Un civil israélien a été tué mardi au passage de Erez entre Israël et Gaza par un tir, a annoncé l’armée, qui signalait ainsi la première victime israélienne en huit jours de conflit entre l’Etat hébreu et le Hamas.

« Le civil israélien blessé au passage de Erez a succombé à ses blessures », a annoncé l’armée, précisant que cet homme de 38 ans était venu distribuer de la nourriture aux soldats postés à Erez et a été touchée par un tir de roquette.

Un soldat a été légèrement blessé dans le même incident, a ajouté l’armée.

La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a revendiqué l’attaque, expliquant avoir tiré « cinq obus de mortier sur des forces armées à la base d’Erez ».

« L’ennemi a reconnu la mort qu’un soldat sioniste était mort et qu’un autre avait été blessé dans le bombardement de la base d’Erez », a ajouté le mouvement dans un communiqué.

Le gouvernement israélien avait annoncé mardi matin accepter une initiative de cessez-le-feu proposée par l’Egypte et prévoyant une trêve à compter de 06H00 GMT, après une semaine de bombardements de Gaza.

Mais le Hamas, qui contrôle ce territoire, a rejeté l’initiative égyptienne et continué de tirer des roquettes vers Israël. Six heures plus tard, l’armée a repris son offensive.