Les premiers ébats entre néandertaliens et hommes modernes remonteraient à 100 000 ans selon des chercheurs, ce qui suppose que certains hommes modernes ont quitté l’Afrique bien plus tôt qu’on ne le pensait.

« Nous avons trouvé des traces, plutôt anciennes, de gènes d’homme moderne chez les ancêtres des néandertaliens de l’Altaï en Sibérie, ce qui suggère que ces premiers hommes modernes avaient déjà migré hors d’Afrique à cette date », a expliqué à l’AFP Sergi Castellano de l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutionniste en Allemagne.

C’est en analysant le génome d’un homme de Neandertal dont les restes ont été retrouvés dans une grotte des montagnes de l’Altaï en Sibérie, près de la frontière entre la Russie et la Mongolie, qu’une équipe internationale de chercheurs a découvert ces traces génétiques.

L’étude, publiée mercredi dans la revue britannique Nature, contient deux informations surprenantes. Tout d’abord, les premières relations sexuelles entre les deux espèces n’ont pas eu lieu il y a 40 000 ans environ, mais il y a 100 000 ans.

Et ces accouplements n’ont donc pu être possibles que si certains hommes modernes sont sortis d’Afrique bien avant les 65 000 ans communément admis.

Pour Sergi Castellano et ses collègues, « l’homme moderne qui a influencé les gènes de ce néandertalien de Sibérie doit provenir d’un groupe qui a quitté l’Afrique bien avant la migration des ancêtres des Européens et des Asiatiques d’aujourd’hui ».

Mais de ces précoces voyageurs, l’auteur de l’étude reconnaît savoir peu de chose: « Nous savons juste qu’ils se sont séparés assez tôt des autres hommes modernes d’Afrique et qu’ils se sont accouplés avec les néandertaliens il y a environ 100 000 ans. » « C’est la première preuve génétique, hors d’Afrique, de l’homme moderne », s’enthousiasme le chercheur. « C’est une preuve indirecte car nous ne disposons pas d’ossements de ces hommes, mais seulement de traces qu’ils ont laissées chez les néandertaliens. »

Les premiers fossiles d’Homo Sapiens trouvés en Europe datent d’environ 45.000 ans. Le continent était alors peuplé d’hommes de Neandertal.