Une Palestinien a été tué par les forces militaires israéliennes près de de la ville d’Hébron au sud-ouest de la Cisjordanie lundi matin.

Selon la Deuxième chaîne, Munir Ahmed Badarin, 22 ans, lançait des pierres sur une patrouille de réservistes de l’armée israélienne près d’Al-Samua lorsqu’on lui a tiré dessus pendant qu’ils tentaient de l’arrêter.

Badarin a succombé à ses blessures à l’abdomen et à la cuisse à l’hôpital Yatta dans le sud d’Hébron, selon l’agence d’information Maan.

Les troupes de l’armée en Cisjordanie ont arrêté 25 Palestiniens durant la nuit dans le cadre de l’opération en cours pour traquer les meurtriers des trois adolescents israéliens Eyal Yifrach, 19 ans, Gilad Shaar, 16 ans, et Naftali Fraenkel, 16 ans, qui ont été enlevés et tués le mois dernier.

Les sources de sécurité palestinienne affirment que les soldats ont arrêté 13 personnes dans la région d’Hébron durant la nuit. Trois d’entre elles sont des parlementaires du Hamas : Nayef Rajub de Dura, Mohammed Jheisha d’Idhna et Mohammed Akel de Dhahiriya.

Le meurtre des adolescents a déclenché une série d’événements qui a abouti à une confrontation grave entre Israël et les terroristes du Hamas dans la bande de Gaza qui a fait 172 morts palestiniens en six jours.

Israël a lancé une opération de grande envergure pour réprimer le mouvement du Hamas en Cisjordanie. Cette opération a déclenché un déferlement de tirs de roquettes de Gaza.

Après la mort de l’adolescent palestinien Mohammad Abu Khdeir, tué et brûlé vif le 2 juillet, supposément par des Juifs extrémistes qui voulaient venger la mort des trois adolescents enlevés, les tirs de Gaza ont empiré. Israël a lancé une campagne de frappes aériennes le 8 juillet.

Depuis, les terroristes ont tiré 750 roquettes visant le sud et le centre d’Israël. Pour le moment, aucun décès d’Israélien n’est à déplorer.