites après des dérapages constatés dans d’autres cortèges la semaine dernière, les quelque 1.000 manifestants –selon la police–, dont certains portaient des drapeaux palestiniens, ont défilé sans violence en scandant des slogans antisionistes.

« Liberté pour la Palestine, dehors les racistes, dehors les fascistes », « les sionistes sont des fascistes », ont-ils notamment crié.

« Personne n’a le droit de prononcer des paroles antisémites. Nous avons le droit et la logique de notre côté, nous ne devons pas agir de façon idiote et émotionnelle », a lancé l’un des organisateurs au micro. « Faites la différence entre juifs et sionistes », a-t-il ajouté à l’attention des manifestants dont certains portaient des photos de victimes civiles à Gaza.

Le ton est cependant monté d’un cran quand le cortège s’est retrouvé face à un groupe d’environ 250 manifestants pro-israéliens, mais un cordon policier a empêché toute confrontation. Quelque 1 000 policiers étaient mobilisés.

Le Conseil central des Juifs d’Allemagne avait dénoncé lundi « une explosion de haine » antisémite en marge de plusieurs manifestations propalestiniennes dans le pays, poussant le gouvernement d’Angela Merkel à promettre de réprimer tout débordement. « Nous ne pouvons et nous n’allons pas les tolérer », avait averti la chancelière allemande par la voix d’un porte-parole, Georg Streiter.

L’Allemagne, qui défend le droit d’Israël à assurer sa sécurité, est très sensible aux manifestations d’antisémitisme sur son territoire en raison de sa responsabilité dans la Shoah. « Plus jamais la haine des juifs! », titrait vendredi matin le quotidien Bild, le plus lu du pays.

– AFP

Air France annonce la reprise de ses vols vers Tel Aviv à partir de ce vendredi soir

Air France a annoncé la reprise de ses vols vers Tel-Aviv à compter de ce vendredi soir, revenant sur la suspension décidée mardi en raison du conflit à Gaza.

La première liaison doit décoller de Paris vendredi à 23h00, a précisé un porte-parole de la compagnie française à l’AFP. La suspension décidée mardi faisait suite à la chute d’une roquette près de l’aéroport international de Tel Aviv.

Le chef du Hezbollah appelle les Arabes à armer la « résistance » à Gaza

Le chef du Hezbollah libanais, ennemi juré d’Israël, a appelé vendredi les pays arabes et musulmans à armer la « résistance » palestinienne à Gaza et s’est dit prêt à lui apporter son soutien total.

Hassan Nasrallah a appelé « les gouvernements arabes et islamiques à (…) apporter leur soutien politique, moral, médiatique et en matière d’armement, chacun selon ses capacités ».

Il s’exprimait à l’occasion de « la Journée de Jérusalem », consacrée cette année à la solidarité avec la bande de Gaza, où plus de 800 personnes en majorité civiles sont mortes depuis le début le 8 juillet de l’offensive israélienne sur l’enclave palestinienne – selon les chiffres des secours palestiniens de Gaza, contrôlée par le Hamas..

« Nous au Hezbollah étions et nous resterons toujours aux côtés du peuple, aux côtés de toutes les composantes de la Résistance palestinienne sans exception », a lancé Hassan Nasrallah, dont le puissant parti armé a combattu Israël lors d’une guerre destructrice en 2006.

« Nous vous offrirons sans compter toute forme de soutien, dans la limite de notre capacité (…) votre victoire est la nôtre, votre défaite est la nôtre », a-t-il clamé.

« Nous disons à nos frères à Gaza : nous sommes avec vous (…) quant aux sionistes, nous leur disons qu’à Gaza, vous êtes face à un échec, n’allez donc pas au suicide ».

« Gaza qui fait ses adieux à ses martyrs, Gaza qui lutte est aujourd’hui victorieuse (…) au 18e jour, les sionistes n’ont pas réussi à réaliser un seul des objectifs de l’agression », a-t-il martelé.

Il s’agit de la cinquième apparition en public de Hassan Nasrallah, qui se cache depuis la guerre de 2006, au terme de laquelle Israël n’est pas parvenu à neutraliser la formation chiite libanaise.

M. Nasrallah se tenait sur une tribune derrière un rideau qui s’est ensuite ouvert sous les acclamations de milliers de partisans rassemblés dans une salle, dans la banlieue sud de Beyrouth, fief du parti chiite.

La Journée de Jérusalem, célébrée le dernier vendredi du ramadan, le mois sacré musulman, est commémorée cette année par le Hezbollah sous le slogan de la « solidarité avec le peuple et la Résistance à Gaza ».

« La Palestine restera la cause centrale » pour le monde arabo-musulmane, a souligné Hassan Nasrallah, dont la formation combat les rebelles de Syrie aux côtés de l’armée de Bashar al-Assad.

Il a appelé au soutien de la cause de Gaza « quelles que soient les divergences » avec le Hamas sur le conflit syrien.

Tout au long de cette guerre qui dure depuis trois ans, le Hamas a été écartelé entre l’axe Syrie-Hezbollah-Iran, son protecteur pendant de nombreuses années, et l’alliance de puissances régionales sunnites qui soutiennent la rébellion syrienne contre Bashar al-Assad.

Le Hamas avait même appelé en 2013 le Hezbollah à retirer ses forces de Syrie et à se concentrer sur la lutte contre Israël.

La « Journée de Jérusalem » a été instaurée en Iran après la révolution islamique de 1979.

Téhéran est le parrain politique et militaire du Hezbollah qui, depuis sa création à l’initiative des Gardiens de la Révolution iraniens en 1982 à la suite de l’invasion israélienne du Liban, prône la lutte armée contre l’Etat hébreu.

– AFP

Un haut gradé militaire : « On a besoin de plus de temps »

Le commandant des forces de Tsahal du sud d’Israël affirme que les hommes du Hamas dans la bande de Gaza s’affaiblissent et baissent de moral « dans tous les paramètres », mais que les troupes ont besoin de plus de temps pour détecter les tunnels terroristes enfouis en Israël.

« Le moral des terroristes du Hamas s’affaiblit », explique le commandant major-général de la Région Sud Sami Turgeman.

« Je vois des terroristes en détresse, abandonnés par leurs commandants qui les désertent à l’avant… nos troupes sont debout et nos unités militaires sont dirigées par les plus hauts commandants de l’armée. »

« Chaque jour de combat, chaque jour, il y a des objectifs réalisés par Tsahal, tant sur la question de tunnels que sur ​​la question des unités ennemies », dit Turgeman.

« Jusqu’à aujourd’hui, nous avons réussi à localiser et à détruire au moins la moitié des tunnels offensifs de l’ennemi », assure le commandant de Tsahal.

« Chaque jour de combat nous permettra de nuire davantage à cette infrastructure. »